Geneviève Dutil, de LX Sim

Pour que les femmes voient grand

Parmi les quelque 600 entrepreneurs passés par le Centre local de développement (CLD) Brome-Missisquoi au cours de la dernière année, près de 50% étaient des femmes. Si le CLD est fier de cette représentativité en région, il pense que les femmes entrepreneures ne reconnaissent pas encore leur plein potentiel.

C’est pourquoi l’organisme a tenu sa dernière assemblée générale annuelle, en mars dernier, sous le signe de l’entrepreneuriat au féminin, un thème prévu depuis deux ans. « Le but était vraiment de mettre de l’avant des femmes inspirantes », souligne Rafaël Gendron, conseiller en développement d’entreprises.
Les participants ont, en effet, pu entendre Sophie Brochu, présidente et chef de la direction chez Gaz Métro, et résidante de Bromont, de même que Geneviève Dutil, entrepreneure de la région. La présidente de l’entreprise bromontoise LX Sim s’est d’ailleurs classée dans le top 100 des meilleures femmes entrepreneures en 2016 (palmarès W100).
« Il y a une bonne présence féminine dans le milieu, mais ce qu’on remarque, c’est une différence au niveau de l’ambition. Les femmes ont tendance à avoir de plus petits projets, mais on voulait leur montrer qu’il n’y a pas de barrière », estime M. Gendron.
« Il y a aussi une différence de valeurs entre les hommes et les femmes, poursuit-il. Pour ces dernières, le volet monétaire, le salaire, est peut-être moins important. Elles misent plutôt sur l’équilibre travail et famille, sur la passion. Mais ça n’enlève rien au potentiel de leur projet. D’où notre volonté de les inspirer avec ces conférences, de les mettre en confiance. »
Conscient que ce changement de mentalité nécessitera un travail à long terme, le CLD se donne le mandat d’accompagner les femmes dans leurs passions et leurs ambitions. « On travaille en toute équité entre les sexes, que ce soit pour les ressources ou le financement, mais le fait de fournir un accompagnement personnalisé permet d’aborder cet angle plus spécifique avec les femmes. De les challenger, de leur montrer que viser grand n’est pas impossible », confie M. Gendron.
Selon lui, cette mixité dans la sphère entrepreneuriale est essentielle à un tissu économique durable. Savoir exploiter les qualités et les forces de chacun, un concept classique qui peut sembler évident, mais qu’il est nécessaire d’appliquer dans ce contexte.
Parmi les femmes entrepreneures inspirantes dans la MRC de Brome-Missisquoi, il mentionne Geneviève Lévesque, de la galerie Artêria de Bromont, qui exporte des œuvres aux quatre coins de la planète. Il souligne aussi le travail de Caroline Pelletier de la fromagerie Missiska, située à Bedford.

Sophie Brochu, de Gaz Métro.
Geneviève Lévesque, de la galerie Artêria de Bromont.
Caroline Pelletier, de la fromagerie Missiska.