Un plateau sportif quatre saisons dans les cartons

La Voix de Ange-Gardien

Un plateau sportif quatre saisons dans les cartons

Ange-Gardien poursuit ses efforts et ses investissements pour offrir à ses jeunes citoyens des infrastructures de loisirs leur permettant de bouger et de s’amuser. Advenant l’octroi d’une importante subvention, la municipalité compte aménager une patinoire couverte qui servirait aussi bien en été qu’en hiver, en plus d’offrir une variété d’activités récréatives.

La population gardengeoise continue sa croissance. En 25 ans, c’est-à-dire depuis 1996, la démographie locale est passée de 1929 habitants à 2861. Le nombre d’enfants présents sur le territoire de la municipalité a donc lui aussi augmenté, si bien que la capacité d’accueil de l’école primaire Jean-XXIII était en voie d’être atteinte il y a de cela quelques années.

« On veut fleurir notre communauté »

La Voix de Ange-Gardien

« On veut fleurir notre communauté »

En plus de ses travaux de modernisation des infrastructures du périmètre urbain réalisés au cours des cinq dernières années, Ange-Gardien en a profité pour embellir son paysage en ajoutant des ilots végétaux à divers endroits. Son prochain projet ? Améliorer les espaces verts du cœur du village où l’on trouve le presbytère, et ce, toujours dans le but de rendre la municipalité plus accueillante.

Le conseil municipal est en discussion avec les responsables de la Fabrique de la paroisse pour améliorer et entretenir les grands espaces verts de l’église et du presbytère par l’entremise d’un bail emphytéotique.

Camping Mon repos: directives floues, les clients au rendez-vous

La Voix de Ange-Gardien

Camping Mon repos: directives floues, les clients au rendez-vous

Le temps est chaud, le vent fait chanter les nombreux arbres du camping Mon repos, à Ange-Gardien. Seul hic : la COVID-19 est venue briser la quiétude du propriétaire de l’endroit...

En plus d’une ouverture retardée à cause de la pandémie, Daniel Dalpé doit composer avec des consignes d’hygiène floues, en plus d’être mitraillé de questions — auxquelles il a parfois bien du mal à répondre — par ses clients.

Marché du village: au-delà du gain!

La Voix de Ange-Gardien

Marché du village: au-delà du gain!

Gagner à la loto, ça ne change pas le monde, sauf que ça peut vous donner des ailes ! Parlez-en aux propriétaires du Marché du village d’Ange-Gardien, où a été vendu un billet gagnant de 60 millions de dollars en 2017, un gain qui leur a permis de recevoir plus d’un demi-million de dollars.

« Ça nous a fait connaître, constate Yuhan Roy, copropriétaire avec son père de l’entreprise qui a pignon sur la route 235. Ça nous a donné un bel élan. »

Une hypothèque, un arbre: un projet florissant

La Voix de Ange-Gardien

Une hypothèque, un arbre: un projet florissant

Offrir un arbre à chaque membre qui contracte une hypothèque pour embellir leur nouvelle propriété: voilà l’essence du nouveau programme Une hypothèque, un arbre, lancé par six caisses de la région, dont celle de La Pommeraie.

«Ça fait partie de nos valeurs chez Desjardins et parmi nos priorités en matière de développement durable», explique Nathalie David, directrice adjointe au soutien à la direction générale de la caisse Desjardins La Pommeraie, qui dispose notamment d’un centre de services à Ange-Gardien.

La sécurité au cœur des préoccupations d'Ange-Gardien

La Voix de Ange-Gardien

La sécurité au cœur des préoccupations d'Ange-Gardien

La municipalité d’Ange-Gardien a à cœur la sécurité de ses piétons, de ses cyclistes et de ses automobilistes. Les nombreuses améliorations et mesures de sécurité mises en place ces dernières années afin d’améliorer la cohabitation entre ces trois univers en font foi.

Par exemple, on retrouve une nouvelle signalisation sur le réseau de la piste cyclable.

Intersection de la route 235 et de l'autoroute 10 en direction est : vers une voie de virage à droite

LA VOIX DE ANGE-GARDIEN

Intersection de la route 235 et de l'autoroute 10 en direction est : vers une voie de virage à droite

La problématique de congestion routière aux abords des bretelles de l’autoroute 10 est en voie de s’atténuer. Le ministère des Transports du Québec s’affaire à aménager une voie de virage à droite pour les automobilistes qui souhaitent se rendre vers l’est.

