Le bâtiment agricole aux allures rustiques a été aménagé en une chaleureuse bibliothèque «libre-service», où il fait bon s’attarder pour bouquiner, sociabiliser ou encore se ressourcer.

Une étonnante Grange à livres à Saint-Armand

Quiconque pénètre dans la Grange à livres érigée sur le terrain du nouveau vignoble du Clos de l’Orme blanc ne peut faire autrement que d’être séduit. Le bâtiment agricole aux allures rustiques a été aménagé en une chaleureuse bibliothèque « libre-service », où il fait bon s’attarder pour bouquiner, socialiser ou encore se ressourcer.

Le concept est à l’image des lieux : simple, convivial et invitant. De hautes étagères regorgent de livres de toutes sortes. Ici et là, des tables, des chaises et des bancs de l’ancienne église de Saint-Armand appellent à rester un moment. Une machine à café est même mise à la disposition des visiteurs qui veulent doubler leur plaisir.

« C’est comme une bibliothèque, sauf qu’il n’y a pas vraiment de règles », font valoir les propriétaires, Lucie Debien et Rino Dumont. « Les gens peuvent venir passer l’après-midi sur place, ou encore repartir avec un ou plusieurs livres. Il n’y a pas de modalité de prêt, aucuns frais, vous empruntez un livre et le rapportez au moment qui vous convient. »

Leur collection de quelque 10 000 titres s’est formée grâce à de nombreux dons de citoyens, explique Mme Debien. Bien qu’ils soient regroupés en différentes catégories — romans, BD, biographies, santé et bien-être, monde et merveilles, jeunesse, nature et environnement, etc. —, ils ne sont pas classés à proprement parler. « Et c’est un peu voulu que ce soit pêle-mêle parce qu’on veut amener les gens à explorer, à découvrir », dit-elle.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, on ne trouve pas que de vieux bouquins sur les étagères de la Grange à livres. « La moitié de ce qu’on a a été publié après l’an 2000 », fait valoir M. Dumont, précisant que la grosse majorité des exemplaires est rédigée dans la langue de Molière, mais qu’environ 30 % le sont en anglais.

« C’est comme une bibliothèque, sauf qu’il n’y a pas vraiment de règles », font valoir les propriétaires, Lucie Debien et Rino Dumont. « Les gens peuvent venir passer l’après-midi sur place, ou encore repartir avec un ou plusieurs livres. Il n’y a pas de modalité de prêt, aucuns frais, vous empruntez un livre et le rapportez au moment qui vous convient. »

« On a aussi une petite section de livres en espagnol, en italien et en allemand », ajoute sa conjointe.

Un concept prometteur

Le couple a testé son concept à la fin de l’été dernier, qui a aussitôt fait plusieurs adeptes. « Les gens peuvent venir en famille, s’acheter une petite bouteille de vin, pique-niquer sur le terrain, aller voir les poules et les lapins avec les enfants et passer l’après-midi à lire dans un décor viticole et bucolique », laisse-t-il entendre.

« On invite aussi les clubs de lecture à profiter de nos installations, les groupes scolaires... les personnes âgées qui se sentent seules et qui veulent se désennuyer et socialiser un peu... On est vraiment ouvert à tout ! », indique M. Dumont.

L’endroit, tout comme le vignoble, ouvrira officiellement ses portes dans les prochaines semaines. « Fin avril, début mai, on espère. Dès qu’il fera un peu plus chaud pour que ce soit agréable », estime Mme Debien. Les entrepreneurs profiteront de l’occasion pour dévoiler leurs premiers vins.

La date exacte de l’événement sera annoncée ultérieurement sur le closdelormeblanc.com ainsi que sur la page Facebook du vignoble.