Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les agriculteurs de Brome-Missisquoi peuvent désormais récupérer leur plastique agricole usé grâce à la MRC et AgriRécup.
Les agriculteurs de Brome-Missisquoi peuvent désormais récupérer leur plastique agricole usé grâce à la MRC et AgriRécup.

Une seconde vie pour le plastique agricole

Pascal Faucher
Pascal Faucher
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Une ferme utilise en moyenne 1,5 tonne de plastique par année, essentiellement pour ensacher ces balles de foin que l’on aperçoit dans les champs, l’été, et qui font penser à de grosses guimauves (en beaucoup moins sucré).

Multiplions cette quantité par les quelque 340 fermes présentes dans Brome-Missisquoi et vous avez une idée de l’ampleur des déchets que cela peut représenter.

Or, les agriculteurs du sud-est de la Montérégie peuvent désormais récupérer leur plastique agricole usé grâce à la MRC Brome-Missisquoi et à AgriRécup.

Depuis l’été dernier, ils sont invités à venir porter gratuitement leurs pellicules, bâches, ficelles et filets de cette matière à la Régie intermunicipale de gestion des matières résiduelles de Brome-Missisquoi, à Cowansville, ou encore aux commerces BMR Sutton et Équipement JLD Laguë à Pike-River.


« Nos agriculteurs font une super bonne job pour les valoriser. »
Valérie Nantais-Martin, de la MRC Brome-Missisquoi

« On est vraiment content, indique Valérie Nantais-Martin, conseillère en gestion des matières résiduelles à la MRC Brome-Missisquoi. Les maires nous en parlaient depuis longtemps. »

Jadis, les plastiques agricoles étaient tout bonnement jetés, enfouis ou brûlés, faute d’autre débouché. Aujourd’hui, ils sont réutilisés comme combustible dans les cimenteries et des entreprises mènent des tests pour les transformer en granules pour en faire… d’autres plastiques.

« L’idéal, c’est de ne pas les envoyer à l’enfouissement », dit Mme Nantais-Martin.

Ça presse

Grâce à AgriRécup, la Régie intermunicipale s’est récemment dotée d’une presse rudimentaire afin de compacter les plastiques recueillis, ce qui facilite ensuite leur transport.

Les agriculteurs sont aussi encouragés à presser eux-mêmes leur plastique avec une presse fournie par AgriRécup ou, à tout le moins, à les débarrasser le plus possible de leurs résidus avant de les porter au recyclage.

Lors d’un récent sondage, 97 % des agriculteurs ont manifesté un intérêt à récupérer leur plastique agricole, dit Valérie Nantais-Martin. Et en seulement deux mois, l’an dernier, la Régie a récupéré pas moins de 12 tonnes de plastique.

« Nos agriculteurs font une super bonne job pour les valoriser et permettre aux entreprises qui les récupèrent d’aller à fond. »

Et à ceux qui se demandent à quoi servent ces « grosses guimauves », sachez que l’ensachement du foin accroît sa fermentation et lui donne un goût que les animaux adorent. Même si ce n’est pas sucré.