Le nouvau préfet, la mairesse d’East Farnham, Sylvie Raymond.

Plan stratégique et de développement durable: les 12 travaux du préfet

Nouvellement élue pour succéder à Arthur Fauteux à titre de préfet de la MRC de Brome-Missisquoi, la mairesse d’East Farnham Sylvie Raymond misera sur les forces de la région pour en faire un milieu de vie encore plus agréable pour ses résidants.

Pour Mme Raymond, le préfet se doit d’être « une personne à l’écoute, qui va rassembler à la fois les maires et les idées » afin que tous œuvrent dans la même direction, au bénéfice de la population de la région. C’est ainsi que celle qui cumule neuf ans d’expérience à titre de mairesse, 16 comme conseillère municipale, et deux en tant que préfet suppléant, compte remplir sa nouvelle fonction.
« Ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas exprimer des avis contraires, nuance l’élue. Quand on est maire, on pense d’abord à ses concitoyens. À la MRC, les décisions doivent être prises pour le bien de toutes les municipalités. »
Pour une meilleure qualité de vie
En tant que préfet, Mme Raymond compte déployer et s’assurer du succès du plan stratégique et de développement durable qu’ont adopté les maires de la MRC en septembre dernier. Ce plan, qui s’échelonnera sur 15 ans, compte d’abord 12 travaux, ou chantiers, à réaliser dans un horizon de cinq ans. L’accomplissement de ceux-ci, déclinés en plusieurs actions à entreprendre, permettront ultimement d’améliorer la qualité de vie, la vitalité économique et le rayonnement de la région.
« Nous [le conseil des maires] l’avons travaillé pendant plusieurs mois, indique la mairesse. Maintenant, il faut le mettre en œuvre en gardant en tête son esprit et en l’adaptant à ce qui va se présenter. »
Entre autres objectifs, la MRC souhaite finaliser l’implantation d’Internet haute vitesse sur son territoire (voir autres textes). Au total, 8000 résidences et commerces attendent toujours de bénéficier de ce service, désormais considéré comme nécessaire. Les demandes d’aide financière, pour amasser 20 des 28 millions $ que coûterait l’installation de 1400 km de fibre optique dans Brome-Missisquoi, ont été acheminées aux deux paliers de gouvernement supérieurs ce printemps : on attend toujours la réponse. « Si le gouvernement souhaite que tout le monde soit branché, il faut qu’il nous aide à offrir ce service », souligne Mme Raymond.
Il faudra aussi voir à attirer de nouveaux travailleurs pour palier au manque de main-d’œuvre observé dans tous les secteurs économiques. Cela s’effectuera notamment en arrimant les besoins des entreprises aux compétences des travailleurs, par exemple à travers des formations plus spécifiques.
Du même coup, on espère attirer de nouvelles familles qui viendront s’établir dans Brome-Missisquoi, une « région naturelle habitée » dont la protection et la mise en valeur de l’environnement comptent pour beaucoup.
Brome-Missisquoi compte aussi soutenir la culture et l’entrepreneuriat locaux, le secteur agroalimentaire de même que les industries manufacturière et forestière.
Enfin, la formation des élus se trouve sur la liste des choses à faire de Sylvie Raymond. Sur les 147 élus que compte la MRC, on dénombre 56 nouveaux conseillers et neuf nouveaux maires. « Il faut leur donner des outils pour débuter leur nouveau mandat, allègue le préfet. Pour ceux qui étaient déjà en poste, c’est une occasion de mettre leurs connaissances à jour. »