Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Qu’ils soient adeptes de vélo de route, de vélo de montagne ou de gravel bike, les cyclistes, aussi bien débutants qu’aguerris, prendront leur pied dans Brome-Missisquoi.
Qu’ils soient adeptes de vélo de route, de vélo de montagne ou de gravel bike, les cyclistes, aussi bien débutants qu’aguerris, prendront leur pied dans Brome-Missisquoi.

Un été de découvertes en vue

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
À l’instar de l’été précédent, la saison touristique qui s’amène dans Brome-Missisquoi devra à nouveau composer avec ce visiteur aussi imprévisible que malvenu qu’est le coronavirus. Qu’à cela ne tienne, il sera tout de même possible pour les résidents, mais aussi les visiteurs des autres régions de la province, de découvrir et de redécouvrir tous les attraits que la MRC a à offrir.

À la différence de 2020, toutefois, le coup a été prévu, mentionne d’emblée Guylaine Beaudoin, coordonnatrice et conseillère en développement touristique au CLD de Brome-Missisquoi. « Le côté positif, c’est qu’on va démarrer la saison avec des entreprises qui ont vécu l’expérience d’accueillir leur clientèle différemment, dit-elle. Les mesures implantées l’an dernier sont toujours là et les membres de l’industrie ont appris à composer avec elles pour faire en sorte que l’expérience de leur clientèle soit agréable malgré les contraintes liées à la situation sanitaire. La saison 2021 ne peut être que meilleure étant donné qu’on part avec une longueur d’avance. »

Évidemment, qui dit Brome-Missisquoi dit plein air, la région étant réputée pour ses sentiers en montagne et en forêt.

L’été devrait tenir ses promesses puisque malgré les difficultés liées à la pandémie, les visiteurs ont été au rendez-vous en 2020 dans la région.

« On avait débuté l’été dernier avec beaucoup d’appréhension, mais rendus au moins de septembre, l’industrie a été plutôt satisfaite de l’achalandage, poursuit Mme Beaudoin. Les clients ont répondu présent, même quand ils n’ont pas pu se déplacer. La vente de produits locaux a été profitable. »

La région est certes réputée pour ses paysages à couper le souffle, mais aussi pour ses saveurs, aussi riches que diverses. Vignobles, microbrasseries, cidreries, fromageries, vergers, fermes maraîchères et on en passe : l’agrotourisme fait battre le cœur de Brome-Missisquoi, qui regorge de producteurs généreux de leur temps et de leurs offrandes.

Cela s’explique non seulement par l’interdiction de voyager à l’étranger, mais par un engouement marqué et continu pour les régions rurales. « On y retrouve plusieurs activités extérieures, de magnifiques paysages et beaucoup d’endroits et de produits locaux à découvrir, énumère la coordonnatrice. Et les gens n’ont pas à se déplacer trop loin de chez eux. »

Le plein air, aussi bien à pied qu’à vélo

Même si la vaccination avance, une certaine incertitude demeure quant à l’état de la situation au cours des prochains mois. Néanmoins, ceux qui auraient envie de vivre au rythme de Brome-Missisquoi pourront effectuer plusieurs sorties et activités, particulièrement à l’extérieur. Il y en aura pour tous les goûts et pour toutes les clientèles, assure Mme Beaudoin.

Guylaine Beaudoin est coordonnatrice et conseillère en développement touristique au CLD de Brome-Missisquoi.

Évidemment, qui dit Brome-Missisquoi dit plein air, la région étant réputée pour ses sentiers en montagne et en forêt.

Ainsi, la randonnée demeurera une des activités les plus prisées des visiteurs, qu’elle ait lieu à Sutton, Bromont, Lac-Brome, Frelighsburg ou ailleurs dans la MRC. Fait à noter, à plusieurs endroits, il est désormais nécessaire de réserver sa place en ligne, à l’avance. « Et c’est déjà commencé ! prévient Mme Beaudoin. Il faut donc planifier un peu plus sa visite et garder en tête qu’il faudra acheter ses billets à l’avance pour ne pas être déçu en arrivant. »

Ceux qui auront prévu le coup pourront profiter des splendeurs de sentiers aménagés l’an dernier, notamment au parc des Sommets et au PENS. C’est sans compter le sentier multifonctionnel linéaire de Lac-Brome, une balade de 12 km qui relie la plage Douglass au secteur Foster en longeant le magnifique plan d’eau.

