Le cénotaphe situé en face de l’hôtel de ville sera déménagé de l’autre côté de la rue, sur le site de l’ancienne banque Molson, où sera aménagée la Place du Souvenir.

La ville se fait belle

La Ville de Bedford multiplie les initiatives pour améliorer et embellir ses parcs et espaces publics. Quelques projets ont été réalisés au cours des dernières années et d’autres seront mis en œuvre au cours des prochains mois, affirme la responsable du service de l’aménagement, Judith Martel.

À commencer par la révision complète du Circuit du patrimoine de Bedford. « Les panneaux ont tous été revus. Leur contenu aussi. On a essayé d’apporter plus d’éléments sur l’architecture et l’histoire », affirme Mme Martel.

Selon elle, la nouvelle mouture des panneaux sera installée à la fin mai. Si certains retrouveront leur ancien emplacement, de nouveaux sites ont été ajoutés au parcours, qui compte près d’une quinzaine d’arrêts. Plusieurs panneaux pourront être découverts rue Principale, mais le circuit invitera également ceux et celles qui partiront à sa découverte à traverser la rivière aux Brochets à deux endroits.

« Il y a un beau secteur patrimonial au sud de la rivière où il y a des résidences absolument magnifiques », précise Judith Martel.

La responsable du service de l’aménagement souligne que ce circuit est une initiative de l’administration municipale.

« C’est une occasion pour s’arrêter et découvrir Bedford. Ça permet aux gens de se promener et d’être en contact autant avec l’architecture que le milieu naturel », estime-t-elle.

Aussi à venir
Autres projets dans les cartons : une place publique et un espace vert seront aménagés à Bedford au cours de l’année.

C’est en face de l’hôtel de ville, sur le site laissé vacant par la démolition de l’ancienne banque Molson, à l’intersection des rues Principale et du Pont, que la Place du Souvenir verra le jour. Un budget de 95 000 $ y est alloué. Le cénotaphe, actuellement en face de l’hôtel de ville, sera déménagé et trônera au centre de cette nouvelle place, affirme Judith Martel.

Un aménagement de pavés, sur lesquels seront inscrits les noms de citoyens qui ont contribué à l’essor et au rayonnement de la ville dans différentes sphères, est prévu. « On veut inviter la population à nous suggérer des noms », laisse savoir Mme Martel.

Selon elle, le jour du Souvenir a toujours eu une grande importance à Bedford. « Ça a toujours attiré les foules. Ça va être plus facile de se réunir dans un parc. (...) On va aussi se servir d’une partie du stationnement, à côté de la Place, pour que les gens soient là. Ça nous permettra de barrer une rue au lieu de deux. Ce sera plus convivial. Une allée piétonne donnera accès à la rue et au stationnement. Il y aura aussi des bancs et des lampadaires. Le panneau principal du Circuit du patrimoine de Bedford va être là. Ça va créer une belle ouverture entre l’hôtel de ville et la rivière », dit la responsable du service de l’aménagement.

Bedford attend, par ailleurs, le feu vert du ministère de l’Environnement, mais la Ville prévoit investir 51 500 $ pour aménager une bande riveraine type en bordure de la rivière aux Brochets, à proximité du bâtiment industriel qui a jadis abrité une broderie. Les employés municipaux effectueront les plantations, mais le plan d’aménagement a été réalisé par la coop de solidarité en protection de l’eau, Rappel, précise Judith Martel.

« Il va y avoir un site de démonstration de stabilisation des berges. Mais on va aussi ajouter des bancs et des lampadaires. Il y a une vue magnifique sur la rivière et le barrage en amont », dit-elle.

Pour les aînés
Le parc récréatif pour les aînés — qui pourrait bien changer de nom alors qu’un concours sera bientôt lancé en ce sens — a, par ailleurs, fait peau neuve l’an dernier. L’endroit, situé à côté du centre communautaire Georges-Perron, compte désormais des surfaces de jeu pour la pétanque et le pickleball, ainsi qu’un jeu de palet. La gloriette qui était à la place Adrien-Tougas y a aussi été déménagée pour offrir de l’ombre aux utilisateurs.

Ce projet, qui entraîne des coûts de 62 000 $, a été réalisé avec l’aide de programmes de subventions, précise Judith Martel. « Il y a une demande importante pour ce type d’infrastructures. Bedford a une population importante d’aînés », dit-elle.

Autre projet réalisé pour les aînés : des exerciseurs ont été installés à l’entrée du Sentier de la nature Keith-Sornberger. Ce projet a, pour sa part, nécessité un investissement de 30 000 $.