La municipalité d’Ange-Gardien a mis en place plusieurs mesures de sécurité ces dernières années.
La municipalité d’Ange-Gardien a mis en place plusieurs mesures de sécurité ces dernières années.

La sécurité au cœur des préoccupations d'Ange-Gardien

La municipalité d’Ange-Gardien a à cœur la sécurité de ses piétons, de ses cyclistes et de ses automobilistes. Les nombreuses améliorations et mesures de sécurité mises en place ces dernières années afin d’améliorer la cohabitation entre ces trois univers en font foi.

Par exemple, on retrouve une nouvelle signalisation sur le réseau de la piste cyclable.

En 2017, la piste a été déplacée sur le côté du chemin de la rue St-Georges, « car c’est plus sécuritaire », indique la directrice générale de la Ville d’Ange-Gardien, Brigitte Vachon.

Puis, un tronçon de la piste cyclable a été réaménagé de façon à ce que les usagers puissent accéder sécuritairement à la route 235.

Bien que celle-ci ne puisse pas se prononcer sur l’efficacité de ces mesures en corrélation avec le nombre d’accidents, Mme Vachon affirme que les nouvelles règlementations « assurent un sentiment de sécurité chez les gens » et que « globalement, elles font toute une différence ».

Par ailleurs, deux panneaux d’arrêt ont été ajoutés près de l’école et du boulevard la Volière.

De plus, la rue St-Joseph a été réaménagée et deux balises de vitesse ont été installées sur les rues St-Georges et Principale.

Jouer dehors

Depuis le mois de juin, les citoyens peuvent déposer des demandes afin d’obtenir l’autorisation d’y tenir du jeu libre. Ces demandes peuvent être faites au département des services techniques pour évaluation.

En effet, ce ne sont pas toutes les rues qui pourront être utilisées comme terrain de jeu. Elles ne peuvent pas se situer dans un secteur commercial, ne doivent pas contenir de courbe, d’intersection ou de pente; enfin, elles doivent disposer de lampadaires, d’un bon dégagement visuel pour assurer une bonne visibilité aux automobilistes qui y transitent, la densité de circulation ainsi que la limite de vitesse qui y prévaut, qui doit être de 30 km/h.

« On a reçu que des bons commentaires des citoyens sur nos mesures de sécurité. Ils comprennent qu’on a à cœur leur bien-être », laisse entendre Mme Vachon.