LA VOIX DE ROUGEMONT

Rougemont, une future destination vélo

Féru de vélo, le maire de Rougemont souhaite transmettre sa passion à ses concitoyens, mais surtout aux visiteurs qui viennent dans son coin de pays, afin d’y développer un nouveau créneau touristique.

« J’aimerais qu’il y ait un engouement à Rougemont. Je crois qu’il y a, dans le vélotourisme, un grand potentiel », affirme Michel Arseneault, impliqué dans une association privée de cyclistes sportifs en montagne.

LA VOIX DE ROUGEMONT

Déjà 20 bougies pour l’APAM

Quand le malheur frappe, l’Association des pompiers auxiliaires de la Montérégie (APAM) est présente dès les premiers instants pour offrir réconfort aux sinistrés et répit aux intervenants d’urgence. Vingt ans après la formation de l’organisation, dont le quartier général est établi à Rougemont, elle est toujours aussi active auprès de ceux qui en ont besoin.

«C’est une belle fierté», estime Pierrette Meunier, présidente du conseil d’administration de l’APAM depuis 2007. La dame y est impliquée depuis le premier jour.

LA VOIX DE ROUGEMONT

Politique familiale: adoptée et appelée à être respectée

Le 13 août dernier, le conseil municipal de Rougemont a adopté sa première politique familiale. Un plan qui se trouvait dans ses cartons depuis 2014 et qui a tardé à se concrétiser.

« La première fois qu’on a essayé de l’implanter, ça n’a pas fonctionné parce qu’on n’a pas été acceptés [pour une subvention] au ministère de la Famille, explique Caroline-Josée Beaulieu, coordonnatrice au service des Loisirs. En 2015, on nous a dit qu’il restait des sous, donc on s’est lancés. »

LA VOIX DE ROUGEMONT

Lassonde: centenaire et toujours en croissance

L’entreprise Lassonde souffle 100 bougies cette année. Et sa poussée de croissance n’est toujours pas finie, indique le président et chef de la direction, Jean Gattuso.

«Notre focus est aux États-Unis, en Amérique du Nord et, éventuellement, au Mexique, où nous sommes déjà un peu présents. Il y a encore des possibilités énormes pour nous. Il y a du monde pour nous garder occupés un autre bon 20 ans», lance M. Gattuso.

LA VOIX DE ROUGEMONT

Disco Rougemont: créatrice de souvenirs

Qui ne se souvient pas de son premier slow, au primaire, dans une soirée «disco» où le plaisir était au rendez-vous? Ce genre d’événement est de moins en moins courant, mais pas à Rougemont. Là-bas, une mère de famille a voulu que ses enfants vivent, comme elle, ces moments magiques. Depuis, son initiative connaît un franc succès.

Karine Garon garde de précieux souvenirs de ces soirées où elle pouvait lâcher son fou au son de la musique, tout en buvant du jus ou une boisson gazeuse et en grignotant des friandises. Ses parents venaient la déposer à la porte du Centre culturel de Saint-Hubert où les enfants se réunissaient.

LA VOIX DE ROUGEMONT

Aider les élèves à réussir

La nouvelle directrice de l’école primaire Saint-Michel n’est pas arrivée dans la capitale de la pomme en étrangère. Entrée en poste en mai dernier, Fanie Poirier connaissait déjà le tiers de l’équipe. L’ex-directrice adjointe aux services éducatifs à la commission scolaire des Hautes-Rivières y est à l’origine d’un programme spécial visant à aider les élèves en difficulté d’apprentissage.

Ce programme, baptisé Réponse à l’intervention (ou RAI) a été implanté à l’école Saint-Michel il y a trois ans. Avec succès.

La Voix de Saint-Pie

Bornes de recharge pour voitures électriques: Saint-Pie précurseur

Alors que le nombre de propriétaires de véhicules électriques est en croissance, la municipalité de Saint-Pie a été proactive, devenant la première Ville de la MRC des Maskoutains à piloter un projet d’implantation de bornes de recharge sur son territoire.

La Ville a commencé à se pencher sur l’ajout de bornes de recharge au début de 2017. «L’idée est venue de citoyens et de travailleurs qui nous ont interpellés pour que Saint-Pie soit équipée pour accueillir des utilisateurs de voitures électriques», a indiqué le directeur général de Saint-Pie, Claude Gratton.

La Voix de Saint-Pie

En régie pour faire des économies

Pour la deuxième année consécutive, les employés municipaux ont procédé eux-mêmes à la réhabilitation des infrastructures urbaines d’un segment de rue, plutôt que de confier les travaux à un sous-traitant. Une formule gagnante pour la municipalité, selon la directrice générale adjointe et trésorière, Dominique St-Pierre.

«Quand on fait un petit bout de rue, on y va en régie pour économiser des coûts», fait-elle valoir.

La Voix de Saint-Pie

L’Entre-Monts entre en scène

Avec des plans révisés et un an de retard sur l’échéancier annoncé, Habitat St-Pie a finalement ouvert un troisième immeuble à logements destiné aux retraités.

Le projet de 2,7 M$ tombe à point pour l’organisme à but non lucratif (OBNL) qui s’est donné pour mission d’éviter que les personnes âgées ayant vécu à Saint-Pie aient à déménager ailleurs lorsqu’elles décident de vendre leur maison.

La Voix de Saint-Pie

Popote roulante: livreurs recherchés

Le service de la popote roulante de Saint-Pie est à la recherche de bénévoles pour assurer la livraison des repas offerts aux personnes âgées ou en convalescence.

«C’est valorisant, parce que les gens sont toujours contents de nous voir», affirme Odette Lauzon St-Onge, présidente de l’organisme, au sujet du travail des bénévoles qui acceptent le mandat.