Qui dit retour du beau temps, dit tentation d’acheter une décapotable.

Recours contre les nids-de-poule, décapotables et vélo sur le trottoir: les conseils de la semaine

Q J’ai abîmé mon véhicule à la suite d’un passage dans un nid-de-poule. Quels sont mes recours?

R  Vous avez deux options : faire une réclamation auprès de la municipalité ou du ministère des Transports (MTQ) ou présenter une requête à la cour des petites créances. Nous vous conseillons d’effectuer les deux démarches en même temps et d’agir rapidement, puisque les règles de procédure laissent très peu de temps pour inscrire une demande après un incident.

Même si les municipalités et le MTQ sont dégagés de toute responsabilité en cas de dommage aux pneus ou au système de suspension d’un véhicule automobile, il est possible de poursuivre l’autorité concernée en cas d’imprudence, de faute ou de négligence. C’est cependant à vous qu’appartient le fardeau de la preuve.

Ainsi, vous devrez démontrer que le dommage à la chaussée avait été porté à l’attention de la municipalité ou du MTQ avant l’incident et que l’autorité concernée a été négligente dans les moyens entrepris pour corriger la situation. Les éléments suivants peuvent vous aider :

  • témoins pouvant attester la présence du nid-de-poule (autres automobilistes, résidents ou commerçants de l’artère)
  • signalement déjà effectué
  • absence de signalisation
  • photographies
  • dimensions du nid-de-poule
  • évaluation des réparations à faire sur le véhicule

L’évaluation des réparations par un atelier reconnu est très importante. Si vous ne réussissez pas à démontrer la négligence de l’autorité, vous pourriez tout de même être indemnisé pour les dommages causés à d’autres composants du véhicule telles la jante, la roue, la direction, etc.

Q  Le retour du beau temps me donne le goût d’acheter une décapotable. Quelles sont les précautions à prendre avant d’acquérir ce type de véhicule?

R  La première chose à considérer : une décapotable constitue généralement une voiture additionnelle. Sinon, gardez en tête que les voitures décapotables sont souvent plus basses que la moyenne, moins bien isolées et munies de roues motrices arrière (rouage à propulsion). Ces éléments doivent être pris en considération lors de la conduite hivernale.

Notez que certaines de ces voitures peuvent être plus capricieuses en raison de la fragilité du mécanisme d’ouverture de leur toit. La réparation du mécanisme et les fréquents problèmes d’étanchéité des capotes souples — et même des toits rigides rétractables — en ont découragé plus d’un.

Lors de l’inspection mécanique faite avant l’achat, portez une attention spéciale aux signes d’un accident antérieur; les décapotables subissent plus de collisions que la moyenne en raison de leur vocation sportive, et elles ne sont pas toujours bien réparées.

Gardez en mémoire que le printemps constitue la meilleure période pour vendre une décapotable... et non pour en acheter une. Les prix sont souvent (trop) élevés. Faites vos devoirs en comparant les prix et, surtout, veillez à garder les pieds sur terre pour ne pas agir sous le coup de l’émotion.

Q  Peut-on circuler à vélo sur les trottoirs?

R  Le Code de la sécurité routière interdit aux cyclistes de circuler sur les trottoirs sauf si la signalisation le prescrit ou le permet.

Ainsi, à moins de travaux majeurs de réfection de la chaussée, d’une voie de déviation temporaire ou d’obstacles évidents, vous ne devez jamais circuler sur les trottoirs. Le trottoir est réservé aux piétons. Si vous n’avez pas le choix de circuler sur un trottoir, puisque la situation l’exige, faites-le à une vitesse raisonnable et prudente, et accordez la priorité aux piétons.

Le cycliste contrevenant s’expose à une amende variant entre 80 et 100 $.

ÉCRIVEZ-NOUS!

Des questions sur votre auto? Besoin de conseils? Transmettez-nous vos questions à auto@gcmedias.ca Elles pourraient être publiées dans cette rubrique.

Les services-conseils automobiles offerts par CAA-Québec sont exclusifs à ses membres. Ceux-ci peuvent les contacter autant de fois qu’ils le désirent par Internet ou par téléphone au 1 888 471-2424.