Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Ralph Gilman, directeur du Service des incendies de Bedford est en compagnie de Claude Krans, instructeur. Le premier étage du centre d’entraînement étant complété, six pompiers pourront y être accueillis afin de réaliser leur formation pratique et leur examen final dans le cadre du cours de base pompier un.
Ralph Gilman, directeur du Service des incendies de Bedford est en compagnie de Claude Krans, instructeur. Le premier étage du centre d’entraînement étant complété, six pompiers pourront y être accueillis afin de réaliser leur formation pratique et leur examen final dans le cadre du cours de base pompier un.

Un centre d’entraînement pour les pompiers de Brome-Missisquoi

Roxanne Caron
Roxanne Caron
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Dans les cartons depuis plus de deux ans, le centre d’entraînement pour pompiers à Bedford prend vie. En août prochain, six aspirants combattants du feu de Bedford et Saint-Armand y réaliseront leur examen final dans le cadre du cours de base pompier un.

Le centre d’entraînement a vu le jour grâce à la mobilisation de nombreux pompiers de la région qui, à temps perdu, ont mis bénévolement la main à la pâte afin de réduire le plus possible le coût du projet, évalué à 90 000 $.

« À travers les feux qu’on a, ça a retardé le projet », souligne l’instructeur Claude Krans, en ajoutant que le Service incendies de Bedford a répondu à 61 appels depuis janvier 2021.

Un important don de 60 000 $ de l’entreprise Graymont, réparti sur trois ans, a permis de lancer le bal. Puis, une subvention du gouvernement du Québec et quelques dons sont venus boucler le financement en ce qui a trait à l’achat d’équipements.

La structure, qui comptera deux étages, est érigée sur un terrain d’une superficie de 40 000 pieds carrés, rue Alcée-Rocheleau, celui-ci étant offert par la municipalité. « Il a fallu défricher le terrain et remplir avec 4 pieds de roche », détaille Ralph Gilman, directeur du Service des incendies de Bedford.

Le centre est constitué principalement de conteneurs, du même type que ceux utilisés pour le transport maritime, par exemple. Les conteneurs, une fois regroupés, forment un parcours destiné à la formation des pompiers.


« À l’intérieur des conteneurs, au premier étage, il y a une grande pièce qui simule un salon et une cuisine et des pièces séparées qui simulent des chambres. »
Claude Krans, instructeur

Le premier étage étant complété, six pompiers pourront y être accueillis afin de réaliser leur formation pratique et leur examen final. Pour ce qui est de la théorie, les trois instructeurs de Bedford, Claude Krans, Robert Casey et Samantha Salois se déplacent dans les casernes.

Le centre est constitué principalement de conteneurs, du même type que ceux utilisés pour le transport maritime, par exemple. Les conteneurs, une fois regroupés, forment un parcours destiné à la formation des pompiers.

« À l’intérieur des conteneurs, au premier étage, il y a une grande pièce qui simule un salon et une cuisine et des pièces séparées qui simulent des chambres », détaille M. Krans.

À terme, le centre permettra à une vingtaine de pompiers de Brome-Missisquoi d’y réaliser leur examen final, estime M. Guilman. « Le but c’est de garder ça local. »

Le Service de sécurité des incendies de Bedford est désigné gestionnaire par l’École nationale des pompiers du Québec afin d’offrir la formation aux combattants du feu, notamment le cours de base pompier un dispensé aux futurs sapeurs.

Ce cours nécessite plus ou moins 350 heures de formation. En plus de l’examen final, il inclut trois examens théoriques et trois examens sur les matières dangereuses.

À l’occasion de l’évaluation finale, les futurs pompiers doivent réaliser avec succès un parcours comme celui construit à Bedford. À défaut d’en avoir un dans la région, les aspirants pompiers devaient se rendre aux installations de Belœil ou dans la région de Sherbrooke.

Maintien des compétences

Ce type de parcours est également exécuté par les sapeurs dans le cadre de formations pour le maintien de leurs compétences. Il sera utilisé par les pompiers en formation à Bedford, mais le site sera également mis à la disposition des autres services de sécurité incendie de la MRC Brome-Missisquoi et des MRC environnantes.

« Il y a 11 services des incendies dans Brome-Missisquoi, ce qui représente près de 300 pompiers avec qui il faut faire le maintien des compétences », souligne M. Guilman.

Pour avoir une offre complète, on a aussi acquis une machine à fumée au coût de 4000 $ US. Des pourparlers sont également en cours afin d’avoir une canalisation pour installer des gicleurs dans le centre.

Le centre d’entraînement sera aussi adapté pour les examens portant sur matières dangereuses, les échelles aériennes et l’autosauvetage.