Joey Robin Haché fait partie de la programmation de la Vitrine de ce jeudi.

Vitrines musicales du Festival de la chanson: les belles découvertes

Au cœur de la mission du Festival international de la chanson de Granby, il y a les concours bien sûr, mais il y a aussi la promotion de la relève de la chanson francophone d’ici et d’ailleurs. C’est ici qu’entrent en jeu les vitrines musicales. Moins connues, elles sont pourtant l’occasion idéale de découvrir des artistes émergents. Et elles sont ouvertes au public.

Depuis mardi et jusqu’à vendredi, la petite scène de l’église St-Georges — celle juste en face du Palace — fait place à 22 artistes de la relève. Onze proviennent du Québec, cinq viennent d’autres provinces canadiennes, cinq sont de la France et un de la Belgique.

Le directeur de la programmation du FICG, Érick-Louis Champagne, explique que ces vitrines musicales sont en fait des extraits de spectacles, « comme un amuse-gueule » de ce que les chanteurs ont à offrir.

Cette année, plus de 70 dossiers ont été soumis par les artistes au Festival. Chaque dossier passe ensuite entre les mains, et les oreilles, d’un jury composé d’une dizaine de professionnels du milieu.

« On demande au jury de sélectionner ceux qui pourraient être intéressants à voir en spectacle. Et le public peut du même coup voir en avant-première ce que certaines salles vont leur présenter dans l’année ou dans les deux années à venir », ajoute M. Champagne.

Ce dernier admet que l’auditoire de l’église St-Georges est principalement composé de programmateurs et de gens de l’industrie. « C’est l’un des volets du Festival qu’on a moins travaillé à faire connaître... Mais les gens peuvent y aller aussi! »

Érick-Louis Champagne souligne qu’il y a là matière à de belles trouvailles. En un après-midi ou une soirée, le public peut entendre trois ou quatre artistes qui offrent chacun 25 minutes de prestation. Ce jeudi et vendredi, par exemple, des noms comme AMÉ, Joey Robin Haché et Laurence Castera sont au programme.

Tous viennent à Granby pour se faire des contacts et se faire voir... à grande échelle. Car dans la salle, on ne croise pas que des programmateurs du Québec; des professionnels européens sont aussi à la recherche de talents franco-canadiens.

De belles occasions peuvent en effet naître de ces vitrines musicales. Le meilleur exemple? Le groupe québécois Caravane qui, lors d’une vitrine du Festival à l’église St-Georges, a été remarqué par un partenaire européen qui l’a invité à faire une tournée en Europe.

Une chose en entraînant une autre, Caravane s’est un jour retrouvé en première partie de... Deep Purple!

Pour assister aux Vitrines Solotech, c’est tout simple : on se présente à la porte, on paie quelques dollars et on y passe l’après-midi ou la soirée.

Aujourd’hui, au Festival

Au parc daniel-johnson (gratuit)

17h : Ali Danel

18h : Kuzylarsen

19h : Laurence Nerbonne

20h : Spectacle French-moi avec Salomé Leclerc, Pascale Picard, Debbie Lynch-White,  Mehdi Cayenne, Antoine Lachance, Mélodie Spear, Joanie Roussel et Valérie Carpentier

22h : FouKi

À l’église St-Georges 

  • Vitrines Solotech
    à partir de 13h30

Joey Robin Haché

Mary Beth Carty

Erwan Pinard

AMÉ

À la cantine Chez Ben à 18h

Spectacle gratuit

Fidel Fiasco