Le sculpteur Ross Parkinson est heureux de pouvoir montrer l’ensemble de ses oeuvres aux visiteurs lors du Tour des Arts.

Tour des Arts: une incursion dans le quotidien des artistes

Le Tour des Arts est lancé depuis deux journées maintenant et le bilan était sensiblement positif aux différents endroits visités dimanche par La Voix de l’Est. Pour le moment, le nombre de visiteurs ressemble beaucoup à celui observé l’année dernière, d’après les artistes visités.

Pour une 31e année, une quarantaine d’artistes et artisans établis dans la campagne bordant les villages de Knowlton, Sutton, West Brome, Brome, Bolton, Abercorn et Mansonville ouvrent leurs portes afin de partager leur passion.

Cette incursion dans leur atelier permet de découvrir leur démarche artistique et d’apprécier leur savoir-faire, en plus de donner l’opportunité de dénicher des œuvres uniques en leur genre.

Les artistes accueillent ainsi les visiteurs de 10 h jusqu’à 17 h tous les jours, et ce, pendant neuf jours consécutifs. En fait, l’événement se déroule du 13 au 21 juillet.

Ross Parkinson, sculpteur de pierres à savon, reçoit environ une cinquantaine de personnes par jour dans son atelier dans le cadre du Tour des Arts.

Il s’agit de sa troisième participation à l’événement. Ce dernier se consacre à la sculpture à temps plein depuis maintenant 44 ans.

Une réalisation de l’artiste Ross Parkinson

« J’ai commencé pour accumuler de l’argent afin de me rendre à l’université, mais c’est rapidement devenu une passion », explique M. Parkinson.

Il a en fait commencé la même journée que son père, lui qui a aussi continué dans cette branche. Ses œuvres, inspirées principalement par la nature canadienne, sont distribuées à travers le pays.

Il s’est dit bien content d’avoir l’opportunité d’accueillir des visiteurs dans son atelier, question d’échanger avec eux sur ses oeuvres et son processus de création.

Des habitués

Pour Muriel Faille, il s’agit d’une 23e participation à l’événement culturel. En fait, depuis son arrivée dans la région, elle n’a pas manqué une seule année. Cette dernière est une adepte de peinture et de gravure.

« Les visiteurs ne viennent pas sans groupe. Lorsqu’ils voient des voitures, les gens osent s’arrêter afin de venir nous visiter », mentionne M. Faille.

Elle ajoute que les personnes sont heureuses d’entrer dans les lieux afin de mieux comprendre le travail des artistes. Quelques fidèles profitent aussi du Tour des Arts pour venir contempler à nouveau ses réalisations.

Pour sa part, Annie Johnston, qui se spécialise dans la création de tapis tressés, croit aussi que l’événement devrait encore être un succès. « Il y a eu beaucoup de monde ces deux derniers jours », assure celle qui a décidé d’ouvrir ses portes à des visiteurs afin d’expliquer à ceux-ci le processus pour créer ses tapis uniques.