Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L’Internet haute vitesse sera finalement déployé dans la MRC de Rouville au cours des prochains mois. La municipalité d’Ange-Gardien, une des moins bien desservie du territoire, profitera des premières connexions dès le 21 décembre 2021.
L’Internet haute vitesse sera finalement déployé dans la MRC de Rouville au cours des prochains mois. La municipalité d’Ange-Gardien, une des moins bien desservie du territoire, profitera des premières connexions dès le 21 décembre 2021.

Une connexion sous le sapin pour Ange-Gardien

Nicolas Bourcier
Nicolas Bourcier
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
L’Internet haute vitesse sera finalement déployé dans la MRC de Rouville dès l’hiver prochain. La municipalité d’Ange-Gardien, une des moins bien desservie du territoire, profitera des premières connexions dès le 21 décembre 2021.

« Pour nous, c’est une excellente nouvelle. Ça vient corriger une situation qui était vraiment problématique, se réjouit le maire d’Ange-Gardien, Yvan Pinsonneault. Toutes proportions gardées, à Ange-Gardien nous sommes les plus mal desservis. On n’est pas dans une région éloignée ni dans un secteur boisé ou montagneux. On comprend mal qu’en 2021 on n’ait pas l’Internet haute vitesse. Je pense qu’au même titre que le téléphone et l’électricité, ça devrait être accessible. »

Citant des documents de travail, il avance qu’environ le quart des quelque 1000 logements qui n’ont pas accès à l’Internet haute vitesse dans la MRC sont situés dans sa municipalité d’Ange-Gardien, plus exactement à l’extérieur du périmètre urbain du noyau villageois situé au croisement de l’autoroute 10 et de la route 235.

Les Gardangeois qui vivent en milieu rural déploraient cette disparité depuis de nombreuses années. La problématique s’est accentuée avec l’imposition des mesures de confinement et le virage numérique qui s’en est suivi. « On va à Cuba et je pense qu’on a un meilleur service Internet », lance à la blague M. Pinsonneault.

Trois phases de déploiement

Vidéotron s’est engagée à ce que tous les foyers et commerces des huit municipalités qui composent la MRC — Ange-Gardien, Marieville, Richelieu, Rougemont, Saint-Césaire, Saint-Angèle-de-Monnoir, Saint-Mathias-sur-Richelieu et Saint-Paul-d’Abbotsford — soient desservis d’ici l’automne 2022, dans le cadre de l’Opération haute vitesse Canada-Québec.

L’arrivée d’Internet dans un secteur implique le déploiement de la fibre optique dans les « structures de soutènement » déjà présentes, a fait savoir Vidéotron. L’échéancier des branchements prévoit trois phases d’expansion.

Le maire d’Ange-Gardien, Yvan Pinsonneault, se réjouit de voir ce dossier finalement aller de l’avant.

« On va à Cuba et je pense qu’on a un meilleur service Internet. »
Yvan Pinsonneault, maire d’Ange-Gardien
Échancier des branchements dans la MRC de Rouville

Les secteurs d’Ange-Gardien, du sud-est de Saint-Césaire (rangs du Pipeline, Chaffers et des Écossais) ainsi que de Rougemont (rue La Grande-Caroline) seront les premiers connectés à partir du 21 décembre 2021. Les connexions concernées sont en jaune sur la carte, qui est aussi disponible sur le site de la MRC de Rouville.

Ensuite, à compter du 22 janvier 2022, ce sera au tour de Saint-Paul-d’Abbotsford, du reste de la municipalité de Saint-Césaire et du sud de Saint-Angèle-de-Monnoir. Cette phase de branchements est identifiée en mauve sur la carte.

Finalement, le nord de Saint-Angèle-de-Monnoir (secteur du rang de la Côte-Double) et Marieville seront desservis à partir du 22 février 2022, tel qu’indiqué en vert.

Une liste des adresses concernées ainsi que la date du début des branchements sont disponibles sur le site de la MRC de Rouville. Les citoyens peuvent aussi communiquer avec le centre d’appels de Vidéotron en composant le 1-833-905-2004 pour toute question relative au déploiement de l’Internet haute vitesse.

un travail de longue haleine

L’annonce du déploiement de l’Internet haute vitesse dans la MRC de Rouville, le 14 juin dernier, est l’achèvement d’un travail de longue haleine mené par la municipalité régionale de comté.

La MRC documente depuis quelques années les zones de couverture faibles ou inexistantes sur son territoire. Une étude commandée à la firme Lysix en 2018 révélait que l’accès réel à l’Internet haute vitesse était bien inférieur à ce qui était décrit par le CRTC.

« Lorsqu’on faisait des démarches auprès du gouvernement et des fournisseurs [pour obtenir l’Internet haute vitesse], ils nous disaient tous ne pas comprendre, puisque nous étions desservis selon leurs rapports », affirme le maire d’Ange-Gardien.

32 millions de dollars

Raccorder 5460 foyers de la Montérégie et des Cantons-de-l’Est nécessite un investissement de 31,66 millions de dollars. À travers le programme Opération haute vitesse, Québec et Ottawa financent 28,58 millions de dollars de l’investissement total. Vidéotron finance la balance de 3,08 millions.