Le territoire de Brome-Missisquoi compte six microbrasseries.

Ça brasse dans Brome-Missisquoi

La région de Brome-Missisquoi est indissociable du vin, mais elle n’est pas que ça. De plus en plus de microbrasseries y trouvent aussi un terreau d’affaires fertile.

Le territoire en compte six : À l’Abordage à Sutton, Brouemont à Bromont, Auberge Sutton Brouërie, Brasserie Dunham, Farnham Ale & Lager et Les Brasseurs de West Shefford à Bromont.
« Pour une même région, c’est quand même pas mal. Ça reflète bien notre positionnement dans le créneau ‘gourmand’ », fait remarquer Guylaine Beaudoin, conseillère en développement touristique au CLD Brome-Missisquoi.
Celle-ci rappelle qu’entre 2002 et 2012, le nombre de microbrasseries a triplé au Québec, et que durant cette période, Brome-Missisquoi a suivi cette tendance.
L’assouplissement, à cette époque, des règles dans la fabrication des bières artisanales est pour beaucoup dans cette « explosion des microbrasseries », croit-elle.
« Ce qu’on voit ici, ce sont de jeunes promoteurs qui choisissent la région ou qui y font un retour aux sources après quelques années d’absence. »
Et avec la jeunesse viennent l’audace et les idées. Les microbrasseries de Brome-Missisquoi ont toutes développé un créneau bien à elles. Que ce soit par des visites commentées, des dégustations, des lancements hauts en couleur, une cuisine locale, un décor original, un espace extérieur ou des spectacles, elles cherchent à offrir aux visiteurs une véritable expérience.
« Elles ont une signature distinctive assez forte. Chacune se démarque à sa façon. Et malgré leur jeunesse, la plupart sont en expansion », se réjouit
Mme Beaudoin, en mentionnant que plusieurs travaillent de concert avec des partenaires locaux.
Leurs bières se retrouvent d’ailleurs de plus en plus sur les tables des hôtels et restaurants de la région.
Public plus jeune
La conseillère note que la clientèle des microbrasseries est généralement plus jeune que la clientèle touristique typique de Brome-Missisquoi, dont l’âge oscille entre 45 à 65 ans. Ces vingtenaires et trentenaires montrent aussi un fort intérêt pour l’achat local.
Pour joindre leur public, les brasseries artisanales utilisent les incontournables réseaux sociaux, mais certaines ont aussi opté pour d’autres outils. « Depuis 2017, il existe une Route des bières, un circuit en autocar qui part de Montréal et qui s’arrête chez Farnham Ale & Lager, à la Brasserie Dunham, à la Microbrasserie À l’Abordage et chez Les Brasseurs de West Shefford. »
Un autre circuit, autonome et baptisé Brasseurs des Cantons, propose également des arrêts dans plusieurs microbrasseries des Cantons-de-l’Est, dont la Farnham Ale & Lager, le BroueMont, l’Auberge Sutton Brouërie, À l’Abordage et la Brasserie Dunham.
« Il y a toute une offre qui s’articule dans la région. On a déjà la Route des vins, qui est bien établie. La bière vient chercher une nouvelle clientèle et compléter notre offre de tourisme gourmand. »
Guylaine Beaudoin n’a d’ailleurs que de bons mots pour ces microbrasseurs qui viennent enrichir le paysage de Brome-Missisquoi. « Ce sont des créateurs, d’excellents ambassadeurs. On reconnaît leur apport pour la notoriété de la région. Les microbrasseries ont réussi à prendre leur place. Ce sont de beaux succès d’affaires. »

Guylaine Beaudoin, conseillère en développement touristique au CLD Brome-Missisquoi.