LA VOIX DE BROME-MISSISQUOI

Des violons bien accordés

COWANSVILLE — Avec 21 maires et mairesses, la MRC de Brome-Missisquoi a tous les airs d’un orchestre. Heureusement, tout ce beau monde est au diapason quand vient le temps de faire de la région un lieu où il y a tout pour être heureux.

« Quand je suis arrivé en poste, je me demandais comment 21 maires pouvaient arriver à travailler ensemble, se souvient Louis Villeneuve, qui a fait son entrée à la mairie de Bromont en 2017. J’ai compris que ce qui fait en sorte que ça marche, c’est que chacun a ses besoins, mais est aussi à l’écoute de ceux des autres. »

LA VOIX DE BROME-MISSISQUOI

Une MRC audacieuse et ambitieuse

COWANSVILLE — Le rayonnement de la région de Brome-Missisquoi est appelé à grimper en flèche au cours des trois prochaines années. L’ambitieuse stratégie d’attraction de main-d’œuvre élaborée au cours des derniers mois se déploiera bientôt sur toutes les plates-formes.

Ce n’est plus un secret, la MRC de Brome-Missisquoi souhaite attirer 10 000 nouveaux travailleurs et 6000 familles en dix ans pour court-circuiter la problématique de pénurie de main-d’œuvre et de vieillissement de la population.

LA VOIX DE BROME-MISSISQUOI

Pénurie de main-d’oeuvre: à chacun sa recette

Les besoins locaux en main-d’œuvre étant de plus en plus difficiles à combler, bon nombre d’entreprises de la région élargissent leurs horizons pour recruter des candidats.

La situation de Patrick Marziali, propriétaire de Filtration Québec, qui a besoin de nouveaux employés rapidement, est typique de ce que vivent plusieurs entreprises de Brome-Missisquoi. «Je mets des offres d’emploi sur des sites Internet et sur Facebook, mais les CV ne rentrent pas», dit-il.

LA VOIX DE BROME-MISSISQUOI

L’union fait la force

L’union fait la force, dit le dicton. La symbiose industrielle, qui se veut une façon de partager les ressources entre entreprises, tant matérielles qu’humaines, en est un bel exemple. D’ailleurs, la plus récente mouture du projet dans Brome-Missisquoi donne de probants résultats.

La prémisse de l’approche en symbiose industrielle se résume en quelque sorte à la célèbre phrase du chimiste français Antoine Laurent de Lavoisier, voulant que « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ».

LA VOIX DE BROME-MISSISQUOI

Pour avoir accès à tout...

COWANSVILLE — Il n’aura jamais été aussi facile de s’informer à Cowansville. Dernièrement, la Ville lançait sur le web une application mobile et un nouveau portail citoyen personnalisé. Désormais, les citoyens ont tout au bout des doigts.

«On est super excités de vous le présenter! Ça fait un petit bout qu’on l’a dans nos cartons, mais on attendait que tout soit prêt et se passe bien, annonce Fanny Poisson, directrice du Service des communications et des relations avec les citoyens à Cowansville. C’est aujourd’hui le grand jour.»

LA VOIX DE BROME-MISSISQUOI

Dans la mire des chercheurs

Un nombre élevé d’études et de recherches universitaires prennent Brome-Missisquoi pour sujet. La diversité de sa nature mêlant forêts, montagnes, cours d’eau, vignobles, villes et terres agricoles semble fasciner les chercheurs.

« On accueille plus de recherches qu’ailleurs, explique Francis Dorion, directeur général de la gestion du territoire à la MRC de Brome-Missisquoi. Même que les autres MRC nous trouvent un peu crinqués ! »

LA VOIX DE BROME-MISSISQUOI

De l’aide à trois projets artistiques

En début d’année, le Conseil des arts et des lettres du Québec a dévoilé les premiers récipiendaires de l’Entente de partenariat territorial en lien avec la collectivité de la Montérégie-Est. Parmi les huit projets retenus, trois provenaient de la région de Brome-Missisquoi. Les voici.

Maryse Pelletier
Hôtel Chrysanthème est la pièce la plus récente de l’auteure et comédienne de Lac-Brome, Maryse Pelletier. Présentée sous forme de lecture publique, son œuvre a fait l’objet d’une minitournée en octobre dernier dans les municipalités de Saint-Jean-sur-Richelieu, Beloeil, Granby, Saint-Hyacinthe, Sorel-Tracy et Sutton.

LA VOIX DE BROME-MISSISQUOI

Là où l’hiver est fort invitant!

L’hiver frappe à nos portes. Au-delà du breuvage chaud sur le bord du feu ou devant une bonne série télévisée, dans Brome-Missisquoi il y a bien plus à faire, et pas que pour les sportifs.

La conseillère au développement touristique au CLD de Brome-Missisquoi, Guylaine Beaudoin, s’est prêtée au jeu faire ressortir quelques suggestions qui répondront à tous les goûts.

LA VOIX DE BROME-MISSISQUOI

Populaire, le vélo cross-country

La région de Brome-Missisquoi s’impose de plus en plus comme une destination chouchou des amateurs de vélo. En particulier du cross-country, qui gagne en popularité.

Pour répondre à la demande des cyclistes, l’offre prend de l’ampleur. « On voulait rendre ce sport accessible à plus de gens. D’autant plus qu’on sent un engouement pour le vélo cross-country », indique la conseillère en développement touristique au CLD de Brome-Missiquoi, Guylaine Beaudoin.

LA VOIX DE BROME-MISSISQUOI

Inestimables paysages

Bien que les élus de Brome-Missisquoi aient à cœur le patrimoine paysager de la région depuis des décennies, peu d’actions concrètes sont venues soutenir les grandes orientations en matière d’aménagement du territoire.

Dans sa planification stratégique 2017-2032, la MRC a remis l’importance de ses beaux paysages à l’avant-plan, en leur attribuant une valeur environnementale, économique, sociale et culturelle.