Les bénévoles des Amis du sentier veillent, par exemple, à la gestion et l’entretien des nombreux sentiers de randonnées sur le territoire de la Ville de Bromont.

La force du bénévolat

Valérie Marin aime quand les choses bougent. La meilleure façon de s’en assurer, soutient-elle, c’est de mettre la main à la pâte. C’est ce qu’elle fait depuis sept ans en s’investissant dans le comité consultatif de la famille (CCF) de Bromont.

Tous les mois, Mme Marin consacre une dizaine d’heures au CCF à discuter, planifier et à organiser des activités et des rencontres au profit des familles de la municipalité. Certains mois sont plus intenses que d’autres, souligne-t-elle. L’expérience n’en demeure pas moins extraordinaire. « Nous vivons dans une communauté très ouverte et dynamique. C’est ma façon d’y contribuer », explique la présidente du regroupement.

Plus de 600 Bromontois offrent bénévolement de leur temps au sein de maintes organisations. La valeur du travail accompli par tous ces citoyens est inestimable, soutient Louis Villeneuve. « Je n’ai jamais vu autant de compétence au pied carré ! », illustre le maire de Bromont.

« C’est assez incroyable tout ce qu’ils font. On ne pourrait jamais, comme administration, offrir tout ça. Toute notre communauté en profite. Ça apporte un dynamisme sans pareil. »

Outre le CCF, la Ville compte différents comités composés de bénévoles qui traitent de sujets municipaux et qui aident les élus à prendre des décisions : le comité consultatif en urbanisme, le comité de circulation, le comité consultatif des aînés, le comité de jumelage Bromont/Cabourg. D’autres comités seront créés sous peu : le comité consultatif sur le transport actif et le comité jeunesse.

D’autres groupes et associations, également formés de citoyens, sont en place et offrent de nombreux services aux citoyens. Il y a entre autres les Amis des sentiers, Action conservation du bassin versant du lac Bromont, le Club horticole, le Centre de dépannage Marguerit Dubois et diverses associations sportives.

Le CCF est responsable de plusieurs activités. Ses bénévoles veillent au service du Trottibus, qui accompagne les enfants qui se rendent à pied à l’école. Ils organisent tous les ans la Fête familiale ainsi que la soirée d’Halloween dans les rues de la municipalité. Ils s’occupent aussi du Croque-livres, ce service de bouquins en libre circulation. Des services fort populaires, indique Mme Marin. 

« Les gens apprécient ce qu’on fait. Ils nous le disent. On se sent valorisés », dit-elle.

Travail stimulant

Le travail au sein de comités de la Ville est d’autant plus stimulant, fait remarquer Mme Marin, qu’en plus d’apprivoiser les rouages municipaux, il est possible d’influencer les décisions. « On sent vraiment une écoute de la part de la direction et des élus. Ils veulent savoir ce qu’on pense, qu’on leur explique nos idées. On sent toujours un grand appui de leur part pour ce qu’on fait. »

Le conseil serait irresponsable de se priver des suggestions de ses citoyens, soutient le maire Villeneuve.

« On n’a pas la science infuse! », insiste-t-il. « On ne sait pas tout et on n’a pas de solution pour tout. C’est hyper intéressant de pouvoir compter sur nos comités, sur des associations, pour nous aider à faire le tour des sujets et des questions qu’on se pose comme élus. Les idées qu’ils nous apportent, les concepts qu’ils ont vus ailleurs, ça nous influence. Ça nous aide à prendre des décisions plus éclairées. »

La Ville réfléchit d’ailleurs à différents moyens pour mieux consulter la population sur divers sujets, indique M. Villeneuve. Elle songe à recourir davantage à la plateforme B-CITI, également offerte en application mobile, pour sonder ses citoyens, précise-t-il.

« C’est un outil très intéressant pour aller chercher la température de l’eau sur certains sujets. Ça nous permet d’offrir des choix de réponses et aux citoyens de nous faire part de leurs idées », dit-il.

« On est très heureux de la façon qu’on communique avec nos citoyens. Mais on ne tient rien pour acquis. On peut toujours faire mieux et on en est conscients », affirme le maire.