Jean-Philippe Dion en est le porte-­parole.

Un nouveau festival à Knowlton

Les 25, 26 et 27 mai, musique, cirque et danse animeront le centre-ville de Knowlton lors du tout nouveau festival Nos week-ends Knowlton.

« Depuis quelques années, on a mis beaucoup d’efforts pour augmenter et dynamiser notre offre touristique et culturelle », fait valoir Louise Morin, conseillère municipale responsable du tourisme, de la culture et du développement économique. « Quand 5inco Art en Mouvement nous a approchés avec cette idée, on a tout de suite trouvé la proposition intéressante, autant pour nos citoyens que pour les visiteurs », poursuit-elle.

5inco Art en Mouvement est un organisme qui vise à promouvoir les arts de la scène. Son directeur artistique, Uriel Arreguin, est bien connu dans les milieux artistiques et de la danse. Il a notamment collaboré à l’émission Le match des étoiles et a agi à titre de chorégraphe pour la télésérie Cheval-Serpent.

S’il a arrêté son choix sur le petit village de Knowlton pour produire son tout nouveau festival, c’est parce qu’il caresse le rêve un peu fou d’en faire « la capitale artistique des Cantons-de-l’Est », glisse-t-il. « C’est une des plus belles régions du pays au niveau géographique, mais en plus, elle possède beaucoup de richesse culturelle et artistique », fait-il remarquer. « Et Lac-Brome en est un peu le point central. »

Une programmation étoffée
La première programmation de Nos week-ends Knowlton saura certainement plaire à un grand nombre de personnes tellement elle est diversifiée. Sept spectacles seront présentés en salle, dans le Théâtre Lac-Brome. Lulu Hughes chantera Janis Joplin, Florence K viendra faire son tour en formule trio, Joan Bluteau interprétera les plus belles chansons de Dalida, Marie-Élaine Thibert rendra hommage à Édith Piaf et le Cirquantique proposera son Cabaret Bang ! Bang !

Lulu Hughes et Florence K sont du nombre des artistes qui se produiront au Théâtre Lac-Brome.

Les petits n’ont pas été oubliés puisqu’ils auront droit à la venue d’Atchoum et de Mélou.

À cette offre payante s’ajoute une panoplie d’activités extérieures gratuites, ce qui donnera l’ambiance « fête communautaire » voulue à l’événement, à commencer avec le Grand pique-nique culturel le dimanche midi en compagnie du porte-parole de cette première édition, Jean-Philippe Dion. « Il y aura des prestations d’artistes émergents de la région », mentionne également Uriel Arreguin.

Apéro jazz ou piano martini, activités pour enfants et animation, ateliers de danse, DJ et autres seront également proposés.

La programmation complète est disponible au www.5inco.org, et on peut se procurer des billets pour les spectacles payants au www.theatrelacbrome.ca.

Autres week-ends et autres festivals
Un seul week-end de festival est prévu à l’horaire pour 2018, question de tester le marché et le produit, mais il n’est pas exclu que d’autres fins de semaine s’ajoutent dans les années à venir. « Ce qu’on aimerait, c’est ouvrir l’été en mai et la fermer en septembre », laisse entendre le directeur artistique de 5inco Art en Mouvement.

M. Arreguin souhaiterait également créer des festivals semblables pour d’autres régions du Québec dans le futur. « Exporter la culture en dehors de Montréal, c’est non seulement une nécessité, c’est une obligation. Tout le monde a besoin d’art et de culture », affirme-t-il.