Le Bromontois Max LaRoche a développé une première collection de produits pour son entreprise émergente Maxou & Bizou grâce à une collaboration avec l’artiste aquarelliste Sophie Rozenn Boucher.
Le Bromontois Max LaRoche a développé une première collection de produits pour son entreprise émergente Maxou & Bizou grâce à une collaboration avec l’artiste aquarelliste Sophie Rozenn Boucher.

Une artiste de Granby inspire des produits éducatifs ici et ailleurs dans le monde

Marie-Ève Lambert
Marie-Ève Lambert
La Voix de l'Est
Il y a de ces coups de foudre qui mènent à de belles histoires. En amour, mais aussi parfois en affaires. C’est ce qui est arrivé à Max LaRoche et Sophie Rozenn Boucher. De cette union est née l’entreprise émergente Maxou & Bizou, vouée à la création, au design et à la mise en marché de produits éducatifs, pédagogiques et amusants destinés aux enfants de 0 à 9 ans.

C’est par hasard que Max LaRoche a fait la connaissance de Sophie Rozenn Boucher, en novembre 2019. De passage à Granby, le Bromontois s’est arrêté à Boréart, où exposait l’artiste aquarelliste. En tant que grand-papa de quatre petits-enfants, il est tombé sous le charme de ses œuvres, et, en tant que consultant en transformation numérique, il s’est déniché un contrat pour refaire son site internet.


« Pour la première fois depuis six ans, mes aquarelles voyagent à l’extérieur de la Montérégie. Elles ont vraiment une autre portée »
L’artiste granbyenne Sophie Rozenn Boucher

De fil en aiguille, leurs conversations les ont menés à imaginer une gamme de produits dérivés de l’abécédaire que la Granbyenne avait réalisé, illustré et publié en 2014. «C’est tellement un beau livre! Je trouvais ça dommage qu’il ne rayonne pas plus», laisse entendre M. LaRoche.

Les produits offerts sont tous dérivés de l’abécédaire que la Granbyenne Sophie Rozenn Boucher avait réalisé, illustré et publié en 2014.

Ainsi, il a imaginé 26 cartes de souhaits, un jeu de mémoire en trois niveaux de difficulté pour favoriser l’apprentissage de la lecture, quatre échelles de croissance ainsi qu’un cahier et des fiches d’exercices intitulés Je pratique mon alphabet, tous mettant en vedette Arthur l’alligator, Éloi l’éléphant, Géraldine la grenouille et leurs amis.

La première collection de Maxou & Bizou compte entre autres un jeu de mémoire en trois niveaux de difficulté pour favoriser l’apprentissage de la lecture.
Les échelles de croissance de Maxou & Bizou sont imprimées sur du vinyle. Elles ne peuvent donc être déchirées. En plus, on peut inscrire et effacer à sa guise.

Une belle portée

Depuis le lancement de l’entreprise, le 12 mars 2020, les produits de cette première collection connaissent un beau succès, de l’avis de l’entrepreneur, précisant même recevoir des commandes du reste du Canada francophone, de France, de Belgique et d’Afrique. «Les produits ont une portée internationale complètement folle!», glisse-t-il, estimant à 20% sa clientèle étrangère.

«Pour la première fois depuis six ans, mes aquarelles voyagent à l’extérieur de la Montérégie. Elles ont vraiment une autre portée», se réjouit également Sophie Rozenn Boucher, qui admet toutefois avoir eu quelques difficultés à «laisser aller son bébé».

Elle a néanmoins décidé de sauter à pieds joints dans l’aventure, car, de son propre aveu, elle avait déjà pensé à élaborer une gamme de produits dérivés de son abécédaire, mais n’avait jamais pu concrétiser l’idée par manque de temps.

«Max est en quelque sorte venu répondre à un souhait que j’avais lancé dans les airs. J’ai tout de suite vu son potentiel. Et nos valeurs concordaient. C’était important pour moi que ce pour quoi allaient être utilisées mes aquarelles reste dans un cadre éducatif, parce que c’est ce que je suis à la base», fait valoir celle qui a longtemps été enseignante au primaire.

C’était également important d’encourager les artisans locaux dans la confection des produits, de sorte que le design et l’impression ont été confiés à des entreprises montérégiennes.

D’autres produits à venir

D’autres produits pourraient éventuellement s’ajouter à la collection: des masques, des casse-têtes ainsi que des décorations pour les locaux des garderies et des CPE ainsi que les classes de maternelle et du primaire. «80% de mes ventes se font dans le milieu de l’éducation et de la petite enfance», souligne d’ailleurs M. LaRoche.

À plus long terme, Maxou & Bizou pourrait développer d’autres collections à partir d’autres illustrations que celles de Sophie Rozenn Boucher, laisse-t-il entendre également.

Pour l’instant, on peut se procurer la gamme Maxou & Bizou en ligne. L’abécédaire est aussi disponible dans toutes les librairies Renaud-Bray.