Myriam Grenon et Steven Beerwort élèvent des agneaux Dorper. Leurs produits sont disponibles dans trois IGA. Ils souhaitent augmenter leur offre en plus de se doter d’une petite boutique rattachée à leur ferme du chemin Centre, à Lac-Brome.

De grands rêves à la ferme Maui

Les temps morts sont rares chez Myriam Grenon et Steven Beerwort. Propriétaires de la ferme Maui à Lac-Brome, toutes leurs journées sont consacrées à s’occuper d’un cheptel de plus de 350 brebis Dorper et de leurs agneaux. Tout ça en plus de veiller à l’éducation de leurs cinq enfants de moins de dix ans !

Les deux jeunes producteurs agricoles se sont connus dans l’Ouest canadien en 2004. Comme des centaines de jeunes Québécois, ils avaient mis le cap sur cette terre d’apprentissage pour acquérir une expérience de travail, apprendre l’anglais et explorer ce coin de pays. Le couple s’est croisé sur une ferme laitière à Calgary. Steve était responsable de la gestion de l’exploitation et Myriam était de passage en tant que stagiaire en agronomie. Ils ont trouvé l’amour et sont rentrés au Québec ensemble.

En 2012, ils déménagent de la région de Québec pour s’établir à Lac-Brome où ils achètent la ferme laitière familiale des parents de Steven. La famille l’exploitait depuis 150 ans, soit cinq générations, signale fièrement le jeune homme. En 2014, le couple décide de réorienter la ferme vers la production d’agneaux Dorper. Ce type d’exploitation cadrait bien avec leurs moyens financiers limités, explique Mme Grenon. Les investissements requis, bien qu’importants, étaient beaucoup moins élevés que ceux associés à la modernisation des équipements de production laitière, dit-elle. Les deux granges étaient en bon état pour accueillir les premières brebis. En plus, les moutons Dorper sont à l’aise dans le climat québécois, ajoute-t-elle.

Depuis, la petite entreprise se tire bien d’affaire. Ses produits sont disponibles au magasin général Barnes à Knowlton, dans les IGA de Cowansville, Sutton et Lac-Brome, ainsi qu’à la Boucherie Locale à Bromont. Ils sont aussi en vente directement à la ferme située près de l’intersection des chemins Centre et Brome.

Autres ententes

Des discussions sont en cours pour parapher des ententes avec d’autres supermarchés, dit M. Beerwort. Le défi est de taille, puisque les producteurs doivent garantir un approvisionnement constant à leurs clients, signale-t-il. C’est dans cette optique que la ferme augmentera son cheptel pour ajouter à son offre, dit-il. Il aimerait atteindre entre 450 et 500 brebis de reproduction. L’an dernier, environ 200 agneaux sont nés à la Ferme Maui.

Le couple Grenon-Beerwort caresse aussi un autre important projet pour son entreprise : la construction d’une boutique où il pourra accueillir des clients et préparer ses produits de l’agneaum, notamment en cuisinant des mets à valeur ajoutée. Tous deux voient ce projet se réaliser d’ici cinq ans.

Il s’agira d’une étape importante pour l’entreprise, puisque 25 à 30 % de ses revenus sont tirés de la vente de produits à la ferme.

L’achat local est au cœur de la philosophie des deux producteurs. « Il y a de beaux et de bons produits dans la région. C’est important de les faire connaître, que les gens les achètent et qu’ils encouragent leurs producteurs », soutient Mme Grenon.