L’approbation et l’annonce des travaux soulagent le maire d’Ange-Gardien, Yvan Pinsonneault, qui avec des représentants de la municipalité, avait alerté, en 2017, la direction régionale du ministère des Transports de la problématique. « On est heureux qu’ils aient porté une attention à notre demande », dit-il.

Le périmètre urbain bouclé

LA VOIX DE ANGE-GARDIEN

Le périmètre urbain bouclé

Les travaux pour moderniser les infrastructures souterraines dans le périmètre urbain d’Ange- Gardien seront exécutés cet automne. La dernière phase du projet, qui s’amorcera en août, comprend la rue Canrobert et la portion de la rue Principale située entre la route 235 et la rue Bernard.

Lancés en 2015, les travaux pour remplacer les conduits d’aqueduc et d’égout et installer des conduits pour recueillir les eaux de pluie ont permis de couvrir toutes les anciennes rues du village. « On va avoir fait le tour. Ils (les conduits) vont être bons pour quelques décennies », a indiqué Brigitte Vachon, directrice générale de la municipalité. L’ensemble du projet a nécessité des investissements de
11,3 millions de dollars. La municipalité a bénéficié de subventions provenant de programmes gouvernementaux. Cette année, la Ville recevra une subvention de 1 850 000 $ du programme d’infrastructures municipales d’eau (PRIMEAU).

Plusieurs routes seront améliorées cet été

LA VOIX DE ANGE-GARDIEN

Plusieurs routes seront améliorées cet été

Il fera bon rouler à Ange-Gardien d’ici quelques mois. Du moins dans trois artères de la localité qui seront remises en état. Tout ceci sans trop piger dans les réserves de la municipalité, car l’ensemble des projets, dont le budget global avoisine 3 millions $, sera subventionné par Québec à hauteur de près de 2,3 millions $.

L’attente de la réponse de Québec concernant la subvention pour la réfection du rang Séraphine a été longue. Mais la municipalité pourra finalement aller de l’avant avec les travaux dans cette route achalandée. «On s’attendait d’avoir une réponse rapide du gouvernement provincial en 2018 pour l’aide financière. On a dû patienter un an de plus. Au final, ça aura valu la peine», a indiqué la directrice générale de la municipalité, Brigitte Vachon.

Une belle flexibilité pour bouger plus

LA VOIX DE ANGE-GARDIEN

Une belle flexibilité pour bouger plus

Inciter les citoyens à bouger plus, tout en leur offrant une programmation flexible. Voilà ce que propose la municipalité d’Ange-Gardien aux adultes qui veulent faire de l’activité physique sans tout bousculer dans leur horaire.

Le concept, baptisé la Table d’hôte d’activités, a été offert une première fois au printemps. Il est destiné aux adultes qui veulent faire de l’activité physique en s’inscrivant à l’un des cours de groupe proposés par la municipalité. « Ça faisait longtemps qu’on cherchait une façon de rendre les cours plus accessibles et que ce soit plus facile dans la gestion de la vie de famille d’avoir une activité physique », explique Jennie Rainville, coordonnatrice aux loisirs à la municipalité d’Ange-Gardien.

Le parc Coulicou fera peau neuve

LA VOIX DE ANGE-GARDIEN

Le parc Coulicou fera peau neuve

C’est à la fin du mois d’août que la municipalité d’Ange-Gardien refera une beauté au parc Coulicou. L’endroit, principalement dédié aux tout-petits, deviendra un lieu de rassemblement intergénérationnel incontournable pour les familles qui y habitent.

«Ce sera une vraie cure de jeunesse. On ne fait pas que le réaménager, on le met plus beau!» s’exclame la directrice générale, Brigitte Vachon.

Un appel qui change une vie

LA VOIX DE ANGE-GARDIEN

Un appel qui change une vie

À 42 ans, David Labossière ne mène pas une vie ordinaire. S’il rêvait d’avoir une femme, des enfants, la maison et tout le tralala, il a plutôt répondu à l’appel de Dieu alors qu’il se trouvait au Mexique à chercher où aller dans la vie. Ce jour-là, il a fait une croix sur son rêve de fonder une famille.

