Paul-Robert Raymond
De passage au Salon de l'auto de Montréal, le président de Ford Canada, Dean Stoneley, affirmait que le Mustang Mach-E suscite beaucoup d'enthousiasme auprès du public.
De passage au Salon de l'auto de Montréal, le président de Ford Canada, Dean Stoneley, affirmait que le Mustang Mach-E suscite beaucoup d'enthousiasme auprès du public.

Ford ose «toucher» à une icône de l’auto avec le Mustang Mach-E

CHRONIQUE / MONTRÉAL — En apposant le nom Mustang à son futur VUS électrique, Ford prend un risque en «touchant» une icône de l’automobile qui, en temps normal, représente la puissance à l’état pur, animée par un moteur à essence.

Sans aucun doute, le Mustang Mach-E est l’une des vedettes du Salon international de l’auto de Montréal qui s’est ouvert vendredi. Celui qui a été dévoilé au monde entier tout juste avant l’ouverture du Salon de Los Angeles, en novembre dernier, est attendu de pied ferme, autant par les mordus de véhicules électriques dont plusieurs ont réservé un exemplaire que par les puristes du nom Mustang qui ont hâte de voir ce qu’il a dans le ventre.

Car, pour Ford, la barre est haute. On ne peut pas accoler le nom d’un mythe à une voiture qui ne livrerait pas la marchandise. Pourtant, Fabrice Jund, directeur de produit pour le Mach-E et responsable de l’électrification des modèles chez Ford, assure qu’on ne devrait pas s’inquiéter outre mesure.

«Lors de démonstrations qu’on a faites à Los Angeles, lors du lancement, on a réalisé le 0 à 100 km/h en moins de quatre secondes. C’est le genre d’accélération qu’on retrouve dans les supervoitures [Ferrari, Lamborghini, etc.]. Le couple est instantané», raconte M. Jund.

De passage au Salon de l’auto de Montréal, le président de Ford Canada, Dean Stoneley, affirmait que le Mustang Mach-E suscite beaucoup d’enthousiasme auprès du public. «C’est la force d’utiliser des icônes comme celle de la Mustang qui fait partie de notre héritage», dit le président.

Le moins cher des Mustang Mach-E se détaille à 50 495 $ (version Select avec une batterie de 76 kWh et les roues arrière motrices), avant le rabais gouvernemental du Québec. Hélas, à un tel prix, il se disqualifie pour le rabais fédéral, car aucune version de base du Mach-E se vend sous les 45 000 $. Et le prix de vente peut grimper jusqu’à 82 995 $, si on opte pour l’Édition GT Preformance, qui compte deux gros moteurs électriques et une batterie de 99 kWh. 

«Cette combinaison offre un couple de 612 livres-pieds, presque autant que celui de la Mustang Shelby qu’on a lancée récemment», affirme M. Jund.

De toute évidence, c’est ce que nous avons hâte de pouvoir essayer  le Mach-E lorsque celui-ci sera offert sur le marché. 

Réservations ouvertes

En ce moment, les réservations sont ouvertes. Ford assure que les premières livraisons des versions Select et Premium se feront durant le quatrième trimestre de 2020 (au mois d’octobre environ). Il faudra attendre au second trimestre de 2021 pour les autres versions. Les réservations pour la Première Édition (au prix de 71 995 $) sont fermées depuis avant Noël et aucune nouvelle réservation n’est acceptée. 

Les dépôts remboursables étaient de 3000 $ pour la Première Édition. Maintenant, le montant est à la discrétion du concessionnaire qui prend la réservation, selon ce qu’on dit chez Ford.

Jusqu’au 26 janvier

Ceux qui veulent voir de près le Mach-E ont jusqu’à dimanche pour aller au Salon international de l’auto de Montréal, qui a ouvert ses portes vendredi. Celui-ci présente plus de 500 véhicules sur 360 000 pieds carrés d’espace d’exposition. 

Quelque 200 000 visiteurs franchissent chaque année les tourniquets du Palais des congrès de Montréal chaque année pour y découvrir les nouveautés de l’auto.