Tout un retour pour la fête du Canada

LA VOIX DE COWANSVILLE

Tout un retour pour la fête du Canada

Après un an d’absence, les célébrations de la fête du Canada seront de retour en force à Cowansville avec une ribambelle d’activités chapeautées par un nouveau comité organisateur.

Cette journée chère aux Cowansvillois sera donc organisée par Karen Lacroix et Mandy McCoy.

S’arrêter pour mieux repartir

LA VOIX DE COWANSVILLE

S’arrêter pour mieux repartir

La communication entre les parents et leur adolescent peut parfois être difficile. La maison d’hébergement communautaire Espace Vivant vise donc à encadrer ces jeunes qui vivent des difficultés familiales, scolaires ou sociales.

L’endroit se veut un lieu de répit. Les jeunes de 12 à 17 ans peuvent s’y rendre pour profiter de la présence d’intervenants 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. L’espace de vie dispose de neuf chambres, dont une réservée pour les cas urgents.

L’été sera doux pour Dylan

LA VOIX DE COWANSVILLE

L’été sera doux pour Dylan

Grâce à la mobilisation citoyenne, Dylan Sharman passera un bel été. Le jeune homme atteint de dystrophie musculaire aura finalement accès à un lève-personne qui lui facilitera la baignade, une activité qu’il affectionne particulièrement.

«Je suis très content», réagit le principal intéressé, qui pourra retrouver ses amis dans l’eau dans quelques jours.

Un tournoi de golf qui fait la différence

LA VOIX DE COWANSVILLE

Un tournoi de golf qui fait la différence

Le tournoi de golf de la mairesse est devenu une véritable tradition à Cowansville. Pour une 30e fois, l’événement se déroulera le 4 juillet prochain au club de golf de Cowansville.

Les sommes amassées chaque année permettent de soutenir des causes ou des projets qui font une différence dans la communauté. « Ça répond aux besoins du milieu », affirme la mairesse, Sylvie Beauregard. Des organismes communautaires, dit-elle, de jeunes athlètes ou encore les initiateurs d’un projet novateur peuvent déposer une demande d’aide financière, lors des deux appels de projets annuels, réalisés à la mi-février et à la mi-octobre. L’an dernier, ce sont quelque 16 000 $ qui ont été récoltés, et distribués. Il est possible de s’inscrire au tournoi de golf en ligne, sur le site web de la Ville, ou à l’hôtel de ville. Marie-France Létourneau

Rouler pour le plaisir

LA VOIX DE COWANSVILLE

Rouler pour le plaisir

Rouler à vélo en groupe dans un environnement sécuritaire et agréable. Depuis 15 ans, c’est la mission que le club Estricycle poursuit en invitant les cyclistes à vivre une expérience inoubliable en parcourant les routes de la région offrant à coup sûr des paysages bucoliques.

Une soixantaine de membres de tous les calibres composent le club fondé en 2004. Les cyclistes proviennent en majorité de Cowansville et de Bromont, mais aussi de dix autres municipalités environnantes. «La région est bien représentée», estime Jacques Audette, président du club Estricycle.

Un intérêt croissant pour le transport collectif

LA VOIX DE COWANSVILLE

Un intérêt croissant pour le transport collectif

L’intérêt des résidants de Cowansville envers le service Taxibus ne cesse de croître. Alors qu’en 2016, 4 141 déplacements ont été compilés, pas moins du double ont été réalisés l’an dernier.

Les données d’utilisation du service montrent que de janvier 2018, jusqu’à la fin de l’année, 368 personnes différentes ont utilisé le service pour se déplacer dans la municipalité et que 181 nouvelles inscriptions ont été enregistrées.

Au service de la nature

LA VOIX DE COWANSVILLE

Au service de la nature

Comme l’a montré l’actualité récemment, il ne faut pas sous-estimer l’importance des milieux humides — ne serait-ce que pour prévenir les inondations.

Geneviève Mongeau s’y intéresse particulièrement. À la tête d’Essor Environnement, une entreprise de gestion environnementale basée à Cowansville, elle répertorie et documente ces lieux constamment menacés par les changements climatiques et le développement immobilier.

Un comité vert fort actif

LA VOIX DE COWANSVILLE

Un comité vert fort actif

Instigatrice du comité vert et du Circuit Zéro Déchet à Cowansville, Alexandra Lamontagne peut dire mission accomplie. Par ces gestes, elle réussit à faire une différence dans le combat contre les changements climatiques. Elle souhaite cependant en faire davantage pour le bien de la planète.

