La Voix de Bromont

Toute une aventure

Il y a de ces histoires improbables qui passent l’épreuve du temps avec succès. En 2018, Bromont en art et le public célèbrent leurs « noces de porcelaine ». Une relation longue de 20 ans qui, à ses débuts, avait pourtant tous les airs d’une simple aventure d’un soir.

Tout le mérite de cette belle rencontre revient à la peintre Marie-Claude Tétreault et à son conjoint, Rénald Cusson. Ces deux passionnés d’art ont eu l’idée un peu folle de tenir un premier symposium à l’été 1999. « On venait d’emménager à Bromont. On ne connaissait pas grand monde. On a invité des amis peintres d’un peu partout pour une rencontre d’artistes sur notre terrain. Il y a eu 3 000 visiteurs. Il y avait du monde partout ! », raconte Mme Tétreault, comme si elle n’y croyait pas encore.

La Voix de Bromont

Parce que les choses changent

Parce qu’à Bromont, le milieu culturel est en effervescence, une mise à jour de la Politique culturelle s’imposait pour refléter la réalité actuelle et se projeter dans l’avenir. Ce sera bientôt chose faite.

Déjà vieille de plus de dix ans (elle date de 2006), la Politique culturelle est actuellement en révision par un comité de travail composé d’une douzaine de personnes provenant de champs d’expertise diversifiés. Le but de l’exercice? «L’actualiser, la bonifier, la mettre au goût du jour. La population a doublé à Bromont. Il faut s’adapter», résume Christine Rossignol, agente de développement Culture et vie communautaire à la Ville.

La Voix de Bromont

Bromont candidate

C’est officiel. La Ville de Bromont vient de déposer sa candidature pour plonger dans l’aventure du Défi des villes intelligentes. La conservation des paysages et la préservation de la nature sont au cœur du projet déposé.

«Notre collectivité améliorera le transport durable sur son territoire, dans les rues, les routes et les sentiers dans le but de réduire les déplacements en voiture de 30%, augmentant ainsi l’achat local et en diminuant l’impact sur la nature et les paysages afin de conserver son cachet unique». Voilà l’énoncé retenu qui accompagne la candidature de Bromont à ce défi, une initiative du gouvernement libéral chapeauté par Infrastructure Canada.

La Voix de Bromont

En mode introspection

Proactif, efficace et ouvert au changement. Voilà trois des ingrédients du succès de tout appareil municipal. En ce sens, Bromont met la touche à une vaste réorganisation pour améliorer ces incontournables créneaux.

Bromont a amorcé, il y a quelques mois, une réflexion sur l’appareil municipal, allant de la prise de décision à la gestion des actifs. Cela découle d’un projet initié en 2016 par la Fédération canadienne des municipalités (FCM). « On fait [trop] souvent des tâches sans se poser de questions. Par réflexe ou simplement par convention. On doit sortir de ces automatismes. Notre but est d’éliminer les tâches à basse valeur ajoutée dans tous les départements de la municipalité pour dégager du temps, être plus efficaces et rentabiliser au maximum chaque dollar des citoyens. L’idée, c’est d’être ouvert au changement. D’envisager de faire les choses autrement », a résumé le directeur général de Bromont, Éric Sévigny.

La Voix de Bromont

Pour rester près des citoyens

La Ville de Bromont a adopté une nouvelle façon de rester en contact avec ses citoyens. Après avoir fait ses preuves avec le stationnement de nuit l’hiver, l’application B-CITI a commencé à être utilisée pour envoyer d’autres types de notifications aux Bromontois.

Info-travaux, avis d’ébullition, événements à venir, requêtes citoyennes, sondages éclair : les possibilités d’utilisation sont grandes, affirme la directrice des communications de la Ville, Catherine Page.

La Voix de Bromont

Les citoyens au rendez-vous

Un succès sur toute la ligne. C’est ainsi que le maire de Bromont, Louis Villeneuve, qualifie l’atelier de cocréation sur la future place publique auquel ont participé près de 120 personnes le 21 avril dernier au Château-Bromont. Suivra, le 21 juin, une présentation aux citoyens des maquettes des deux meilleures idées retenues.

« La participation a été au-delà de nos espérances. La salle était pleine, a indiqué Louis Villeneuve. On sentait que les gens étaient enthousiastes. On devait terminer à midi et on a prolongé l’atelier jusqu’au début de l’après-midi. Vraiment, c’était très rafraîchissant. [...] La population veut s’approprier le projet de place publique. C’est on ne peut plus clair. »

La Voix de Bromont

Vers un plan de développement durable 2.0

La Ville de Bromont va se doter d’un plan de développement durable 2.0. Six ans après l’adoption de la première mouture, il est temps de mettre le plan au goût du jour, croit le maire Louis Villeneuve. Les citoyens seront invités à participer à l’exercice pour enrichir la réflexion, assure-t-il.

« Les choses évoluent. Elles changent. Prenez les automobiles électriques. On en parlait il y cinq, six ans. Aujourd’hui, c’est incroyable les avancées technologiques. C’est comme ça dans plein de domaines en lien avec le développement durable. On doit prendre le temps de réfléchir pour se donner un plan moderne et réaliste », explique
M. Villeneuve.

La Voix de Bromont

Un défi hors du commun

L’adrénaline sera au rendez-vous le dimanche 3 juin à Bromont, alors que des centaines de cyclistes aguerris s’élanceront pour boucler un des quatre circuits du sixième Gran Fondo des Cantons-de-l’Est.

Le vélo y étant parmi les disciplines les plus populaires, le Québec regorge d’événements sportifs. En introduisant le Gran Fondo, Luc Beaudet a toutefois voulu sortir des sentiers battus. « Ce que l’on propose, c’est autre chose qu’une cyclosportive, qu’une pure compétition ou une activité familiale. En fait, je cherchais depuis longtemps des événements qui me permettraient d’échanger avec d’autres cyclistes, tout en me mesurant à eux, a indiqué le président de la série Gran Fondo Éco. Mais il n’y avait rien qui jumelait les deux. J’ai finalement découvert cette formule en Europe, alors j’ai décidé de l’importer. »

La Voix de Bromont

Le jardin Les Coccinelles: des lopins de terre populaires

Le jardinage a la cote à Bromont. La preuve: les 79 lots du jardin communautaire Les Coccinelles affichent complet, si bien que l’endroit est pourvu d’une liste d’attente depuis quelques années.

«Il ne se libère pas tellement de terrains d’une année à l’autre. Au contraire, les gens essaient une année, ils aiment ça, ils s’emballent et veulent continuer», lance une jardinière de longue date engagée au sein du jardin, Chantal Kobel.

La Voix de Bromont

La Bromontoise Lynn Jeanniot honorée

Pendant plus de 30 ans, la Bromontoise Lynn Jeanniot a consacré sa carrière aux ressources humaines en occupant des postes clés au sein de grandes entreprises dans le domaine des services financiers. L’heure de la retraite approche et celle-ci sera soulignée de belle façon. En plus d’être nommée Fellow de l’Ordre des professionnels en ressources humaines du Québec, elle sera honorée par l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal.

«Je suis très honorée», affirme Lynn Jeanniot, actuellement première vice-présidente à la direction des ressources humaines et affaires corporatives, et membre du bureau de la présidence de la Banque Nationale du Canada.