Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Au total, huit configurations de fourgons E-Transit seront offertes par Ford, soit celle de fourgon utilitaire avec trois choix de hauteur de toit et de longueur de carrosserie, ainsi que la version châssis-cabine et le fourgon tronqué.
Au total, huit configurations de fourgons E-Transit seront offertes par Ford, soit celle de fourgon utilitaire avec trois choix de hauteur de toit et de longueur de carrosserie, ainsi que la version châssis-cabine et le fourgon tronqué.

Ford prend les inscriptions pour son fourgon électrique E-Transit

Paul-Robert Raymond
Paul-Robert Raymond
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Depuis le mardi 4 mai, Ford prend les inscriptions des entreprises intéressées à se procurer un fourgon électrique E-Transit. Le constructeur a ouvert un site Web pour fournir plus de détails au sujet de la version électrique de ce véhicule commercial.

Le prix de départ de ce fourgon s’élèvera à 57 925 $ pour le modèle tronqué de base. C’est tout ce qui a été possible d’apprendre au sujet du prix. Au total, huit configurations seront offertes par Ford, soit celle de fourgon utilitaire avec trois choix de hauteur de toit et de longueur de carrosserie, ainsi que la version châssis-cabine et le fourgon tronqué. Selon Ford, environ 40 % des clients commerciaux considèrent les fourgonnettes à toit surélevé, alors que 60 % de ceux-ci préfèrent les versions fourgon tronqué ou châssis-cabine à toit bas ou moyen.

Les gestionnaires de parc pourront visiter le site fr.fleet.ford.ca pour s’inscrire dans la liste des entreprises intéressées. Les commandes s’ouvriront officiellement d’ici juillet 2021. «Le niveau d’intérêt augmente pour le tout nouveau Ford E-Transit entièrement électrique, avec plus de 450 clients commerciaux couvrant 45 secteurs d’activité levant déjà la main pour indiquer leur intention d’achat», a écrit Ford dans son communiqué transmis mardi.

Du côté des caractéristiques techniques, le E-Transit aura une batterie pouvant emmagasiner 67 kilowatts-heures, ce qui donnerait une autonomie de 202 kilomètres pour la version à toit bas du fourgon utilitaire. Cette valeur pour l’autonomie du E-Transit a été déterminée à partir d’informations puisées des données télématiques de clients représentant 48 millions de kilomètres, selon Ford. «Ce qui lui permet d’offrir une autonomie adaptée en fonction des besoins des clients de parcs — à un prix qui facilite la transition à l’électrique tout en aidant les entreprises à atteindre leurs objectifs de développement durable», ajoute le constructeur.

Un ondulateur Pro Power Onboard d’une puissance maximale de 2,4 kW (en option) permettra l’utilisation d’outils électriques avec le E-Transit sur un chantier, où il n’y a pas d’électricité courante.

Ford promet également des économies potentielles «dès le premier jour». «Puisque l’on s’attend à ce que les coûts d’entretien sur une période de huit ans et 160 000 km soient inférieurs de 40 % à ceux du Transit à essence, en se basant sur les calendriers d’entretien recommandés tels que prescrits dans les manuels du propriétaire de 2019 et de 2020», poursuit le constructeur.

La mise en marché de ce fourgon électrifié et celle du camion F-150 fait partie du programme d’investissement en électrification de Ford qui s’élève à plus de 22 milliards $US d’ici 2025. On se rappelle que le VUS Mustang Mach-E est déjà en vente.

Les fourgons E-Transit seront construits au même endroit que le Transit, soit à l’usine de montage de Kansas City de Ford, à Claycomo, au Missouri.