David Labossière travaillait dans le transport adapté, mais souhaitait trouver un boulot plus payant. Il s’est donc retrouvé devant de nombreuses possibilités. « Ça m’a un peu angoissé, raconte-t-il. Je ne voulais pas me tromper. J’ai donc pris une année sabbatique et je suis entré dans un projet offert par le diocèse. C’était un lieu et un temps de croissance. J’ai passé l’année là-bas et des gens m’ont proposé de devenir prêtre ! » Ce qu’il a d’abord refusé, rêvant de se marier, d’avoir des enfants et un bon job. « C’était assez clair dans ma tête, poursuit-il. À la fin de l’année, j’étais un peu tanné de tout ça, alors je suis parti au Mexique sur un coup de tête. »

Un camp de jour pas piqué des vers...

LA VOIX DE ANGE-GARDIEN

Un camp de jour pas piqué des vers...

Les enfants qui fréquenteront le camp de jour d’Ange-Gardien pourront s’initier à la culture maraîchère cet été, que ce soit en visitant des producteurs de fruits et légumes locaux ou en savourant les offrandes de la terre.

La municipalité bénéficiera d’une aide financière de 2000 $ dans le cadre du programme Cultiver l’avenir : des activités pour rapprocher les jeunes du monde bioalimentaire, une collaboration entre Québec en forme et le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec.

L’offre commerciale s’agrandit

LA VOIX DE ANGE-GARDIEN

L’offre commerciale s’agrandit

Déjà extrêmement garni, le secteur commercial d’Ange- Gardien s’enrichira bientôt de deux nouveaux restaurants.

Les bannières St-Hubert et Harvey’s s’installeront d’ici la fin de l’année à proximité de la bretelle est de l’autoroute 10, sur la route 235, indique l’entreprise montréalaise de développement commercial Immobilier KDM. Elles y partageront un édifice de 3600 pieds carrés, une terrasse ainsi qu’un service à l’auto. « Comme c’est un secteur où il y a beaucoup d’achalandage, la formule restaurant fonctionne très bien », indique Nina Dobbin, assistante administrative chez Immobilier KDM.

Plus de sécurité réclamée sur la route 235

LA VOIX DE ANGE-GARDIEN

Plus de sécurité réclamée sur la route 235

Artère au cœur de la municipalité, la route 235 est empruntée chaque jour par des centaines, voire des milliers de véhicules: automobiles, poids lourds et machinerie agricole. Pour s’assurer que la circulation s’y déroule de façon sécuritaire et fluide, la municipalité s’est adressée au ministère des Transports du Québec (MTQ) afin que celui-ci applique des correctifs jugés nécessaires.

Comme la route numérotée est de juridiction provinciale, Ange-Gardien ne peut pas elle-même mettre en place les solutions qu’elle estime les plus convenables pour adresser certaines problématiques constatées.

Trente ans de découvertes à la bibliothèque Ruth Benoit

LA VOIX DE ANGE-GARDIEN

Trente ans de découvertes à la bibliothèque Ruth Benoit

Ce printemps, la bibliothèque Ruth Benoit a célébré son 30e anniversaire. Au cours de ces trois décennies d’existence, l’endroit a su demeurer à la page en s’adaptant aux besoins de sa clientèle et à l’avancement de la technologie.

La première bibliothèque publique d’Ange-Gardien date du milieu des années 1950. Or, quand l’école Jean-XXIII a été construite, en 1964, tous les livres y ont été transférés.

Martin Côté, un passionné

LA VOIX DE ANGE-GARDIEN

Martin Côté, un passionné

Le coureur de Nascar Martin Côté en a surpris plus d’un au cours des deux dernières années. Au tournant de la quarantaine, l’homme d’affaires passionné de voitures est débarqué sans crier gare dans le milieu de la course automobile avec une honnête performance au Grand Prix de Trois-Rivières.

Les téléphones sonnent, ses employés le sollicitent: Martin Côté semble déjà très occupé comme propriétaire de GoVR à Ange-Gardien. Pourtant, en plus de gérer son entreprise, il entretient, en parallèle depuis quelques années, une carrière de coureur automobile Nascar.

Les Anciens Canadiens à Ange-Gardien

LA VOIX DE ANGE-GARDIEN

Les Anciens Canadiens à Ange-Gardien

Les Anciens Canadiens de Montréal seront à Ange-Gardien en juillet. Ils affronteront alors un groupe de citoyens durant une journée festive, laissant la glace et la rondelle de côté, le temps d’une joyeuse partie de balle-molle.

« La balle est très populaire à Ange-Gardien ! », souligne Jennie Rainville, directrice au Service des loisirs.

