Julie Bissonnette

FRAQ: une Roxtonnoise à la présidence

Agricultrice native de Verchères et demeurant maintenant à Roxton Falls, Julie Bissonnette est la nouvelle présidente de la Fédération de la relève agricole du Québec (FRAQ). Elle est entrée en poste le 10 mars dernier.

Âgée d’à peine 25 ans, c’est avec un grand enthousiasme et la tête pleine de projets qu’elle se lance dans l’aventure.

« Il n’y a pas de mots pour décrire la fierté et la joie que je ressens. J’ai toujours voulu faire avancer les choses. Les jeunes producteurs représentent le futur de l’agriculture, c’est pourquoi j’adore m’impliquer et faire valoir des dossiers de la relève », confie-t-elle.

« C’est une [chance] de sortir de son entreprise et d’aller voir ce qui se passe ailleurs. On voit la richesse et la passion que les jeunes ont envers le domaine. On peut donc se motiver et échanger nos visions. »

L’agricultrice est dans le milieu depuis l’enfance. Toute petite, elle s’impliquait déjà dans la ferme laitière familiale. « L’agriculture, c’est un mode de vie, pas seulement un métier. Le fait d’être née sur une ferme m’a donné envie de continuer dans la même voie », affirme-t-elle.

Elle a donc entamé des études à l’Institut de techniques agroalimentaires (ITA) de Saint- Hyacinthe. Aujourd’hui, elle possède sa propre ferme laitière avec son conjoint à Roxton Falls.

La jeune présidente n’en est pas à sa première implication. Elle a été active au sein de plusieurs organisations liées au domaine agricole, telles que la Verchères Relève agricole (VRAC), le Syndicat de l’UPA Marguerite d’Youville, la Fédération de l’UPA de la Montérégie ainsi que l’Association de la relève agricole de Saint-Hyacinthe (ARASH), où elle occupait également un poste de présidente.

« J’aspire à défendre les intérêts des jeunes en agriculture et de ceux qui souhaitent démarrer une entreprise. J’adore côtoyer des jeunes impliqués et découvrir leur réalité afin que les revendications soient d’actualité pour tous », a-t-elle expliqué à propos de La FRAQ.