Le secteur où se chevauchent la route 235 et l’autoroute 10 est l’un des plus achalandés à Ange-Gardien. En raison du grand nombre de commerces, de restaurants et de stations-service qui s’y trouvent, la sortie 55 est l’une des plus prisées des automobilistes qui circulent entre Montréal et Sherbrooke.

Intersection de la route 235 et de l'autoroute 10 en direction est : vers une voie de virage à droite

La problématique de congestion routière aux abords des bretelles de l’autoroute 10 est en voie de s’atténuer. Le ministère des Transports du Québec s’affaire à aménager une voie de virage à droite pour les automobilistes qui souhaitent se rendre vers l’est.

L’approbation et l’annonce des travaux soulagent le maire d’Ange-Gardien, Yvan Pinsonneault, qui avec des représentants de la municipalité, avait alerté, en 2017, la direction régionale du ministère des Transports de la problématique. « On est heureux qu’ils aient porté une attention à notre demande », dit-il.

Une résolution officialisant la requête d’Ange-Gardien au Ministère avait, par la suite, été adoptée à la séance d’octobre de la même année.

En janvier 2018, la direction montérégienne du Ministère avait donné suite à cette demande en modifiant la synchronisation des feux de circulation afin de permettre à la file de véhicules de se dissiper plus rapidement.

« La synchronisation des feux a beaucoup aidé, mais elle ne corrige pas entièrement le problème », estimait alors M. Pinsonneault, qui réclamait déjà l’ajout de voies de virage aux croisements de l’autoroute.

Le secteur où se chevauchent la route 235 et l’autoroute 10 est l’un des plus achalandés. En raison du grand nombre de commerces, de restaurants et de stations-service qui s’y trouvent, la sortie 55 est l’une des plus prisées des automobilistes qui circulent entre Montréal et Sherbrooke. Ce faisant, des milliers de voitures s’y trouvent chaque jour, sans compter les travailleurs et résidants de la municipalité qui empruntent cet itinéraire pour vaquer à leurs occupations quotidiennes.

« On le voit encore en fin de journée : il y a des automobilistes qui se mettent en double dans l’accotement pour tourner à droite [pour accéder à l’autoroute 10 en direction de Sherbrooke]. Il y en a d’autres qui se placent plus à gauche, sur la voie, pour les laisser passer, mais d’autres, au contraire, restent là. Ça a parfois causé des accrochages », déplore M. Pinsonneault.

Pas suffisant

« Au départ, je pensais que le marquage ferait la différence, mais le Ministère va faire un nouvel accotement et ajouter une voie de virage à droite », précise le maire.

L’approbation et l’annonce des travaux soulagent le maire d’Ange-Gardien, Yvan Pinsonneault.

Même s’il se réjouit de savoir que le ministère des Transports appliquera une mesure pour remédier au problème de congestion observé sur la route 235, M. Pinsonneault estime que cela ne sera pas suffisant pour endiguer complètement le problème.

« On demandait des virages à droite sur la route 235 dans chacune des bretelles d’accès à l’autoroute 10. Mais concernant les bretelles, le Ministère n’y voit pas d’urgence », déplore-t-il.

L’élu espère que le Ministère changera éventuellement son fusil d’épaule afin de réaménager l’intersection pour améliorer la fluidité de la circulation.

En planification

En mars dernier, le ministère des Transports a publié un document indiquant la totalité des travaux routiers et maritimes à venir au cours des deux prochaines années. Le projet de doter la route 235 d’une voie de virage à droite pour atteindre la bretelle de l’autoroute 10, en direction est, figure au programme.

Selon le document, la phase de préparation des travaux est prévue pour l’année 2019-2020.

« C’est conservateur ; je m’attends à ce que la planification ait lieu à l’automne ou davantage au printemps prochain », indique le maire.

La réalisation des travaux aurait, quant à elle, lieu l’année suivante. Mais déjà, des ouvriers du Ministère se sont rendus sur place pour effectuer des relevés techniques.

Les coûts exacts du projet sont encore inconnus. Selon le plus récent plan d’investissements routiers et maritimes du ministère des Transports pour la Montérégie, ils coûteraient moins d’un million de dollars.

Et comme la route 235 et l’autoroute 10 sont de juridiction provinciale, Ange-Gardien n’aura pas à débourser un sou pour ces travaux.