« La pire chose serait de se dire qu’on n’a rien fait, même si on le savait », explique Alexandra. Une phrase qui la pousse à s’impliquer toujours plus.

Un plan d’eau, trois grands S

LA VOIX DE COWANSVILLE

Un plan d’eau, trois grands S

La sensibilisation, la sécurité et la surveillance sont au cœur des priorités d’un tout nouveau comité de riverains, une branche du Comité de sauvegarde du bassin versant du lac Davignon, qui prend forme petit à petit à Cowansville.

« On voudrait que le comité soit comme une surveillance de quartier, mais pour le lac », explique Jacqueline Côté, l’une des instigatrices du sous-comité SSS Davignon (Sensibilisation- Sécurité- Surveillance).

Pour l’électrification des transports

LA VOIX DE COWANSVILLE

Pour l’électrification des transports

La Ville de Cowansville est résolument vendue à l’idée d’électrifier les transports. Au programme: subventions pour l’achat de bornes électriques résidentielles, ajout de bornes électriques publiques et remplacement graduel de véhicules municipaux à essence par de nouveaux, électriques.

Le conseil municipal a annoncé ses couleurs en mai en déposant un projet de règlement d’aide financière pour l’achat et l’installation de bornes de recharge résidentielles pour véhicules électriques. La subvention couvrira 25 % des coûts engendrés jusqu’à un montant maximal de 250 $. Un budget de 2 500 $ est consacré à ce programme cette année. Le tout a été officiellement adopté au début du mois, mais le programme de subvention est rétroactif au début de l’année.

Plusieurs parcs revampés

LA VOIX DE COWANSVILLE

Plusieurs parcs revampés

Les parcs municipaux ont subi de grandes transformations ces dernières années à Cowansville. Modules de jeu, dek hockey, baseball, soccer, pétanque, pump track, les infrastructures sportives ont eu droit à une grande attention de la Ville.

« On essaie vraiment de répondre aux besoins de nos citoyens, autant les jeunes que les plus vieux. Il faut suivre les tendances et faire preuve d’imagination », explique Alain Dion, directeur du Service des loisirs et de la vie communautaire de la municipalité.

Féerie lumineuse à l’année

LA VOIX DE COWANSVILLE

Féerie lumineuse à l’année

« Des lumières, c’est magique ! » s’exclame Alain Dion lorsqu’il décrit Cowansville s’illumine. Le projet, chapeauté par le directeur du Service des loisirs de la municipalité créera, grâce à l’éclairage de certains sites d’importance, une ambiance féerique à l’année.

« Ce projet représente beaucoup d’énergie et d’efforts investis, mais nous en sommes très fiers ! L’éclairage, c’est festif, et ça ne passe pas inaperçu ! » affirme M. Dion, qui faisait partie d’un comité composé du conseiller municipal Philippe Mercure et des citoyens Claude St-Amand, François St-Amand, Pierre Boucher et Patrick Roy.

Un projet d’application unique au Québec

LA VOIX DE COWANSVILLE

Un projet d’application unique au Québec

Le temps où les personnes à mobilité réduite étaient contraintes de rebrousser chemin devant un établissement inaccessible sera bientôt chose du passé. Cette révolution, qui s’opère dans la MRC Brome-Missisquoi, s’articule autour d’une application mobile dans laquelle seront géolocalisés tous les commerces de la région qui répondent aux critères d’accessibilité universelle.

« Malheureusement, pour les personnes handicapées ou à mobilité réduite, faire un choix spontané ne fait pas partie du quotidien. Ça devient frustrant de faire tout le trajet pour aller dans un commerce, et de vivre un échec. On a décidé de tirer un trait sur tout ça en innovant », indique la présidente de l’Association des personnes handicapées physiques de Brome-Missisquoi (APHPBM), Frances Champigny.

L’art public fait sa place

LA VOIX DE COWANSVILLE

L’art public fait sa place

L’idée d’embellir les villes par des œuvres d’art ne date pas d’hier. Cowansville emboîte le pas à ce mouvement à travers sa Politique d’acquisition d’art public.

Comme dans plusieurs autres municipalités du Québec, l’intégration et la mise en valeur de telles œuvres allaient de soi à Cowansville, affirme la directrice du Service de la culture, du tourisme et du patrimoine à la Ville, Marie-Maude Secours. « L’art, c’est l’expression de ce que l’on est et c’est aussi notre patrimoine futur. C’est important de lui faire une place dans notre ville. Ça la rend aussi plus attrayante. Les villes qui ont développé l’art public ont fait en sorte que les gens occupaient plus l’espace public. »

Quand l’art et le public ne font qu’un

LA VOIX DE COWANSVILLE

Quand l’art et le public ne font qu’un

La médiation culturelle, ça vous dit quelque chose ? On ne parle pas ici de résolution de conflits, mais d’échanges et de belles rencontres entre les artistes et la population. Cowansville a bien compris le principe et l’applique depuis quelques années. Son but : que chaque individu qui est en contact avec les arts devienne à son tour un acteur culturel. Et le concept fait des petits.

