LA VOIX DE COWANSVILLE

La municipalité a son émission

Depuis avril dernier, la Ville de Cowansville tient une émission de télévision en collaboration avec MAtv afin de vulgariser les décisions prises lors des séances du conseil municipal. Regard sur Cowansville propose d’approfondir certains dossiers qui influenceront la vie des Cowansvillois dans une formule plus dynamique et détendue.

«On a décidé de faire une émission, mais vraiment quelque chose qui sort de l’ordinaire.», explique la mairesse Sylvie Beauregard, en soulignant qu’une séance de conseil «c’est beaucoup de lecture et ça peut être assez difficile à suivre.»

LA VOIX DE COWANSVILLE

Plan de mobilité active: le document bientôt adopté

Cowansville a mis la touche finale à son Plan de mobilité active, qui prévoit des aménagements supplémentaires visant à encourager les déplacements à pied, à vélo, ou encore en patin et en planche à roulettes.

Le document de 83 pages, réalisé en collaboration avec la firme de génie-conseil WSP, doit être adopté bientôt par le conseil municipal, indique Olivier Ricard, directeur du service de l’aménagement urbain et de l’environnement. Il sera présenté à la population avant afin qu’elle en prenne connaissance.

LA VOIX DE COWANSVILLE

Ça bourdonne à la Ruche d’art !

La dernière fois qu’on a eu des nouvelles de la Ruche d’art, l’endroit s’apprêtait à ouvrir ses portes. Un an plus tard, ce lieu de création bourdonne — littéralement — d’activités!

Ce premier anniversaire a d’ailleurs été souligné joyeusement, samedi dernier, avec cupcakes et piñata maison.

LA VOIX DE COWANSVILLE

Une ville qui a la main tendue

Patricia Casaubon et Daniel Bérubé sont tombés amoureux de leur maison bien avant la ville où elle se trouvait. Ce qui les a convaincus de quitter Montréal plus tôt que prévu, c’est toutefois l’accueil qu’ils ont reçu à Cowansville.

« Avant d’acheter, j’ai demandé à la mairie de nous rencontrer, raconte Mme Casaubon. J’ai parlé à Fanny Poisson pour en savoir plus sur Cowansville, parce que ce n’était pas notre idée initiale. Elle nous a fait faire le tour de la ville et nous a fait rencontrer le maire, qui était alors Arthur Fauteux. On a rencontré quelqu’un du secteur et tout ce qu’ils nous ont dit sur Cowansville nous plaisait.»

LA VOIX DE COWANSVILLE

L’amélioration comme leitmotiv

Dire d’une municipalité qu’elle est proactive pourrait paraître galvaudé. Or, Cowansville a pris les moyens pour passer de la parole aux actes en créant récemment un poste d’agente en amélioration continue.

Depuis septembre dernier, Jade Lagacé, qui travaillait auparavant en comptabilité pour la Ville, relève un nouveau défi en tant que coordonnatrice et agente en amélioration continue. La cohésion entre les différents services est au cœur de ses priorités. «On voit dans tous les départements que les gens travaillent malheureusement en silo. Mon but est donc d’améliorer la communication entre eux. [...] Dans le «day to day», on a beaucoup de choses à gérer. On voit très souvent des doublons. Ça alourdit beaucoup le traitement [des dossiers]», a-t-elle expliqué.

LA VOIX DE COWANSVILLE

L'Heure bleue: Cowansville, un choix naturel

Après Granby, c’est au tour de Cowansville de goûter à la visibilité qu’apporte un téléroman. Même s’il est «trop tôt» pour mesurer les retombées qu’apporte L’Heure bleue à la Ville, les dirigeants s’entendent néanmoins pour dire que ce ne peut qu’être positif.

«Ça faisait partie de notre planification stratégique 2013-2018 que de développer le sentiment d’appartenance à la ville et d’accroître notre visibilité, fait remarquer Fanny Poisson. Parce qu’on est la ville-centre de Brome-Missisquoi, et parce qu’on a accru notre population de 1 000 habitants l’an dernier, ce qui n’est pas rien pour une municipalité d’un peu plus de 13 000 habitants.»

LA VOIX DE COWANSVILLE

Une course à obstacles au cœur de la ville

Ramper, grimper, sauter, marcher: un nouveau parcours à obstacles permet depuis peu aux Cowansvillois de se dégourdir les jambes.

Le parcours comprend un total de 20 stations qui mettent à profit le corps humain en entier. Il compte un mur de trois mètres à escalader, un mur composé de filets, des cordes, des obstacles sur lesquels sauter, un long tuyau à traverser en rampant, des pneus très lourds, des barils et une fosse de boue, énumère Julie Maltais, kinésiologue et adjointe aux projets spéciaux chez Énergie Sud, qui accueille le parcours dans sa cour arrière.

LA VOIX DE COWANSVILLE

Retour des Jeudis centre-ville

Le centre-ville de Cowansville sera animé cet été avec le retour des Jeudis centre-ville, une initiative de la Chambre de commerce de Brome-Missisquoi pour promouvoir l’achat local. Deux braderies s’ajouteront à la programmation.

«On a ressenti le besoin, chez les commerçants, d’avoir quelque chose aux couleurs de Cowansville, indique Mélanie Gobeille, directrice générale de la Chambre de commerce de Brome-Missisquoi. On a laissé tomber l’événement une année et on s’est rendu compte que les commerçants avaient vu un impact.»

LA VOIX DE COWANSVILLE

Un chez-soi sur mesure

Sortir de l’auto, monter un escalier, se déplacer dans son logement et faire la cuisine. Le quotidien est rempli de gestes simples et automatiques… quand tout va bien côté mobilité. C’est une tout autre histoire pour les personnes handicapées physiquement. Voilà pourquoi l’organisme à but non lucratif Han-Logement construit des logements adaptés un peu partout au Québec. Et les prochains immeubles du genre seront implantés à Cowansville.

C’est officiel : huit logements adaptés pour personnes handicapées seront aménagés au centre-ville de Cowansville. « Il y aura deux immeubles de quatre logements chacun. Ce sont des grands 1 ½ avec une aire de circulation de 700 pieds carrés. C’est l’équivalent de 4 ½, mais ouverts, pour faciliter les déplacements. Si on est chanceux et que tout va bien, ça devrait être prêt le 1er juillet 2019 », annonce Paul Champagne, directeur général de Han-Logement.

LA VOIX DE COWANSVILLE

Une passion devenue emblème floral

Les hémérocalles hybrides créées par la Cowansvilloise Pauline Lavigne rayonnent au Québec, et même aux États-Unis. L’une d’elles, La Surprenante, a désormais une résonnance toute spéciale à Cowansville: elle en est devenue l’emblème floral.

«Le premier plant sera mis en terre à l’hôtel de ville. Éventuellement, on en mettra aussi ailleurs en ville», affirme la mairesse, Sylvie Beauregard.