Du soccer au féminin

LA VOIX DE ANGE-GARDIEN

Du soccer au féminin

Trois nostalgiques ont eu l’idée, cette année, de lancer une nouvelle équipe féminine de soccer amical à Ange-Gardien. Regroupant plus d’une dizaine de femmes, celle-ci rejoint d’autres clubs de la région passionnés par le ballon rond.

L’initiative est celle de Kloé Roy, de Stéphanie Dion et d’Alexandra Bédard. « On a eu notre première partie durant la dernière semaine de mai, raconte Kloé Roy. On n’est pas toutes des filles d’Ange-Gardien. Plusieurs demeuraient ici avant et sont parties. La plupart, ce sont des amies avec qui on jouait quand on était à la fin de notre primaire et au début du secondaire. »

Le rang Séraphine fera peau neuve

LA VOIX DE ANGE-GARDIEN

Le rang Séraphine fera peau neuve

Route prisée des automobilistes, le rang Séraphine bénéficiera d’une cure de jouvence au cours des prochains mois.

Il ne manque que l’approbation de Québec pour accorder la subvention de 1 125 000 $ qui permettra à la municipalité d’Ange-Gardien d’aller de l’avant avec les travaux, indique la directrice générale, Brigittte Vachon. L’aide permettra de défrayer 75 % des coûts de réfection, évalués à 1 500 000 $.

Infrastructure: un grand coup a été donné

LA VOIX DE ANGE-GARDIEN

Infrastructure: un grand coup a été donné

Pas moins de 75% des infrastructures souterraines du périmètre urbain ont fait peau neuve depuis quelques années à Ange-Gardien. Et la municipalité est prête à terminer les derniers segments de rues qui permettront de compléter cet ambitieux projet.

Pour l’heure, seul le remplacement des infrastructures urbaines (égout, aqueduc, pluvial) de la rue Canrobert, en face de l’hôtel de ville, ainsi que celles de la section de la rue Principale, située entre la rue Bernard et la route 235, reste à effectuer, souligne la directrice générale de la municipalité, Brigitte Vachon. Ces conduites du vieux secteur datent de 1972. Selon Mme Vachon, les plans et devis sont pratiquement complétés. Les coûts sont estimés à environ 3 millions $. Ange-Gardien souhaiterait toutefois profiter de subventions pour ces travaux, tel qu’elle l’a fait pour les phases de travaux précédentes. Si une deuxième mouture du programme Fonds pour l’eau potable et le traitement des eaux usées (FEPTEU) est annoncée à court terme, la municipalité sera prête à déposer son projet. Dans sa première version, le FEPTEU octroyait une subvention couvrant jusqu’à 83% des coûts.

Ange-Gardien prend soin de ses petits

LA VOIX DE ANGE-GARDIEN

Ange-Gardien prend soin de ses petits

Le quart des enfants qui entrent en maternelle aurait des difficultés de toutes sortes. Pour palier ce problème, le projet L’enfant s’éveille, s’émerveille offre depuis quatre ans différents services aux tout-petits afin de corriger les lacunes avant qu’elles ne freinent leur apprentissage académique.

Il s’agit, en quelque sorte, du volet préscolaire de la Fondation Pro-Études, qui offre le même type d’aide aux élèves du primaire, indique l’administrateur du projet, Gilbert Jetté.

Internet haute vitesse: le projet franchit une nouvelle étape

LA VOIX DE ANGE-GARDIEN

Internet haute vitesse: le projet franchit une nouvelle étape

Si tout se déroule comme prévu, l’étude pour évaluer la couverture du réseau Internet haute vitesse dans le territoire de la MRC Rouville pourrait commencer sous peu. Une seule entreprise a répondu à l’appel d’offres lancé par l’organisation. Le rapport concernant la proposition du soumissionnaire sera déposé le 20 juin au conseil des maires.

La municipalité d’Ange-Gardien était l’instigatrice de la demande d’étude. Le maire Yvan Pinsonneault s’est dit enthousiaste pour la suite des choses. «À l’ère où tout bouge rapidement, ça prend Internet haute vitesse, dit-il. Il y a plusieurs secteurs qui ne sont pas desservis dans la MRC [Rouville]. Et c’est le cas à Ange-Gardien. Il y a des choses intéressantes qui se font chez nos voisins dans Brome-Missisquoi, alors on veut s’en inspirer pour faire cheminer le dossier ici.»