Karo Laurendeau est fière du troisième clip tiré de l’album La fureur de vivre. Tourné dans la ville de Québec, il sert de support à la chanson Un peu tard.
Karo Laurendeau est fière du troisième clip tiré de l’album La fureur de vivre. Tourné dans la ville de Québec, il sert de support à la chanson Un peu tard.

[VIDÉO] Un peu tard, le clip le plus visionné de Karo Laurendeau

Patrick Therrien a été bien inspiré, le jour où il a décidé de filmer la ville de Québec à des moments de la journée où personne n’était visible. Ces images captées au temps du confinement confèrent au plus récent clip de Karo Laurendeau un sentiment d’étrangeté qu’on n’associe guère à la musique country.

La pièce illustrée de cette manière a pour titre Un peu tard. Écrite par l’artiste saguenéenne, elle constitue le troisième extrait de l’album La fureur de vivre. Notons que c’est aussi Therrien qui avait planché sur les clips précédents, Pour l’amour du country et Proud in the Crowd. Lui et le réalisateur Rob Langlois se connaissent depuis l’époque où celui-ci faisait partie du groupe Bodh’aktan.

«Patrick m’a dit qu’il avait fait des images à Québec et m’a proposé de mettre les paroles de la chanson sur les bâtiments. Le résultat est magnifique et ça se marie bien au contexte. Je parle de l’insomnie et, pendant le confinement, plusieurs personnes en ont fait», a raconté Karo Laurendeau lors d’une entrevue accordée au Quotidien.

L’artiste apprécie l’originalité du clip, qu’elle considère comme un beau cadeau. Or, voici que cette production sortie le 29 juin connaît du succès sur la Toile. Après moins de deux semaines, elle avait généré 26 000 vues sur Facebook, ce qui dépasse la performance des extraits précédents.

«Alors que je n’avais aucune attente, l’impact est plus grand et je crois que l’une des raisons tient à la place occupée par Québec. Le clip est souvent partagé par mes fans qui vivent dans cette belle ville. Voir ses rues vides, je trouve que ça porte à réfléchir», fait observer Karo Laurendeau.

Signe que la crise n’est pas finie, elle travaille toujours dans une résidence pour personnes âgées de Jonquière, en tant que préposée aux bénéficiaires. «Le rythme est de trois jours par semaine et ça va super bien, rapporte la chanteuse. Je ne peux cependant pas dire combien de temps je demeurerai en poste. Je regarde l’actualité, mais à l’heure actuelle, on ne sait pas où on s’en va.»

Ce qui est clair, cependant, c’est qu’elle et Rob Langlois travaillent sur la prochaine collection de chansons. Des maquettes ont été réalisées à Québec, au cours de la dernière fin de semaine. L’objectif consiste à sortir un extrait l’automne prochain, prélude au lancement de l’album au printemps.