La Volvo V60 Cross Country n’a pas tout à fait la même mécanique que dans la berline S60 — que nous avons eu l’occasion d’essayer récemment. Il s’agit d’un moteur turbocompressé de 2,0 litres.

Essai-éclair: Volvo V60 Cross Country 2019

Qui a dit que les voitures familiales n’étaient pas cool? La V60 Cross Country a tout ce qu’il faut pour plaire, à condition bien sûr d’y mettre le prix.

La Cross Country n’a pas tout à fait la même mécanique que dans la berline S60 — que nous avons eu l’occasion d’essayer récemment. Il s’agit d’un moteur turbocompressé de 2,0 litres. Par contre, dans la V60 (sans l’appelation Cross Country), il s’agit du même moteur quatre-cylindres turbo suralimenté de 2,0 litres que dans la S60.

On n’a pas tant senti de différence et cet ensemble s’est montré efficace énergétiquement parlant, malgré le fait que le moteur n’était pas encore rodé (moins de 1000 kilomètres au compteur). On a pu réaliser une moyenne aussi basse que 7,1 litres aux 100 kilomètres sur l’autoroute, à environ 115 km/h.

Avec les déplacements urbains, cette moyenne s’est élevée à 9,1 l/100 km. Sauf évidemment, il faut l’alimenter au carburant super.

Elle aussi, comme la S60, a un comportement routier exemplaire, typiquement européen. La traction intégrale ajoutant à la précision de la conduite.

Quant à la position de conduite, elle s’est révélée plus haute que celle de la S60.

À l’intérieur, c’est le même degré de finition que dans la S60. Encore une fois, l’aménagement intérieur est plus sobre que dans le VUS XC40, le dernier-né de la marque.

+

DONNÉES TECHNIQUES

Prix : à partir de 48 900 $

Prix du modèle essayé : 61 300 $ (T5 AWD avec les options)

Moteur : L4 2,0 litres turbocompressé

Puissance : 250 ch (186 kW) à 5500 tr/min

Couple : 258 lb-pi (349 N.m) entre 1500 et 4800 tr/min

Transmission : automatique à huit rapports

Consommation réalisée : 9,1 l/100 km (combinée)