Un deuxième événement LocaBoire devrait avoir lieu en 2019.

Le plaisir de boire local

Dans Brome-Missisquoi, le début de l’été rime désormais avec le plaisir de boire local. Avec le mouvement LocaBoire, on peut bien boire ce qu’on veut, pourvu que ça vienne d’ici.

L’initiative, née cette année de 15 vignerons membres de La Route des vins et publicisée sur Facebook, a duré un mois. Entre le 24 juin et le 22 juillet, le public était invité à relever un défi par semaine. D’abord se joindre au mouvement en buvant local et en invitant ses contacts à faire de même ; ensuite, découvrir une nouvelle boisson, alcoolisée ou non ; la semaine suivante, partager ses découvertes avec son entourage ; puis partir à la rencontre des artisans du terroir.

Bien sûr, le vin était au centre du mouvement, mais le projet s’étendait à tout ce qui se boit, qu’il s’agisse de tisane, de lait, de jus, de bière, de spiritueux... Pour autant qu’il soit produit dans un rayon de 160 km. « L’idée, c’était de prendre conscience de ce qu’on boit et de sa provenance, note Guylaine Beaudoin, conseillère en développement touristique au CLD de Brome-Missisquoi. Cela crée un partage de découvertes et de belles rencontres. »

Sans compter l’influence concrète de ces achats sur la vitalité économique locale.

Pour susciter de l’intérêt sur le réseau social, des vignerons avaient d’ailleurs mis en ligne des vidéos de leurs propres trouvailles locales. Celles-ci avaient généré environ 13 000 vues.

Plus de 500 personnes avaient aimé la page LocaBoire. « On l’a fait pour faire parler de notre région et ça a suscité beaucoup d’intérêt. Et on ne voyait aucun problème à ce que d’autres régions se joignent à nous », ajoute Guylaine Beaudoin.

Précisons que le mouvement LocaBoire vient se greffer au Défi Boire local lancé en 2015 au Québec par la nutritionniste Julie Aubé.

Devant le succès de cette première cuvée, un autre mois LocaBoire fera son apparition en 2019, indique Mme Beaudoin. Déjà quelques idées émergent, comme inciter plus de partenaires à prendre part au défi ou à en faire la promotion. La création d’un guide d’achat LocaBoire est aussi envisagée.