Une cure de jeunesse pour la façade

cahier La Voix de Rougemont

Une cure de jeunesse pour la façade

Billie-Anne Leduc
Billie-Anne Leduc
La Voix de l'Est
Les travaux de réfection de la façade de l’église Saint-Michel de Rougemont avancent à bon train, et seront terminés, si tout va bien, à la fin du mois de septembre 2020.

Débutés vers la fin du mois de juillet, les travaux de réfection consistent à réparer la façade, à refaire tous les joints et à réparer ou remplacer, le cas échéant, les pierres.

Chantier du nouveau puits : les travaux espérés cet automne 

cahier La Voix de Rougemont

Chantier du nouveau puits : les travaux espérés cet automne 

Nicolas Bourcier
Nicolas Bourcier
La Voix de l'Est
La préparation du chantier d’un nouveau puits visant à répondre aux besoins de la municipalité en eau a représenté un travail de longue haleine. Heureusement, la première pelletée est pour bientôt : si tout va comme prévu, le chantier pourrait se mettre en branle dès cet automne.

« Tout ce qu’on était capable de produire comme eau était consommé, donc on n’avait pas de possibilité de faire du développement pour tout ce qui nécessitait un plus grand apport en eau. On était bloqué », explique la directrice générale de Rougemont, Kathia Joseph.

Faire œuvre de tout bois

cahier La Voix de Rougemont

Faire œuvre de tout bois

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
L’Arche, atelier éco-design, est une entreprise naissante qui trouve son essence dans la mise en valeur du bois.

Âgée de 28 ans et établie à Rougemont depuis un peu plus de deux ans, Jade Ouellette a la santé de la planète à cœur. Détentrice d’une maîtrise en environnement, la jeune femme occupe un emploi à temps plein dans le domaine et sensibilise son entourage à l’importance de la revalorisation et du réemploi depuis plusieurs années. « J’ai travaillé sur le site d’enfouissement de Cowansville et c’est là que j’ai réalisé tout ce qui était jeté, mais qui aurait pu connaître une nouvelle vie », confie-t-elle.

Main-d’œuvre agricole étrangère

cahier La Voix de Rougemont

Main-d’œuvre agricole étrangère

Florence Tanguay
Florence Tanguay
La Voix de l'Est
La pandémie de COVID-19 a entraîné avec elle la fermeture des frontières, retardant ainsi l’arrivée des travailleurs étrangers qui viennent prêter main-forte aux producteurs de la région. Les arrivées retardées, la période de quarantaine obligatoire et les nombreuses adaptations nécessaires ont rendu la saison plus difficile et coûteuse au Potager Mont-Rouge, à Rougemont.

« Ils arrivaient au compte-goutte », explique Philippe Beauregard, copropriétaire du Potager Mont-Rouge, à Rougemont, illustrant combien le printemps a été stressant pour les producteurs de la région. Malgré tout, il se considère parmi les chanceux qui n’ont connu qu’une légère baisse du nombre de travailleurs accueillis par rapport à d’habitude, et qui n’ont pas connu de trop grandes pertes de récoltes.

Cours d’escrime : Touché !

cahier La Voix de Rougemont

Cours d’escrime : Touché !

Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est
Intrigante et peu commune, l’escrime compte de nouveaux adeptes à Rougemont. Depuis l’automne dernier, Patrick Desgroseilliers l’enseigne à une poignée de jeunes athlètes, qui profiteront bientôt d’équipements plus modernes.

Malgré la pandémie, le cours fait partie de la programmation officielle des loisirs de la municipalité, et son retour est prévu pour la semaine du 28 septembre.

10 ans de répit à la campagne

cahier La Voix de Rougemont

10 ans de répit à la campagne

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Voilà dix ans qu’ils viennent ici une fin de semaine de temps en temps s’amuser chez « l’ami Jérôme » à la Ferme Joseph-Armand Bombardier, située en bordure de la route 112 à Rougemont. Signe que le temps passe vite en bonne compagnie, cette année marque le 10e anniversaire de la maison de répit pour les personnes ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme.

C’est en juin 2010 que la Ferme Joseph-Armand-Bombardier, du nom de l’un de ses donateurs, a été inaugurée. L’endroit, qu’on connaît aussi sous le nom de la Maison de répit à la campagne, a depuis accueilli des centaines de bénéficiaires, offrant un repos mérité à environ une soixantaine de familles chaque année.

Danny St-Pierre pour promouvoir Rougemont 

Cahier La Voix de Rougemont

Danny St-Pierre pour promouvoir Rougemont 

Marie-Ève Lambert
Marie-Ève Lambert
La Voix de l'Est
Les producteurs de Rougemont peuvent cette année compter sur un grand nom de la cuisine pour promouvoir leur travail et le résultat de leurs efforts lors des Week-ends gourmands. Le chef Danny St-Pierre a tourné la semaine dernière une série de balados qui seront disponibles tout l’automne pour faire découvrir aux visiteurs la richesse du terroir de la Capitale de la pomme.

« Danny se paie en quelque sorte un roadtrip et va à la rencontre de différents producteurs pour tenter de comprendre comment Rougemont est devenue une destination agrotouristique de renom et pour en apprendre plus sur les différents métiers et produits à l’honneur », indique Steve Flanagan, le producteur délégué.