Les 25 et 26 novembre et les 2 et 3 décembre prochains, igloos, tentes, wigwam et chapiteaux seront montés au parc des Vétérans afin d’accueillir plus de 70 exposants.

Humains et artisans, créateurs du Marché de Noël de Sutton

Le Marché de Noël de Sutton est non seulement l’occasion de découvrir des créateurs locaux et des produits uniques, mais aussi le moment de faire la rencontre d’artisans humains pour qui l’art revêt une signification toute particulière.

Les 25 et 26 novembre et les 2 et 3 décembre prochains, igloos, tentes, wigwam et chapiteaux seront montés au parc des Vétérans afin d’accueillir plus de 70 exposants.
Parmi ceux-ci, Jean-Pierre Carrière qui offre des gâteaux cuits à la broche, une méthode datant de l’époque médiévale. Originaire de la France, c’est à 20 ans qu’il décide de déménager au Canada afin d’exercer son métier de cuisinier. Après avoir notamment travaillé à Val-David et à Edmonton, il retourne brièvement en France pour ouvrir un restaurant avec son frère. Mais le Québec le rappelle.
C’est ici qu’il décide de réaliser son rêve de cuisiner un gâteau sur broche, qu’il nomme Croqu’en bouche. Sa confection se fait devant le feu de bois, alors que sur une broche en forme conique, la pâte à gâteau est déposée en fines couches rôties une à la fois.
Aussi originaire de la France et passionné de l’environnement, Jérémy Postel a choisi le Québec pour s’établir. S’il travaille présentement pour une entreprise de paysagement, il nourrit aussi un intérêt pour l’apiculture et la foresterie. C’est pourquoi il est également producteur de miel de sapin.
Produit de façon artisanale, locale et écologique, le miel de sapin apaise les symptômes du rhume et de la grippe. Il peut aussi être utilisé en cuisine, autant pour les soupers que les desserts !
Anne Pietrszkiewicz, une figure bien connue à Sutton, sera également présente au Marché de Noël en compagnie de sa fille, Lucy. À 83 ans, la mère continue de présenter des créations uniques issues du travail de la fourrure. Elle utilise d’ailleurs des techniques artisanales apprises en Pologne.
Lucy propose, quant à elle, une variété de bijoux. Pour ses créations, elle combine des techniques artisanales traditionnelles, comme le crochet et le nouage à la main, avec des pierres naturelles semi-précieuses et des perles d’eau douce.
Finalement, l’ébéniste John Murphy sera aussi de la partie. Il présentera, entre autres son produit fétiche : les planches à découper.