Le conducteur du GMC Hummer EV pourra enlever le toit en verre amovible pour des promenades à l’air libre.
Le conducteur du GMC Hummer EV pourra enlever le toit en verre amovible pour des promenades à l’air libre.

Les premiers Hummer électriques livrés à l’automne 2022 [VIDÉO]

Paul-Robert Raymond
Paul-Robert Raymond
Le Soleil
General Motors (GM) devait le lancer officiellement le 20 mai dernier. Crise pandémique oblige, le lancement du GMC Hummer EV s’est fait de façon virtuelle mardi soir, cinq mois plus tard. Les futurs acheteurs devront toutefois attendre les nouvelles du constructeur pour commander leur véhicule, dont les premières unités seront livrées au Canada à l’automne 2022.

Sentant la venue des camions électriques issus de la compétition — Tesla avec son Cybertruck, Rivian avec son R1T ou Bollinger avec son B2 —, GM tente de les rattraper avec une offre de camion électrifié. On le savait déjà, le nom Hummer, qui a longtemps été symbole de gros véhicule polluant, est désormais associé à «véhicule vert». Tout un changement de cap.

Les chiffres avancés par GM sont époustouflants. Le Hummer EV pourra fournir une puissance allant jusqu’à l’équivalent de 1000 chevaux (745 kilowatts) et un couple équivalent à 11 500 livres-pieds (15 591 newtons-mètres) avec une autonomie maximale de 560 kilomètres, selon la configuration retenue. GM proposera alors trois déclinaisons du GMC Hummer EV: l’EV2, l’EV2X et l’EV3X. Celle qui offrira le maximum de puissance, de couple et d’autonomie sera la troisième (EV3X), équipée de trois moteurs électriques. GM estime à trois secondes le faire le 0 à 60 milles à l’heure (0 à 97 km/h) avec le EV3X.

Les deux autres versions (EV2 et EV2X) avec deux moteurs auront tout de même des performances respectables, soit une puissance et un couple équivalents à 625 ch (466 kW) et 7400 lb-pi (10 033 N.m). La différence entre un EV2 et un EV2X se trouve au chapitre de l’autonomie de la batterie. Elle varie entre plus de 400 km et plus de 480 km. Parlant de batterie et de motorisation électrique, GM a retenu les services de sa nouvelle plateforme Ultium pour équiper le Hummer EV.

En ce qui concerne la recharge, le véhicule pourra être branché à des bornes de recharge à courant continu (BRCC) de 800 volts et acceptera une capacité de recharge jusqu’à 350 kW. Selon GM, dans ces conditions optimales, une telle borne peut fournir jusqu’à 160 km en 10 minutes. 

Cependant, il ne faut pas oublier que la majorité des BRCC publiques sont des 400 volts avec une puissance de 50 kW. Les bornes de 100 kW publiques se pointeront bientôt. Petro-Canada propose, quant à elle, des BRCC de 150 kW et de 350 kW, mais elles restent des bornes de 400 V. Ce qui ne donnerait pas le résultat annoncé par GM.

À l’intérieur, les matériaux techniques retenus sont de grande qualité, selon GM. On y retrouve aussi un écran central de 13,4 pouces ainsi qu’un autre de 12,3 pouces derrière le volant.

Rouler «en crabe»

Une des particularités du Hummer EV est sa direction aux quatre roues. Cela lui permettra de rouler «en crabe», soit de façon latérale. La suspension pourra se relever de 149 millimètres (six pouces) pour affronter les conditions hors route. Ensuite, elle pourra se rabaisser pour réduire la résistance à l’air lors des trajets sur la route.

Pour les amateurs de conduite à toit baissé, le conducteur du GMC Hummer EV pourra enlever le toit en verre amovible pour des promenades à l’air libre.

À l’intérieur, les matériaux techniques retenus sont de grande qualité, selon GM. On y retrouve aussi un écran central de 13,4 pouces ainsi qu’un autre de 12,3 pouces derrière le volant.

Les premiers Hummer EV seront entièrement équipés et porteront la dénomination Edition 1. La production américaine commencera à la fin de 2021, alors que la production canadienne s’amorcera à l’automne 2022.

Évidemment, les prix et la date du début de la prise de commandes seront dévoilés ultérieurement. Le constructeur invite les consommateurs à s’inscrire à l’infolettre pour connaître les détails à gmccanada.ca/fr/future-vehicles/hummer-ev.