Challenger de Granby

Les pieds dans le 24e, la tête au 25e

En même temps qu’il est à mettre la dernière main aux préparatifs du 24e Challenger Banque Nationale de Granby, le président et directeur général Alain Faucher admet qu’il a la tête au 25e anniversaire du tournoi.

« Vingt-cinq ans, avouez que c’est quelque chose ! , lance Faucher, manifestement très fier. Des tournois de type Challenger qui ont fait 25 ans, il n’y en a pas des tonnes. Pas au Canada, en tout cas ! »

Challenger de Granby

Exceptionnels Bianca et Félix !

Bianca Andreescu et Félix Auger-Aliassime, deux des meilleurs athlètes à avoir fait leurs classes au Challenger Banque Nationale, ont connu des moments exceptionnels au cours de la dernière année. Et alors que la première est classée 24e au monde, le second, lui, est 23e.

Pas plus tard qu’il y a un an, Andreescu a atteint les demi-finales du tournoi de Granby. Elle était classée 185e au monde lorsqu’elle s’est pointée chez nous la dernière fois.

Challenger de Granby

Une nouvelle ère et des changements

Le Challenger Banque Nationale, comme tous les tournois de cette catégorie à travers le monde, entre dans une nouvelle ère.

Les changements sont importants, à commencer par le calendrier. Les activités du tournoi vont s’échelonner sur sept jours et non sur neuf comme c’était le cas jusqu’à l’an dernier. Finies, donc, les qualifications du premier week-end.

Challenger de Granby

Réjean Boulet et Camille LeBlanc intronisés au Panthéon du tennis granbyen

Ensemble, ils comptent des dizaines et des dizaines d’années d’implication dans le monde du tennis de chez nous. Non, personne, absolument personne, ne contestera l’intronisation de Réjean Boulet et de Camille LeBlanc au Panthéon du tennis granbyen.

« Réjean et moi, nous sommes des amis et nous avons souvent travaillé ensemble dans le tennis, explique M. LeBlanc, qui sera encore un spectateur attentif au Challenger Banque Nationale à 90 ans. Je suis heureux, je suis fier même, qu’on soit honorés en même temps. »

Challenger de Granby

Pospisil veut refaire sa place

Le Challenger Banque Nationale nous a permis de suivre des athlètes dans à peu près toutes les phases de leur carrière. À leurs débuts, à leurs premiers succès et, parfois plus tard, alors qu’ils tentent de revenir en force. On a vu Frank Dancevic, par exemple, dans chacune de ces étapes.

À la fin de la semaine du 24e Challenger, on pourra dire qu’on a vu Vasek Pospisil dans toutes les phases de sa carrière également. Car le Britanno-Colombien s’amène en ville afin de refaire son classement, lui qui est actuellement 186e au monde après s’être hissé aussi haut qu’au 25e rang en 2014.

Challenger de Granby

Les regards sur Leylah Annie

Elle en sera à sa troisième participation au Challenger Banque Nationale. Mais cette fois, les regards seront véritablement posés sur elle. Car voyez-vous, elle vient de remporter le volet junior des Internationaux de tennis de France.

Les deux premières fois qu’elle est débarquée à Granby, Leylah Annie Fernandez était vue comme un espoir. Là, elle est vue comme un des plus beaux espoirs du tennis canadien, comme la prochaine Bianca Andreescu, face à laquelle elle s’était inclinée au deuxième tour au Challenger il y a un an.

Challenger de Granby

Il finit toujours par nous surprendre !

CHRONIQUE / Le Challenger Banque Nationale semble avoir un don : celui de toujours réussir à nous surprendre.

À quelques semaines du début de l’événement, alors que je préparais le cahier que La Voix de l’Est publie chaque année depuis 2011, je me demandais si on aurait quelque chose de spécial à se mettre sous la dent cet été. J’avais beau y penser, il n’y a rien qui me venait.