Marie-Ange Bergeron

Trois voix d’ici en lice au Petit Festival de la chanson

Le Festival international de la chanson de Granby, c’est bien sûr le grand concours d’auteurs-compositeurs-interprètes. Mais les jeunes chanteurs ont aussi leur place dans l’événement. Parmi les 24 enfants en lice pour remporter la palme chez les 6 à 9 ans, et les 10 à 13 ans, le public pourra applaudir trois demoiselles de la région.

Elle a beau être toute petite, Marie-Ange Bergeron ne connaît pas la gêne. Du haut de ses 6 ans, elle tentera sa chance contre sept autres fillettes de 6 à 9 ans. La Granbyenne suit des cours de chant et admet avoir « une belle voix ». Dimanche, lors de la finale du Petit Festival à l’église St-Georges à 15 h, elle interprètera Comme des enfants de Cœur de Pirate.

Pourquoi avoir choisi cette chanson ? « Pour les calins et l’amour », répond Marie-Ange du tac au tac.

Connaissant leur fille, ses parents lui ont proposé de s’inscrire. L’envoi d’un démo et une audition plus tard, la voilà donc à la veille d’un moment marquant de sa courte vie. « Je veux vivre une nouvelle expérience. Je suis contente et j’ai des petits papillons dans le ventre... », confiait Marie-Ange, en ajoutant qu’elle allait « peut-être » gagner.

Florence Breault

À 11 ans, la Valoise Florence Breault a pour sa part profité d’un raccourci pour devenir demi-finaliste dans la catégorie des 10 à 13 ans. En remportant le Prix Coup de cœur du Festival lors du concours Primaire en spectacle, elle était invitée d’office au Petit Festival. Elle a hâte de rencontrer les 15 autres concurrents de sa tranche d’âge, en étant déjà convaincue qu’elle croisera d’excellents chanteurs. « Il y a tellement de talent ! »

C’est avec la pièce Fou d’Andréanne A. Malette que Florence tentera de séduire les juges. « C’est une chanson qui me représente beaucoup parce que ça bouge. J’aime bouger et je veux que la salle embarque avec moi »

Nerveuse ? « Je me sens un peu stressée, parce que c’est ma première compétition où les possibilités sont plus grandes de me faire remarquer. J’aime toutes les formes d’art, mais ce que je préfère, c’est chanter. »

L’aînée des trois interprètes, Clémence Chabot, a 13 ans. C’est donc pour elle une dernière occasion de participer au Petit Festival. « J’ai fait l’audition l’an passé, mais je n’avais pas été retenue. Mais j’ai reçu une lettre du Festival qui m’invitait à participer encore cette année. » Cette fois aura été la bonne pour l’adolescente de Bromont.

Clémence Chabot

Pour la demi-finale, elle se mettra au piano pour chanter la très sérieuse Au 27-100 rue des Partances de Pierre Lapointe. Car oui, Clémence est aussi pianiste. « Chanter en m’accompagnant au piano, c’est un défi de plus pour moi, car avec le stress, les mains bougent. Mais je me suis beaucoup exercée », explique-t-elle, en confiant que la musique lui permet « de faire sortir les émotions ».

Les lauréats partageront 2000 $ en prix. Plusieurs autres récompenses seront également remises aux « coups de cœur » de la compétition.