Maxime Roy, coordonnateur régional en sécurité incendie, travaille sur un programme uniformisé d’entraînements mensuels pour les pompiers de la MRC de Brome-Missisquoi.

Services incendie: vers une uniformisation des entraînements

La MRC Brome-Missisquoi se prépare à uniformiser les entraînements mensuels de ses 11 services incendie. Un projet sur lequel travaille Maxime Roy, coordonnateur en sécurité incendie à la MRC, et capitaine à la prévention au Service incendie de Bromont.

« On a signé dernièrement une grande entraide régionale, rappelle M. Roy. En lien avec ça, on essaie de plus en plus de faire des programmes qui vont s’adapter avec toutes les municipalités, mais qui vont aussi être pareils. Ça va être une balise minimale des entraînements à donner. »
Chaque mois, les pompiers suivent des entraînements de maintien de compétence sur divers aspects de leur travail. L’idée est de proposer un cadre dans lequel travailler.
« C’est sûr que, présentement, les formations mensuelles peuvent être différentes d’une municipalité à l’autre. […] Ce qu’on doit mettre en place, avec le schéma de couverture de risque incendie, mis à jour en juillet 2016, c’est de monter un programme qui va être uniforme et adapté pour toutes les municipalités.»
En ce qui concerne les spécialisations des services incendie, comme celle des matières dangereuses à Cowansville, Maxime Roy souligne que ce pourrait être inclus dans les programmes d’entraînement, mais ce n’est pas encore défini.
Au printemps, une entente entre les 21 municipalités et les 11 services incendie était signée. Avec cette entente régionale, un appel général sur un incendie permet d’aller chercher de 70 à 100 pompiers pour une intervention, mais aussi d’uniformiser les méthodes de travail, les entraînements et les équipements, avait expliqué à l’époque Gilles Deschamps, président du comité régional des directeurs de services de sécurité incendie.