Passionné par le Vietnam, devenu sa terre d’adoption en 2015, Jean Turcotte est devenu le premier étranger à publier en français dans la prestigieuse maison d’édition Thé Gioi, à Hanoï. Son roman «Dep» est son premier.

Un auteur de Saint-Pie publié au Vietnam

Passionné par le Vietnam, devenu sa terre d’adoption en 2015, Jean Turcotte a décidé que ce pays allait servir de décor à son premier roman. Charmée par «Dep», la maison d’édition Thé Gioi, située à Hanoï, a accepté de prendre l’auteur sous son aile, faisant de lui le premier étranger à y être publié en français.

Dep signifie « beauté » en vietnamien. Exactement ce que vise le roman de M. Turcotte, soit celui de faire ressortir les belles choses qui forgent aujourd’hui le Vietnam et faire tomber certains préjugés concernant ce coin de pays. Pour la plupart des Québécois, le Vietnam fait référence à la guerre. Dans Dep, l’auteur — ancien résident de Saint-Pie — dépeint un Vietnam sans conflit. Un pays qui se reconstruit tout en gardant présente à son esprit la valeur du passé.

« Mon livre se veut un regard sur un Vietnam à la croisée des chemins entre modernité et tradition. Celui d’un Occidental établi ici depuis bientôt huit ans », indique Jean Turcotte.

De Saint-Pie au Vietnam

Jean Turcotte réside dix mois au Vietnam et passe les deux autres au Québec afin de passer du temps avec sa famille. Son retour est prévu le 24 août et il s’installera chez sa fille à Saint-Pie, municipalité où il habitait avant son départ. Il en profitera pour y faire la promotion de son livre à la librairie La Liberté, à Québec, à la fin du mois de septembre.

« Le Vietnam a été un coup de foudre vécu en 2011. Depuis, je vis ici comme résident permanent. La première raison qui m’y a amené était de me sauver des hivers québécois », mentionne l’homme âgé de 72 ans.

Son roman a été publié en avril dernier et le lancement a été fait ce vendredi à Hanoï, une journée bien spéciale pour l’écrivain.

Histoire

Le roman tourne autour de Dep, une jeune fille qui quitte son village et arrive dans la capitale vietnamienne. Cette dernière vivra plusieurs bouleversements et devra trouver le courage de les surmonter. En temps de crise, il s’agit d’un moment idéal pour s’interroger et se diriger vers le changement.

Cela sera le cas pour Dep, chez qui certains lecteurs voient une métaphore du Vietnam, nation à l’histoire complexe en raison des multiples invasions, des tentatives de soumission et des revirements politiques.

« Je veux offrir une autre vision que celle dans laquelle nous avons été encarcanés, celle d’un pays sous-développé du Tiers-Monde qui carbure à la guerre et respire de l’oxygène chinois », explique Jean Turcotte.

Édition difficile

Il lui a été difficile de le faire éditer puisque les négociations entre la maison d’édition et l’auteur ont été très longues. Notamment en raison de sa proximité avec le gouvernement et le Parti communiste du Vietnam. Cet aspect lui a d’ailleurs été reproché. Certaines corrections apportées par l’écrivain ne plaisaient pas à l’éditeur, ce qui a ralenti le processus. Cependant, M. Turcotte souhaitait un livre de qualité et il n’est pas déçu du résultat.

Dep a exigé une année de travail. M. Turcotte a consacré beaucoup de temps pour documenter ce travail de 500 pages. Il a été en contact avec Huu Ngoc, un des intellectuels vietnamiens connus dans le monde entier. En fait, il est considéré comme l’un des plus grands chercheurs spécialisés dans la culture vietnamienne. Âgé de 101 ans, il assistera au lancement du roman.

« Publier chez le même éditeur que monsieur Huu Ngoc et être le premier Canadien et Québécois à être publié chez Thé Gioi, ne me déplaît pas », se réjouit l’ancien enseignant à la commission scolaire des Patriotes, où il a enseigné 25 ans.

D’ailleurs, la maison d’édition est actuellement à la recherche d’un traducteur ou d’une traductrice afin de le publier en version vietnamienne.

Dep correspond à son troisième récit. Alors qu’il enseignait à Saint-Hyacinthe et à Saint-Hilaire, il a écrit un recueil de poèmes et deux livres pédagogiques destinés aux élèves présentant des troubles d’apprentissage, à qui il enseignait alors.

M. Turcotte est déjà en train de travailler sur un autre roman. Dep y fera une courte apparition, mais il s’agit d’une tout autre histoire, qu’il a hâte de partager avec ses lecteurs.