« En janvier 2017, lors de la clinique culturelle avec Les Arts et la Ville, il est ressorti le besoin d’avoir un Fonds en médiation culturelle, pour que les gens prennent d’assaut la culture. On veut forcer la rencontre entre les organismes communautaires et les artistes », laisse entendre la directrice du service de la culture, du tourisme et du patrimoine à Cowansville, Marie-Maude Secours.

Sur une belle lancée!

LA VOIX DE COWANSVILLE

Sur une belle lancée!

Implantation de nouvelles entreprises, incubateur industriel en plein essor, projets en élaboration, construction résidentielle sur une lancée : les affaires roulent à Cowansville par les temps qui courent.

« Ça bouge ! On dirait que l’achalandage attire l’achalandage. Plusieurs entrepreneurs s’adressent au CLD (de Brome-Missisquoi) pour connaître les terrains disponibles », se réjouit la mairesse, Sylvie Beauregard.

Une passion devenue emblème floral

LA VOIX DE COWANSVILLE

Une passion devenue emblème floral

Les hémérocalles hybrides créées par la Cowansvilloise Pauline Lavigne rayonnent au Québec, et même aux États-Unis. L’une d’elles, La Surprenante, a désormais une résonnance toute spéciale à Cowansville: elle en est devenue l’emblème floral.

«Le premier plant sera mis en terre à l’hôtel de ville. Éventuellement, on en mettra aussi ailleurs en ville», affirme la mairesse, Sylvie Beauregard.

La municipalité a son émission

LA VOIX DE COWANSVILLE

La municipalité a son émission

Depuis avril dernier, la Ville de Cowansville tient une émission de télévision en collaboration avec MAtv afin de vulgariser les décisions prises lors des séances du conseil municipal. Regard sur Cowansville propose d’approfondir certains dossiers qui influenceront la vie des Cowansvillois dans une formule plus dynamique et détendue.

«On a décidé de faire une émission, mais vraiment quelque chose qui sort de l’ordinaire.», explique la mairesse Sylvie Beauregard, en soulignant qu’une séance de conseil «c’est beaucoup de lecture et ça peut être assez difficile à suivre.»

L'Heure bleue: Cowansville, un choix naturel

LA VOIX DE COWANSVILLE

L'Heure bleue: Cowansville, un choix naturel

Après Granby, c’est au tour de Cowansville de goûter à la visibilité qu’apporte un téléroman. Même s’il est «trop tôt» pour mesurer les retombées qu’apporte L’Heure bleue à la Ville, les dirigeants s’entendent néanmoins pour dire que ce ne peut qu’être positif.

«Ça faisait partie de notre planification stratégique 2013-2018 que de développer le sentiment d’appartenance à la ville et d’accroître notre visibilité, fait remarquer Fanny Poisson. Parce qu’on est la ville-centre de Brome-Missisquoi, et parce qu’on a accru notre population de 1 000 habitants l’an dernier, ce qui n’est pas rien pour une municipalité d’un peu plus de 13 000 habitants.»

L’amélioration comme leitmotiv

LA VOIX DE COWANSVILLE

L’amélioration comme leitmotiv

Dire d’une municipalité qu’elle est proactive pourrait paraître galvaudé. Or, Cowansville a pris les moyens pour passer de la parole aux actes en créant récemment un poste d’agente en amélioration continue.

Depuis septembre dernier, Jade Lagacé, qui travaillait auparavant en comptabilité pour la Ville, relève un nouveau défi en tant que coordonnatrice et agente en amélioration continue. La cohésion entre les différents services est au cœur de ses priorités. «On voit dans tous les départements que les gens travaillent malheureusement en silo. Mon but est donc d’améliorer la communication entre eux. [...] Dans le «day to day», on a beaucoup de choses à gérer. On voit très souvent des doublons. Ça alourdit beaucoup le traitement [des dossiers]», a-t-elle expliqué.

Une ville qui a la main tendue

LA VOIX DE COWANSVILLE

Une ville qui a la main tendue

Patricia Casaubon et Daniel Bérubé sont tombés amoureux de leur maison bien avant la ville où elle se trouvait. Ce qui les a convaincus de quitter Montréal plus tôt que prévu, c’est toutefois l’accueil qu’ils ont reçu à Cowansville.

