Le directeur du Service des incendies de Bedford des 20 dernières années, Ralph Gilman.

Une famille au grand cœur

On dit souvent que les brigades d’incendie forment une belle grande famille. Il n’y a rien de plus vrai à Bedford où le service est composé de neuf membres d’une même lignée. Ces sapeurs font bien plus qu’éteindre des feux. Ce groupe tissé serré fait preuve d’une générosité sans borne en s’impliquant dans pas moins de 41 événements de tout genre chaque année.

Le directeur de la brigade, Ralph Gilman, est pompier depuis 40 ans. Il est à la tête du service depuis près de 20 ans, d’abord dans le secteur canton, puis du service unifié avec la Ville. Quelque 33 pompiers travaillent sous sa gouverne, dont cinq femmes. « On est celui qui en compte le plus dans Brome-Missisquoi », souligne fièrement le directeur.

Non seulement sa fille, sa nièce et sa sœur y travaillent, au total, ils sont neuf membres de la même famille à intervenir en cas d’incendie. Pas surprenant que certaines rencontres familiales prennent fin abruptement. « C’est déjà arrivé à la messe, le soir de Noël. L’église s’est vidée ! », rigole le chef des pompiers.

Une générosité sans borne
Cet esprit de famille gagne non seulement toute la brigade, mais il déborde des murs de la caserne. Les membres du service assurent une grande présence au sein de la collectivité. Bon an, mal an, ils s’impliquent bénévolement dans une quarantaine d’activités. Ils sont même les instigateurs de plusieurs événements qui animent Bedford annuellement.

La principale activité de financement des pompiers prend la forme d’un lave-auto. Le prochain aura d’ailleurs lieu le samedi 2 juin. L’argent amassé lors de cette journée permet aux sapeurs de s’impliquer dans un grand événement dans le temps des Fêtes. Des festivités qui débutent par le passage, dans les rues de la Ville, du camion du père Noël décoré de centaines de lumières.

Pendant cette tournée, d’une durée de deux heures chaque soir, et ce, pendant deux semaines, des pièces musicales du temps des Fêtes offrent une ambiance festive.

La brigade de Bedford est composée de 33 pompiers, dont cinq femmes. Elle compte également neuf membres d’une même famille.

C’est ni plus ni moins un avant-goût de la Grande fête de Noël qui se déroule ensuite au centre-ville et qui est organisée par le service des loisirs, le regroupement des gens d’affaires et des pompiers. Pendant qu’un père Noël distribue des cadeaux sous un chapiteau, un autre visite les résidences pour personnes âgées ou malades pour offrir 250 peluches. « Le père Noël va voir tous les patients », précise le chef de pompiers.

Les enfants sont aussi très gâtés lors de cet événement. Ils sont, entre autres invités à une chasse au trésor dans les rues de la Ville, alors que de nombreux commerçants participent en offrant pointes de pizza, lait au chocolat, maïs soufflé, chocolat et cannes de bonbon. Maquillage, remise de cadeaux et pêche aux surprises sont aussi au programme. Sans oublier le feu d’artifice qui clôture les festivités.

Pendant que les familles festoient au centre-ville, des pompiers distribuent des sacs destinés aux enfants défavorisés de la communauté. Des petits préalablement identifiés par le Centre d’action bénévole, les écoles et les infirmières du milieu. « On a fait 45 sacs cette année. Les filles y ont mis du dentifrice, des brosses à dents, du chocolat, des bas, des mitaines et des tuques en fonction de l’âge et du sexe de l’enfant. Chaque jeune a aussi reçu un toutou », explique Ralph Gilman.

Bourses, feu de camp et souper spaghetti
Les pompiers sont également sollicités pour assurer la sécurité, notamment lors de la Fête de la pêche ou de la course de kayaks tenues à Bedford. À d’autres occasions, leur présence est requise sur le réseau routier pour fermer des rues ou escorter des regroupements lors de défilés divers. C’est le cas, par exemple, à l’occasion de la Ride de filles, qui roulent à moto pour vaincre le cancer.

« Trois cents motocyclettes viennent à Bedford. On les a escortées une première fois il y a trois ans. Le maire avait donné de l’eau et des fraises. La deuxième année, on les a suivies plus longtemps. J’ai appelé les autres villes et elles ont embarqué pour les escorter d’une ville à l’autre. On leur a fait cuire des hot dogs. Cette année, c’est la dixième Ride de filles. Elles vont à l’aréna et elles y prennent un vrai repas. »

Souper spaghetti pour un pompier qui participe à un défi à vélo, marche de Pâques, exposition agricole et RibFest sont quelques autres exemples d’activités où la grande famille des sapeurs s’implique. Sans oublier les bourses offertes chaque année à des élèves des écoles secondaires Jean-Jacques-Bertrand de Farnham et Massey-Vanier de Cowansville.

« Avant, on faisait des courses de fauteuils roulants à partir du CHSLD et on courait jusqu’au centre-ville pour aller chercher une crème glacée (aux résidents). Ça fait deux ou trois ans qu’on ne l’a pas fait, indique le chef des pompiers. Mais on organise des feux de camp pour eux et un repas hot dogs. On y va parfois plus souvent que leur propre famille... »

Bref, les pompiers ne chôment pas. « On a du fun ! », conclut M. Gilman.

Le Service des incendies en chiffres

- 33 membres de la brigade, dont cinq femmes.
- 159 appels en 2017.
- Membre d’une association américaine de pompiers.
- Dessert Saint-Ignace-de-Stanbridge, Stanbridge Station, Canton de Bedford et Ville de Bedford.