Le CLD Brome-Missisquoi s’est donné cinq orientations pour favoriser la croissance des entreprises agroalimentaires sur son territoire. Il tentera notamment d’encourager les épiceries à offrir plus de produits de la région.

Créer et miser sur la synergie

Les entreprises agroalimentaires de la MRC Brome-Missisquoi possèdent un fort potentiel de croissance. Une synergie les unissant leur donnerait un bon coup de pouce pour voir leurs affaires fleurir, estime Leslie Carbonneau, conseillère en développement agroalimentaire au CLD Brome-Missisquoi.

C’est exactement ce que le CLD propose de créer à travers son plan stratégique agroalimentaire 2018-2020. D’autant plus que ce secteur compte plus de 1100 entreprises sur le territoire de Brome-Missisquoi et emploient plus de 5000 personnes, fait valoir Mme Carbonneau, citant le recensement effectué en 2016 par le CLD. On y retrouve 743 fermes, 183 restaurants,
111 détaillants et distributeurs et 51 transformateurs.

L’idée est d’amener ces entreprises à trouver des occasions de travailler ensemble, indique Mme Carbonneau. Les restaurants pourraient s’approvisionner auprès des différents producteurs agricoles, faisant du coup connaître leurs produits à leurs clients. Des établissements proposent déjà des vins provenant des vignobles de la région, signale-t-elle. Cette façon de faire pourrait être amplifiée. «Les restaurants sont des créateurs de saveurs. Ils peuvent se faire complices de nos fermes», image-t-elle.

Le plan stratégique agroalimentaire du CLD repose sur cinq orientations : assister les entreprises dans leur développement, poursuivre l’acquisition de connaissances du secteur agroalimentaire dans la MRC, valoriser les professions liées au secteur agroalimentaire, encourager l’achat local et favoriser l’accès à de la main-d’œuvre.

Le recrutement demeure un enjeu majeur pour l’ensemble de ce secteur économique, rappelle Mme Carbonneau. «Ces entreprises ont des enjeux et des défis importants à relever. Le plan stratégique vise à les aider à les atteindre.»

Les épiceries

La filière des épiceries doit également être utilisée pour aider les entreprises agroalimentaires de la MRC, croit Mme Carbonneau. Des rencontres ont récemment été organisées avec des dirigeants d’épiceries pour les inciter à offrir davantage de produits de la région sur les étagères. Les discussions sont positives, dit la conseillère. «On doit comprendre comment elles fonctionnent, comment fonctionne leur livraison, quelles quantités de produits elles ont besoin. On doit être capables de répondre à leurs besoins. On a du travail à faire», dit-elle.

Assemblée générale

Les détails du plan stratégique seront dévoilés le 24 avril lors de l’assemblée générale annuelle du CLD. Celle-ci se déroulera dès 16h à l’Euro-Spa à Saint-Ignace-de-Stanbridge. Lors de l’événement, Pierre Cléroux, vice-président recherche et économiste en chef de la Banque de développement du Canada prononcera une conférence intitulée Les tendances qui changent la donne. Il participera aussi à un panel traitant des défis et des solutions des entreprises en prenant l’exemple du secteur agroalimentaire.