Vue pour la première fois au Salon du véhicule électrique de Montréal en 2018 et essayée lundi dernier lors du Salon commercial EV2019VÉ, la e6 construite par le chinois BYD est spécifiquement conçue pour le taxi.

Essai-éclair: BYD e6

Ce modèle est pour ainsi dire une curiosité.

Vu pour la première fois au Salon du véhicule électrique de Montréal en 2018 et essayé lundi dernier lors du Salon commercial EV2019VÉ, ce véhicule électrique construit par le chinois BYD est spécifiquement conçu pour le taxi.

Avec son long empattement de 281,9 centimètres, il respecte la norme minimale de la Commission des transports du Québec qui est de 261 cm.

On ressent très bien son poids de 2420 kilogrammes (5335 livres), mais le moteur électrique de 90 kW se tire très bien d’affaire. Les occupants — quatre passagers et le chauffeur — se promènent avec un confort plus que correct. C’est sûr que la e6 ne donne pas des accélérations fulgurantes comme celles des Tesla. Et ce n’est pas le but pour ce genre de voiture. Évidemment, l’espace est au rendez-vous pour les passagers à l’arrière.

Au prix proposé par E-Taxi qui souhaite importer ces véhicules chinois, la e6 vient avec un compteur et un porte-tablette numérique.

Récemment, la firme de Montréal, cofondée par Yung Cuong et son fils Fabien, demandait au gouvernement du Québec de mettre en place un incitatif supplémentaire de 5000 $ pour aider l’achat de véhicules électriques pour le transport de personnes.

En même temps que cet essai a été effectué, M. Cuong craignait pour l’aboutissement de son projet de lancement de compagnie de taxi avec une flotte entièrement électrique, en raison du projet de loi 17 sur le transport de personnes.

+

DONNÉES TECHNIQUES

Prix proposé : 63 000 $ (pour flotte de taxis uniquement)

Moteur : électrique à aimant synchrone

Puissance : 90 kW (équivalent à 121 chevaux)

Couple : 450 N.m (équivalent à 332 lb-pi)

Autonomie : 402 kilomètres par charge 

Poids : 2420 kg (5335 lb)