Les infrastructures du parc Pierre-Lussier permettent d’accueillir des adeptes de balle, de dek hockey, de pétanque et de BMX, faisant du lieu un parc intergénérationnel fort populaire.

Plusieurs parcs revampés

Les parcs municipaux ont subi de grandes transformations ces dernières années à Cowansville. Modules de jeu, dek hockey, baseball, soccer, pétanque, pump track, les infrastructures sportives ont eu droit à une grande attention de la Ville.

« On essaie vraiment de répondre aux besoins de nos citoyens, autant les jeunes que les plus vieux. Il faut suivre les tendances et faire preuve d’imagination », explique Alain Dion, directeur du Service des loisirs et de la vie communautaire de la municipalité.

Le parc Pierre-Lussier a subi une transformation majeure ces dernières années. Le champ extérieur du terrain de baseball vient d’être gazonné. Une initiative applaudit par les joueurs, note M. Dion. Des abris pour les joueurs et les marqueurs sont également prévus d’ici peu. L’aire de jeux des adeptes de pétanque n’a pas été oubliée ; des abris pour les joueurs seront aussi installés. Ces infrastructures s’ajoutent au pump track aménagé l’an dernier pour accueillir les adeptes de BMX et les terrains de dek hockey. Ceux-ci ont été rénovés dans les dernières semaines par Dek hockey Dix10, l’entreprise qui en a fait l’acquisition l’an dernier.

Toutes ces infrastructures font du parc Pierre-Lussier un site multigénérationnel, indique M. Dion. « Ce ne sont pas les activités qui manquent dans ce parc. On en a pas mal pour tous les goûts et les âges. Ça crée un bel achalandage, avec non seulement les participants aux activités, mais aussi les gens qui les accompagnent. Tout ça au centre-ville », fait-il remarquer.

Tous les soirs de la semaine, le parc attire des centaines de personnes. Quatre ligues de balle y disputent leurs parties, ainsi que deux ligues de pétanque. Une soixantaine d’équipes de dek hockey jouent leurs matchs dans le parc. Plusieurs jeunes rivalisent par ailleurs d’adresse sur leur BMX. « Ça fait pas mal de monde. C’est intéressant. Les gens peuvent voir différents sports et échanger entre eux.»

Le parc du centre-ville a également complètement changé ces dernières années. La démolition du pont Eugène-Boisvert, en 2016, et les travaux de réaménagement de tout ce secteur ont redonné vie au parc situé plus bas, dit M. Dion. Le mobilier urbain a été changé, des arbres et des arbustes ont été plantés, des espaces maraîchers aménagés, rendant les lieux fort attrayants.


« On a une thématique spatiale au parc Pierre-Lussier et une de pirates au parc François-Tanguay. On veut avoir des idées pour le parc des Colibris. »
Alain Dion

L’hiver dernier, la Ville a mandaté la compagnie FF Conceptions pour créer un parc à neige et de glissade sur neige. Plusieurs planchistes s’en sont d’ailleurs donné à cœur joie. Alain Dion parle d’un coup de génie.

« Imaginez ça : nous avions un parc à neige en plein centre-ville. C’est quand même incroyable ! », lance-t-il.

La Ville a pu profiter d’une subvention de 7 500 $ de Loisir et Sport Montérégie pour payer une partie des coûts liés au projet. Elle a acheté trois rampes pour son parc à neige. Elles seront installées chaque hiver dans le parc du Centre-ville. « C’est une excellente façon de faire la promotion de la planche à neige. Ce ne sont pas tous les jeunes qui ont les moyens de se rendre dans un centre de ski », a souligné M. Dion.

Le parc des Colibris n’est pas en reste. Un nouveau module de jeux pour les enfants sera installé cette année. Le conseil a réservé un montant de 50 000 $ dans le budget de la Ville, signale M. Dion.

Les usagers du parc seront sondés durant les prochaines semaines pour déterminer la thématique du module de jeux qui sera acheté, a-t-il ajouté.

« On a une thématique spatiale au parc Pierre-Lussier et une de pirates au parc François-Tanguay. On veut avoir des idées pour le parc des Colibris. »

Notons que le vieux module de jeux sera repeint.