Des centaines de cyclistes aguerris prendront le départ du sixième Gran Fondo des Cantons-de-l’Est. On voit ici une image de la plus récente mouture.

Un défi hors du commun

L’adrénaline sera au rendez-vous le dimanche 3 juin à Bromont, alors que des centaines de cyclistes aguerris s’élanceront pour boucler un des quatre circuits du sixième Gran Fondo des Cantons-de-l’Est.

Le vélo y étant parmi les disciplines les plus populaires, le Québec regorge d’événements sportifs. En introduisant le Gran Fondo, Luc Beaudet a toutefois voulu sortir des sentiers battus. « Ce que l’on propose, c’est autre chose qu’une cyclosportive, qu’une pure compétition ou une activité familiale. En fait, je cherchais depuis longtemps des événements qui me permettraient d’échanger avec d’autres cyclistes, tout en me mesurant à eux, a indiqué le président de la série Gran Fondo Éco. Mais il n’y avait rien qui jumelait les deux. J’ai finalement découvert cette formule en Europe, alors j’ai décidé de l’importer. »

Et pourquoi avoir choisi Bromont ? « C’est un incontournable à vélo, a dit celui qui tient les rênes de l’événement. Les trajets sont superbes. Tout le monde de la région de Montréal vient obligatoirement ici au moins une fois chaque saison. On se devait d’avoir un Gran Fondo des Cantons-de-l’Est. »

Formule bonifiée
Au fil des ans, la série Gran Fondo, qui compte cinq destinations (Mont-Sainte-Anne, Centre-du-Québec, des Laurentides, de la Jacques-Cartier et des Cantons-de-l’Est), a pu être bonifiée. Les organisateurs limiteront à 500 le nombre de cyclistes qui s’élanceront à partir de Bromont en juin. Ceux-ci auront le choix de quatre parcours. « Avant de partir, les cyclistes choisiront leur vitesse de croisière, allant de 22 à 35 km/h. Ça devient un challenge, mais aussi un événement pour apprendre. D’ailleurs, dans chaque groupe se greffera un encadreur expert qui transmettra dix conseils et astuces à mettre en pratique », a résumé M. Beaudet.

Le premier tracé se nomme « Fundo ». Il s’échelonne sur 55 km et comporte 394 mètres de dénivelé positif. À l’instar des trois autres circuits, on y retrouvera des passages chronométrés prédéterminés. « Comparativement à une compétition, les sections chronométrées deviennent des minisprints. Ensuite, les gens peuvent s’arrêter pour discuter de la façon d’aborder cette partie du parcours. Ça permet de développer une bonne camaraderie », a fait valoir l’aguerri cycliste.

Les autres circuits sont le « Piccolo » (75 km et quatre passages chronométrés), le « Medio » (107 km et trois sections chronométrées), puis l’« Alto » (125 km et trois points chronométrés). Tous comptent deux points de ravitaillement.

Notons également que tous les événements de la série portent le sceau « Éco », car ils ne génèrent « aucun résidu de plastique et aucun emballage », a précisé M. Beaudet. Selon lui, 90 % des résidus sont transformés en compost et uniquement 1 % des matières sont envoyées aux rebuts.

Pour de plus amples renseignements, consultez le granfondocantonsdelest.com.