La mairesse de Cowansville, Sylvie Beauregard, discute avec la directrice des communications, Fanny Poisson, dans le cadre de Regard sur Cowansville.

La municipalité a son émission

Depuis avril dernier, la Ville de Cowansville tient une émission de télévision en collaboration avec MAtv afin de vulgariser les décisions prises lors des séances du conseil municipal. Regard sur Cowansville propose d’approfondir certains dossiers qui influenceront la vie des Cowansvillois dans une formule plus dynamique et détendue.

«On a décidé de faire une émission, mais vraiment quelque chose qui sort de l’ordinaire.», explique la mairesse Sylvie Beauregard, en soulignant qu’une séance de conseil «c’est beaucoup de lecture et ça peut être assez difficile à suivre.»

«Plusieurs municipalités se sont mises à diffuser leurs séances du conseil, poursuit-elle. Moi, j’ai toujours été réticente. Je voulais éviter qu’il y ait des gens qui viennent au micro pour donner un show.»

Les élus avaient pris le temps de regarder pour l’achat de petites caméras, explique la directrice des communications à la Ville de Cowansville, Fanny Poisson. «Cela représentait toutefois beaucoup de temps à investir, souligne-t-elle. Ça nous prenait donc une émission de télévision qui voulait embarquer avec nous.»

Fanny Poisson s’est ainsi servi de son expérience dans le domaine des médias télévisuels pour fignoler l’ébauche d’une émission. Bien que les détails de l’accord ne puissent être dévoilés, une collaboration financière entre la municipalité de Cowansville et MAtv a rendu le projet possible. Ainsi, les jours de tournage, les choses sont préparées de telle façon qu’il ne reste pratiquement plus qu’à laisser tourner les caméras.

Formule dynamique
Lors du passage de La Voix de l’Est, deux émissions étaient déjà enregistrées et le tournage d’une troisième était prévu pour le lendemain. Une fois en boîte, Regard sur Cowansville se retrouve d’abord dans la programmation régulière de MAtv, puis sur YouTube une semaine plus tard. L’émission repasse au total une quarantaine de fois en rediffusion sur la chaîne appartenant à Vidéotron.

La formule est assez simple. «C’est une discussion entre Mme Beauregard et moi», explique Fanny Poisson, qui discute également avec la mairesse avant l’émission afin d’en déterminer le contenu. «Il y a toujours un invité de l’extérieur [qui n’est pas un élu ou un employé de la municipalité] qui vient expliquer un dossier», explique Sylvie Beauregard. Lors de la première émission, un membre de l’incubateur industriel était invité, tandis que dans la seconde, l’espace a été donné à un membre du comité du lac Davignon.

Un moment est également réservé pour répondre aux diverses questions des citoyens et pour présenter des œuvres d’art réalisées par des artistes du coin.

Même si la municipalité ne peut obtenir de statistiques précises quant aux cotes d’écoute, Mme Beauregard affirme que Regard est appréciée par la population. «Plusieurs citoyens nous arrêtent parfois et demandent quand sera diffusée la prochaine émission!», se réjouit-elle.

Projet-pilote
«Dès la première émission, on a pris l’engagement de répondre aux questions des gens et de faire face à la musique. Je ne veux pas une émission teintée de lunettes roses où tout va bien», explique Fanny Poisson.

«Moi, je tenais à bien informer les gens, souligne la mairesse. Un conseil municipal, ça peut être lourd pour ceux qui ne sont pas habitués.»

Il s’agit encore pour le moment d’un projet-pilote. Du côté de la mairie, on ignore combien de temps durera le projet. Des tournages sont toutefois à l’horaire au cours de l’été et l’équipe pourrait même sortir à l’extérieur pour changer de décors.