« Avant d’acheter, j’ai demandé à la mairie de nous rencontrer, raconte Mme Casaubon. J’ai parlé à Fanny Poisson pour en savoir plus sur Cowansville, parce que ce n’était pas notre idée initiale. Elle nous a fait faire le tour de la ville et nous a fait rencontrer le maire, qui était alors Arthur Fauteux. On a rencontré quelqu’un du secteur et tout ce qu’ils nous ont dit sur Cowansville nous plaisait.»

Une course à obstacles au cœur de la ville

LA VOIX DE COWANSVILLE

Une course à obstacles au cœur de la ville

Ramper, grimper, sauter, marcher: un nouveau parcours à obstacles permet depuis peu aux Cowansvillois de se dégourdir les jambes.

Le parcours comprend un total de 20 stations qui mettent à profit le corps humain en entier. Il compte un mur de trois mètres à escalader, un mur composé de filets, des cordes, des obstacles sur lesquels sauter, un long tuyau à traverser en rampant, des pneus très lourds, des barils et une fosse de boue, énumère Julie Maltais, kinésiologue et adjointe aux projets spéciaux chez Énergie Sud, qui accueille le parcours dans sa cour arrière.

Plan de mobilité active: le document bientôt adopté

LA VOIX DE COWANSVILLE

Plan de mobilité active: le document bientôt adopté

Cowansville a mis la touche finale à son Plan de mobilité active, qui prévoit des aménagements supplémentaires visant à encourager les déplacements à pied, à vélo, ou encore en patin et en planche à roulettes.

Le document de 83 pages, réalisé en collaboration avec la firme de génie-conseil WSP, doit être adopté bientôt par le conseil municipal, indique Olivier Ricard, directeur du service de l’aménagement urbain et de l’environnement. Il sera présenté à la population avant afin qu’elle en prenne connaissance.

Un chez-soi sur mesure

LA VOIX DE COWANSVILLE

Un chez-soi sur mesure

Sortir de l’auto, monter un escalier, se déplacer dans son logement et faire la cuisine. Le quotidien est rempli de gestes simples et automatiques… quand tout va bien côté mobilité. C’est une tout autre histoire pour les personnes handicapées physiquement. Voilà pourquoi l’organisme à but non lucratif Han-Logement construit des logements adaptés un peu partout au Québec. Et les prochains immeubles du genre seront implantés à Cowansville.

C’est officiel : huit logements adaptés pour personnes handicapées seront aménagés au centre-ville de Cowansville. « Il y aura deux immeubles de quatre logements chacun. Ce sont des grands 1 ½ avec une aire de circulation de 700 pieds carrés. C’est l’équivalent de 4 ½, mais ouverts, pour faciliter les déplacements. Si on est chanceux et que tout va bien, ça devrait être prêt le 1er juillet 2019 », annonce Paul Champagne, directeur général de Han-Logement.

Ça bourdonne à la Ruche d’art !

LA VOIX DE COWANSVILLE

Ça bourdonne à la Ruche d’art !

La dernière fois qu’on a eu des nouvelles de la Ruche d’art, l’endroit s’apprêtait à ouvrir ses portes. Un an plus tard, ce lieu de création bourdonne — littéralement — d’activités!

Ce premier anniversaire a d’ailleurs été souligné joyeusement, samedi dernier, avec cupcakes et piñata maison.

Retour des Jeudis centre-ville

LA VOIX DE COWANSVILLE

Retour des Jeudis centre-ville

Le centre-ville de Cowansville sera animé cet été avec le retour des Jeudis centre-ville, une initiative de la Chambre de commerce de Brome-Missisquoi pour promouvoir l’achat local. Deux braderies s’ajouteront à la programmation.

«On a ressenti le besoin, chez les commerçants, d’avoir quelque chose aux couleurs de Cowansville, indique Mélanie Gobeille, directrice générale de la Chambre de commerce de Brome-Missisquoi. On a laissé tomber l’événement une année et on s’est rendu compte que les commerçants avaient vu un impact.»

Cowansville veut faire place aux jeunes

LA VOIX DE COWANSVILLE

Cowansville veut faire place aux jeunes

La municipalité de Cowansville compte faire place à la jeunesse. Un comité vient d’être mis sur pied afin d’entendre les aspirations et les revendications des 18-30 ans.

«Ce sont eux l’avenir de Cowansville, il faut être à leur écoute si on veut les garder», dit la mairesse, Sylvie Beauregard.