Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La décontamination du terrain de l’ancien garage municipal de Cowansville a mené à la découverte d’un ancien réservoir d’eau potable, utilisée avant la construction du lac Davignon.
La décontamination du terrain de l’ancien garage municipal de Cowansville a mené à la découverte d’un ancien réservoir d’eau potable, utilisée avant la construction du lac Davignon.

Un pan d’histoire déterré sous l'ancien garage municipal

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Des ouvriers ont fait une découverte particulière, sur le site de l’ancien garage municipal de Cowansville. Un réservoir d’eau potable utilisé avant que le lac Davignon ne soit creusé a été retrouvé, en partie démantelé, sous les bâtiments de la rue du Nord.

Bien que le lac Davignon soit au cœur de la ville et de la vie des gens, pour son apport en eau potable et les loisirs nautiques qu’il permet, le plan d’eau n’a pas toujours été là.

Le lac est en réalité un réservoir creusé au milieu des années 1960 par la Ville de Cowansville, sous l’administration du maire Roland Désourdy, pour retenir le débit d’eau de la rivière Yamaska Sud afin d’alimenter en eau potable ses citoyens. La profondeur moyenne du lac est de 3,6 mètres et son périmètre est de neuf kilomètres.

Avant que le lac ne soit creusé, les résidences branchées au réseau d’aqueduc étaient alimentées par un réservoir, celui trouvé enfoui lors de la décontamination du terrain municipal où était situé, jusqu’à tout récemment, le garage municipal.

« Le réservoir a été construit en 1947, raconte Michel Racicot, président de la Société d’histoire de Cowansville. Jusqu’en 1947, Cowansville obtenait son eau par le village de Sweetsburg. L’eau passait par l’étang Bull, à Brigham, elle descendait à Sweetsburg, où se trouve entre autres l’hôpital, et ça passait par des tuyaux sous la rue Principale. Il y avait un compteur d’eau face à ce qui est aujourd’hui la résidence Le panier fleuri pour calculer la quantité d’eau fournie. Puis, Cowansville a décidé de prendre le contrôle de son eau et a commencé à la puiser au lac Tétreault, qui s’appelle maintenant le lac Bromont. » Le lac était alors sur le territoire cowansvillois.

L’eau était acheminée au réservoir, puis était pompée et distribuée par l’aqueduc de la petite municipalité. Cowansville a aussi acheté les installations de l’étang Bull. La municipalité comptait moins de 5000 habitants.

« Cowansville, à l’époque, c’était tout petit comme territoire. Quand on prenait la rue du Sud et qu’on arrivait à la rue Québec, on était rendu dans le canton de Dunham. En 1959, on annexe une partie de Dunham, où se trouvent aujourd’hui les grandes surfaces. Et on va y construire un barrage qui est encore là. »

Sylvain Perreault, directeur des travaux publics de Cowansville

C’est après l’annexion de Sweetsburg, initiée par Roland Désourdy en 1964 — année de la création de Bromont par Roland et Germain Désourdy —, que le lac a été creusé et est devenu la source d’approvisionnement en eau des citoyens et industries.

Démantelé en partie

La Ville de Cowansville a racheté le terrain de la rue Nord en 1972 et y a construit un petit garage de mécanique, rapporte Sylvain Perreault, directeur des travaux publics.

Le réservoir et l’ancienne station de pompage, tous les deux souterrains à l’exception d’une petite cabane blanche pour accéder à la station, s’y trouvaient toujours dans leur entièreté.

Autour de 1986, un agrandissement a été réalisé pour des bureaux et un entrepôt. C’est alors que les travaux publics n’ont eu d’autres choix que de démolir une partie du réservoir.

« Ils en ont enlevé la moitié et ont enterré le reste pour faire les fondations, ajoute M. Perreault, selon les informations qui lui ont été racontées par des employés qui y étaient. À l’époque, on n’avait pas les mêmes considérations. »

Une valeur patrimoniale ?

Comme le réservoir est composé de béton et d’acier, il n’aurait pas de grande valeur patrimoniale, mais il raconte une partie de l’histoire de Cowansville.

« On est tombé sur des conduites et des valves pour fermer l’eau, rapportait-il au début du mois. On pense qu’il reste des vestiges de l’ancienne station de pompage. »

Le réservoir et la station de pompage de la rue du Nord ont été inaugurés le 29 juin 1948 en présence notamment du maire Carl Brock, et du député de Missisquoi­, Me Jean-Jacques Bertrand.

M. Perreault promettait de garder l’œil ouvert lors du démantèlement de la petite station de pompage dont ils ont trouvé les premières briques, le 9 juin, afin de voir s’ils n’allaient pas trouver un élément plus intéressant à conserver.

La valeur serait tout de même moindre que les tuyaux de bois qui ont été retrouvés sous la rue Principale il y a quelques années, ou encore que la structure en pierre de l’ancien moulin à farine au coin de la rue du Sud et Rivière.