Le nouvel espace avec bar pourra notamment accueillir des événements sociaux et des expositions d'artistes de la région.

Théâtre Lac-Brome: le début d'un temps nouveau

Une allure plus contemporaine, de l'espace à profusion, une programmation plus variée et une ouverture à l'année... C'est le début d'une nouvelle ère pour le Théâtre Lac-Brome, qui souhaite devenir le point de rencontre- culturel de la municipalité.
La présidente du Théâtre, Hélène Jalbert, le responsable de l'administration et du volet francophone, Philippe Mercier, et le directeur général et artistique, Nicholas Pynes.
« Je voulais que la ville retrouve un cachet culturel et je voulais attirer les gens chez nous. Le Théâtre devient un vrai centre culturel », affirme la présidente du conseil d'administration de l'organisme, Hélène Jalbert, rencontrée sur place cette semaine. 
Soutenu par ce conseil dynamique, le théâtre s'est refait une beauté, a enrichi sa vocation et est maintenant prêt à ouvrir ses portes pour la saison 2017. Le gala d'ouverture se tiendra d'ailleurs ce soir, sous la forme d'un cocktail dînatoire suivi d'un spectacle du ténor Marc Hervieux présenté à guichet fermé.
Ce qui frappe le visiteur dès son arrivée, c'est le nouvel espace de 2000 pieds carrés bâti en annexe de la salle existante au cours de la dernière année. C'est par ce vaste hall tout blanc et baigné de lumière grâce à une abondante fenestration que les spectateurs accèderont désormais à la salle. « Avant, les gens entraient directement dans le théâtre. Le lobby leur permet maintenant de ne plus attendre sous la pluie ! », se réjouit Mme Jalbert. 
Pas seulement. Cet ajout architectural - qui peut accueillir 200 personnes - servira à maintes fins : les gens pourront y prendre un verre, mais aussi y tenir des événements et admirer des expositions­  d'artistes de la région. 
La modernisation du théâtre s'est amorcée en 2016, notamment par le remplacement des 161 sièges. « Nos fauteuils avaient 25 ans et ils provenaient déjà du Cinéma Princess de Cowansville ! On tombait par terre ! », lance Mme Jalbert en riant. Grâce au rembourrage et au velours fourni par un théâtre de New York, leur allure et leur confort s'en sont trouvés grandement­ améliorés. 
L'endroit offre également une loge mieux équipée et un accès complet aux personnes à mobilité­ réduite.
Hélène Jalbert rappelle que l'investissement total frôle les 900 000 $. Le tiers provient d'un octroi de Patrimoine Canada ; le reste est le fruit de la générosité de donateurs du milieu.
Programmation
Le Théâtre a non seulement subi une cure de beauté, sa programmation­ prendra aussi du galon. 
L'idée : occuper le théâtre à l'année. « On veut maximiser l'espace en présentant du contenu anglophone et francophone, laisse entendre le nouveau responsable de l'administration et du volet francophone, Philippe Mercier. On va saisir les opportunités qui se présenteront. On pourrait par exemple aller vers l'humour, on pourrait présenter des films... »
« Il faut aller chercher le public une personne à la fois, ajoute le directeur de l'établissement, Nicholas Pynes. Il y en a pour tout le monde. C'est comme un restaurant qui change son menu chaque année. »
« L'été, c'est rempli. Pour le reste de l'année, il faudra développer. On se modernise et on veut attirer plus de jeunes. En fait, on espère plus de gens, plus souvent », résume la présidente, en confiant que la clientèle du Théâtre provient de la région immédiate, mais aussi d'un peu partout entre Sherbrooke­ et Montréal. 
Pour l'instant, la programmation estivale comprend entre autres la chanteuse de blues Angel Forrest, le Rendez-­vous Voltaire/Candide avec Albert Millaire et Passion Latina­ avec Natalie Choquette.
Pour connaître l'ensemble des spectacles à l'horaire, on consulte le www.theatrelacbrome.ca
Bénévoles demandés
Le Théâtre a besoin de bénévoles pour donner un coup de main les soirs de spectacle. Les personnes intéressées n'ont qu'à composer le 450 242-1394 ou écrire à info@theatrelacbrome.ca