Les paniers de fruits et de légumes biologiques se présentent comme une solution concrète aux citoyens qui désirent abolir les pesticides de leur alimentation.

« Une solution concrète », selon Équiterre

Les fermiers de famille sont prêts. Il ne reste plus qu’à attendre que la neige fonde et que le sol dégèle pour que les semences et les pousses puissent être plantées afin de nourrir, au fil de l’été, des milliers de familles au Québec.

Ce service est de plus en plus accessible, alors que les points de livraison se multiplient année après année. La carte (disponible sur le site fermierdefamille.com) identifiant les points de livraison de chacune des 113 fermes québécoises démontre qu’il y en a dans toutes les villes de la région et dans pratiquement tous les villages de notre territoire.

L’agriculture biologique prend de plus en plus d’ampleur. En 2017, la moitié des Québécois indiquait consommer bio. Selon un sondage mené pour la Filière biologique du Québec, 20 % de ces consommateurs s’alimentent de produits biologiques sur une base quotidienne, tandis que 40 % d’entre eux le font sur une base hebdomadaire.

Équiterre rappelle que, depuis des mois, il est question des impacts des pesticides sur la santé humaine et sur l’environnement ainsi que du manque de transparence et d’éthique entourant la recherche et l’évaluation des pesticides et sur l’influence de l’industrie agrochimique.

« L’agriculture biologique et les paniers bio des fermiers de famille d’Équiterre se présentent comme une solution concrète aux citoyens qui souhaitent consommer des aliments certifiés 100 % biologiques et locaux », souligne Isabelle Joncas, chargée de projets au réseau des fermiers de famille d’Équiterre.

Les inscriptions aux paniers bio sont actuellement en cours. Cette année, une centaine de fermiers de famille offrent plus de 20 000 abonnements aux paniers de fruits et de légumes biologiques partout au Québec. En Montérégie, 36 fermes certifiées biologiques, ou en voie de l’être, livreront des paniers à plus de 3 600 abonnés via 121 points de livraison.

Quant au prix, celui-ci varie d’une ferme à l’autre. Il en est de même pour le contenu des paniers. Chose certaine, selon Équiterre, les légumes et les fruits vendus dans les paniers bio sont 20 % plus abordables qu’en épicerie.

Les fermiers de famille d’Équiterre ont introduit la formule des paniers de fruits et légumes bio livrés à la maison ou à un point de distribution il y a plus de 20 ans. Seulement 2,4 % des superficies cultivables sont consacrées à l’agriculture biologique. Cependant, la superficie des terres dédiées au bio s’est agrandie de 65 % entre 2013 et 2017, passant de 49 535 hectares à 81 499 hectares.