L’oeuvre <em>Fairyland</em> de Susan Pepler
L’oeuvre <em>Fairyland</em> de Susan Pepler

Une expo virtuelle réalisée par des artistes de Lac-Brome

Impossible d’exposer en galerie ou en atelier? Soit! C’est à travers le Web que 14 artistes de Lac-Brome vont à la rencontre des amateurs d’arts visuels.

En ligne maintenant, l’événement Libres comme l’art permet ainsi à Rachel Grenon, Diane Laberge, Dominique Perron, Isabelle Daval, José Fillion, Nathalie Rivard, Michel Gamache, Susan Pepler, Jocelyne Tremblay, Michel Beaucage, Marie-Josée Gravel, Muriel Faille, Marc-André Fortier et Ursula Kofahl Lampron de rendre publique une oeuvre de leur choix.

Avec des titres comme Ça va bien aller, Vivre dangereusement ou On reste au nid, on comprend que ces peintres, photographes, céramistes et sculpteurs ont laissé libre cours à leur créativité pour témoigner de leur vision de la pandémie. Qu’elles aient été créées avant ou pendant le confinement, ces oeuvres font toutes écho à la crise, chacune à leur manière.

«C’est un truc que j’avais le goût de faire, explique l’inspirateur de Libres comme l’art, le peintre et graveur Michel Beaucage. L’art, ça ne sert à rien, c’est gratuit, mais c’est nécessaire. Ça fait partie de notre culture.»

Et parce que le rôle des artistes, ajoute-t-il, est de donner de l’espoir, de la couleur et de la joie aux gens, il a pris son téléphone pour joindre ses pairs qui résident dans les environs de Lac-Brome.

«Libres comme l’art est née spontanément du désir d’offrir à nos concitoyens confinés un peu de réconfort à travers ces oeuvres. Nous avons voulu ouvrir une fenêtre vers l’imagination, qui n’a ni frontières ni limites», affirme M. Beaucage, en faisant remarquer que plusieurs musées du monde ont virtuellement ouvert leurs portes ces dernières semaines. «Ça s’inspire un peu de ça.»

En collaboration avec la municipalité, l’exposition a rapidement pris forme sur le site tourismelacbrome.com.

Dès la page d’accueil, les curieux trouveront l’invitation «Envie d’un peu de beauté dans votre vie à la maison?». En cliquant sur cette vignette, ils pourront faire défiler sous leurs yeux les créations du collectif d’artistes.

Envie d’en savoir plus sur l’un deux? Il est possible, sans sortir du site, de consulter le profil de plusieurs membres de l’exposition. Comme quoi l’art ne prend jamais congé.

«On donne nos fruits», illustre joliment Michel Beaucage qui, comme plusieurs de ses collègues, profite du fait «que tout est gelé partout» pour laisser ses idées bouillonner. «Même si on est confinés, on est toujours libres de rêver et de penser!»

Il espère maintenant que ce genre d’exposition en ligne créera un précédent et que le concept ne disparaîtra pas avec le retour à la vie normale.