Une murale de Zoé Boivin à la Maison Boire

Afin d’inaugurer en beauté son tout nouveau jardin sur le toit, La Maison Boire a fait appel aux services de Zoé Boivin pour embellir le garage de l’établissement avec une œuvre à grande échelle. 

L’artiste de 26 ans, originaire de Granby, mais résidante de Montréal, dispose de quatre jours pour réaliser une murale expressionniste abstraite qui évoque la nature dans toute sa vivacité. 

« Je suis tellement contente de faire ce projet-là à Granby, c’est vraiment agréable de revenir aux sources ! », s’enthousiasme Zoé Boivin. 

Pour elle, peindre sur une aussi grande surface est un beau défi, car il lui faut illustrer ses idées par différentes techniques et matières qui lui sont moins familières. Le jeu en vaut la chandelle, dit-elle toutefois. 

« Je me sens comme une enfant dans un terrain de jeu ! C’est extraordinaire de pouvoir transférer mon univers en grand format ! », ajoute-t-elle. 

Des vignes viendront compléter la métamorphose du garage en recouvrant le reste de la façade, ce qui devrait joliment contraster avec les couleurs pastels de l’œuvre, souligne l’artiste.