À Frelighsburg, deux possibilités s’offrent aux visiteurs. Les plus pressés pourront parcourir un sentier de 4 km alors que ceux qui ont davantage de temps pourront découvrir un autre trajet, cette fois de 18 km, qui traverse vergers et forêt. « On peut le faire de façon linéaire ou en boucle, ce qui nous permet de voir différents paysages agricoles et forestiers, souligne Mme Beaudoin. C’est une belle façon de découvrir ce coin-là. »


« La saison 2021 ne peut être que meilleure étant donné qu’on part avec une longueur d’avance. »
Guylaine Beaudoin, coordonnatrice et conseillère en développement touristique au CLD

Ceux qui préfèrent pédaler plutôt que de marcher ne seront pas en reste, rappelle la conseillère. Qu’ils soient adeptes de vélo de route, de vélo de montagne ou de gravel bike, les cyclistes, aussi bien débutants qu’aguerris, prendront leur pied dans Brome-Missisquoi.

« Le réseau cyclable de la région est très bien développé », note Mme Beaudoin, rappelant que la MRC a publié une carte à jour des tronçons cyclables en 2020. L’outil sert d’ailleurs d’inspiration à plusieurs cyclistes qui conçoivent un itinéraire à leur mesure, qu’il fasse quelques-uns à plusieurs dizaines de kilomètres.

Bien que la popularité du vélo de route ne fasse aucun doute, l’engouement pour le vélo de montagne et le gravel bike (adaptés aux sentiers de gravelle) sont en pleine expansion, remarque-t-on. « L’an dernier, de nouveaux sentiers de vélo de montagne ont vu le jour aussi bien à Bromont qu’à Sutton, et d’autres vont s’ajouter pour le gravel bike, parce que c’est quelque chose qui est de plus en plus en demande, explique Guylaine Beaudoin. Il y a là aussi des aménagements pour les familles et les gens qui veulent s’initier, alors on prévoit que l’essor de ces deux sports va se poursuivre en 2021. »

S’imprégner de Brome-Missisquoi

Les sentiers et les circuits cyclables sont une belle manière de découvrir le panorama aussi unique que diversifié de la région. Celui-ci a d’ailleurs fait l’objet d’un Atlas des paysages, l’an dernier, qui a par la suite inspiré un projet de bannières informatives qui seront déployées à divers endroits sur le territoire au cours de l’été.

Ces bannières exposeront les différents types de paysages et de topographie que l’on retrouve dans la MRC, et relateront aussi l’histoire de la région et du développement qui s’est effectué dans ses différents pôles à partir des particularités de chacun. « C’est une belle façon de découvrir les municipalités et le décor qui nous entoure », souligne Mme Beaudoin.

La région est certes réputée pour ses paysages à couper le souffle, mais aussi pour ses saveurs, aussi riches que diverses. Vignobles, microbrasseries, cidreries, fromageries, vergers, fermes maraîchères et on en passe : l’agrotourisme fait battre le cœur de Brome-Missisquoi, qui regorge de producteurs généreux de leur temps et de leurs offrandes.

« On est forts de l’expérience de 2020 ; nos gens ont l’expérience avec la dégustation extérieure et l’autocueillette, entre autres, souligne Guylaine Beaudoin. L’agrotourisme, c’est toujours gagnant dans la région, alors on n’a aucun doute que les gens seront au rendez-vous ! »

Enfin, plusieurs municipalités envisagent la possibilité de développer une programmation culturelle extérieure au bénéfice de leurs citoyens et visiteurs, étant donné que les rassemblements intérieurs sont encore incertains. Mme Beaudoin invite la population à demeurer à l’affût au cours des prochaines semaines pour en savoir plus.