Sans être illégale, la manœuvre de doubler une déneigeuse requiert la plus grande prudence, puisqu’elle présente plusieurs risques.
Sans être illégale, la manœuvre de doubler une déneigeuse requiert la plus grande prudence, puisqu’elle présente plusieurs risques.

Doubler une déneigeuse, dérapages et feux de circulation défectueux: les conseils de la semaine

Q Est-il permis de doubler une déneigeuse?

R  Sans être illégale, la manœuvre requiert la plus grande prudence, puisqu’elle présente plusieurs risques.

  • Les angles morts autour d’une déneigeuse sont plus importants que ceux de la majorité des autres véhicules. Vous devez donc vous assurer d’être bien vu par son conducteur.
  • Les déneigeuses peuvent provoquer un blizzard à tout moment. Votre vision peut ainsi devenir quasi nulle en une fraction de seconde et votre trajectoire, s’en trouver modifiée, ce qui peut causer une collision.
  • La déneigeuse empiète souvent sur la voie libre à côté d’elle, ce qui réduit l’espace nécessaire pour faire un dépassement sécuritaire. Mieux vaut user de patience pour ne pas risquer de déborder soi-même sur l’accotement, voire de perdre la maîtrise du véhicule.

Le plus important : les conditions de la route sont toujours meilleures derrière la déneigeuse que devant. Pensez-y!

Q  Que faire pour réduire les risques de dégâts en cas de dérapage sur la glace noire?

R  Quatre étapes s’imposent : évitez de freiner à fond, relâchez doucement l’accélérateur, maintenez les roues braquées, puis réappuyez légèrement sur l’accélérateur. Si les roues arrière glissent sur le côté, contrebraquez en maintenant une légère pression sur l’accélérateur, puis accentuez cette pression une fois la voiture redressée. N’effectuez aucun geste brusque qui pourrait vous faire perdre la maîtrise. Si la conduite sur glace vous angoisse, suivez un cours de conduite hivernale et adhérez à un service d’assistance routière. Un conducteur bien préparé en vaut deux!

Q  Lorsqu’un feu de circulation ne fonctionne pas, que doit-on faire?

R  Devant un feu éteint, le conducteur d’un véhicule routier ou d’une bicyclette doit faire comme si c’était un panneau d’arrêt : il doit s’immobiliser. L’arrêt est alors obligatoire dans tous les sens. Ce n’est toutefois pas nécessairement le cas lorsque le feu rouge clignote; le feu pourrait être jaune pour les automobilistes provenant d’une autre direction.

Le conducteur d’un véhicule routier qui ne s’arrête pas devant un feu non fonctionnel ou un feu rouge clignotant est passible d’une amende de 100 $ à 200 $ et trois points d’inaptitude pourraient être inscrits à son dossier. Le cycliste s’expose quant à lui à une amende qui varie de 80 $ à 100 $.

En présence d’un feu jaune clignotant, il n’est pas nécessaire d’arrêter, mais il faut ralentir et faire preuve de prudence à l’égard des autres usagers de la route déjà engagés dans l’intersection. Les contrevenants s’exposent aux mêmes amendes que pour un feu rouge clignotant. Il est cependant à noter qu’aucun point d’inaptitude n’est lié à cette infraction.

ÉCRIVEZ-NOUS!

Des questions sur votre auto? Besoin de conseils? Transmettez-nous vos questions à auto@gcmedias.ca Elles pourraient être publiées dans cette rubrique.

Les services-conseils automobiles offerts par CAA-Québec sont exclusifs à ses membres. Ceux-ci peuvent les contacter autant de fois qu’ils le désirent par Internet ou par téléphone au 1 888 471-2424.