Les propriétaires du Marché du village à Ange-Gardien, Yuhan et André Roy
Les propriétaires du Marché du village à Ange-Gardien, Yuhan et André Roy

Marché du village: au-delà du gain!

Gagner à la loto, ça ne change pas le monde, sauf que ça peut vous donner des ailes ! Parlez-en aux propriétaires du Marché du village d’Ange-Gardien, où a été vendu un billet gagnant de 60 millions de dollars en 2017, un gain qui leur a permis de recevoir plus d’un demi-million de dollars.

« Ça nous a fait connaître, constate Yuhan Roy, copropriétaire avec son père de l’entreprise qui a pignon sur la route 235. Ça nous a donné un bel élan. »

Un groupe de clients a reçu un chèque de 60 millions de dollars lors d’un tirage du Lotto-Max. Du coup, le marchand qui a vendu le billet gagnant a récolté 1 % du gain, c’est-à-dire 600 000 $ pour le Marché, une somme imposable contrairement au lot, précise M. Roy.

L’année qui a suivi le gain, les ventes de loterie ont presque doublé, indique le copropriétaire. « Les gens se disent qu’ils ont peut-être une chance de regagner ! explique-t-il pour reprendre un commentaire qu’il a souvent entendu. Beaucoup disaient qu’ils venaient acheter leur billet pour cette raison. Ils disaient que leur facteur chance était plus élevé, que c’était plus chanceux ici. »

La somme offerte aux propriétaires de l’entreprise fondée en 1967 a permis de réaliser des travaux, notamment de rénovation. Tous les employés ont également reçu en cadeau un montant qui a été déterminé en fonction de leur ancienneté au sein du commerce.

Yuhan Roy affirme que la plupart des gens se sont réjouis de leur situation. « Les gens étaient vraiment gentils. Ils étaient vraiment contents qu’on ait gagné. Pour nous, ça a été très bénéfique », dit le commerçant.

Seule ombre au tableau : la sollicitation fusant de toutes parts. « On s’est fait beaucoup demander de l’argent sur internet et certains ont joué sur les sentiments », se désole-t-il.

Au bout du compte, l’expérience a assurément été plus positive que négative.