Fabienne Larouche croise les doigts pour pouvoir terminer le tournage de la présente saison de <em>District 31,</em> auquel il ne reste plus que neuf jours.

Silence on tourne... pour combien de temps?

CHRONIQUE / Nos émissions de variétés se tournent sans public, mais qu’en est-il de nos fictions au temps du coronavirus? L’escouade de Daniel Chiasson finira-t-elle la saison dans District 31? Alors que les Américains ont mis un terme au tournage d’un nombre incalculable de séries, les producteurs d’ici sont aux aguets : pas question de mettre en péril la santé de leurs équipes.

«Ça dépasse la télévision», m’a confié Charles Lafortune, qui était à Québec lundi, sur le plateau de La faille, dont il est un des producteurs chez Pixcom. Le tournage de la deuxième saison, qui se déroule en partie au Château Frontenac, en est à peine à sa sixième journée sur un total de 50. «On va sûrement devoir reporter. Si quelqu’un était malade, on ne peut pas risquer que tout le plateau soit contaminé», affirme le producteur, en contact constant avec les syndicats et le diffuseur, Club illico. Une cinquantaine de personnes oeuvrent sur un tel plateau, en plus de figurants occasionnels.

On le sent bien sûr inquiet lorsqu’il est question de La voix, dont il espère terminer la saison à TVA. Pas de problèmes pour les duels et les chants de bataille, déjà tournés, mais qu’arrivera-t-il lors des directs, qui commencent le dimanche 12 avril? «Nous avons plus de 250 spectateurs en studio», explique l’animateur, conscient qu’il faudra faire les choses autrement. «On devra être très créatifs.»

Fabienne Larouche croise les doigts pour pouvoir terminer le tournage de la présente saison de District 31, auquel il ne reste plus que neuf jours. «On arrive à la fin», explique la productrice, qui ne compte plus les moyens pris sur le plateau pour que l’équipe soit en sécurité : masques, gants de caoutchouc, savon, solution désinfectante, buffet remplacé par des boîtes à lunch, et on enregistre tout à la perche pour éviter la manipulation de micros-cravates. «Nous faisons nettoyer le studio et les loges à l’eau de Javel tous les jours», précise Fabienne Larouche, qui reste attentive aux directives de la Santé publique et ne rejette pas la possibilité de devoir mettre fin au tournage s’il le faut. «La santé est plus importante.»

Habituellement un irritant pour les équipes de création, les effectifs réduits de nos plateaux québécois constituent ici un avantage. Même chose pour la faible présence d’acteurs de 70 ans et plus. Dans le cas de District 31, un seul acteur a dû être remplacé parce qu’il revenait de la Floride. Lui-même en isolement puisqu’il revenait de Paris, l’auteur Luc Dionne a tout simplement changé le personnage. District 31 constitue le seul plateau actif d’Aetios Productions, puisque les tournages de Toute la vie, Clash et Sans rendez-vous ne sont prévus que pour le mois de mai. On devra alors réévaluer la situation, ce qui pourrait retarder la diffusion de plusieurs séries québécoises. Parce qu’on ne peut pas rayer complètement d’un scénario une histoire d’amour qui nécessite des rapprochements à l’écran.

Heureusement, le ministère de la Culture et des Communications a annoncé qu’il dédommagerait les travailleurs autonomes du milieu culturel, durant l’interruption des productions. Une procédure qui ne sera certainement pas simple à appliquer et on devine qu’il pourrait y avoir des délais.

TOUT LE MONDE EN PARLE EN DIRECT

La prochaine émission de Tout le monde en parle sera présentée en direct dimanche sur ICI Télé. La décision s’imposait, étant donné que la situation autour du coronavirus évolue d’heure en heure. L’émission diffusée dimanche, enregistrée trois jours plus tôt, paraissait désuète. Ce n’est la première fois que le diffuseur prend une telle décision, puisque l’émission de Guy A. Lepage et de Dany Turcotte avait été présentée en direct, au lendemain des attentats de Paris en novembre 2015.

On a vu Groupe TVA et Radio-Canada débrouiller leurs chaînes d’information continue et modifier sensiblement leurs programmations. Sur ICI RDI, les émissions Isabelle Richer, Les ex, Les décrypteurs et Les grands reportages sont retirées de l’horaire jusqu’à nouvel ordre. À 17h, En direct avec Patrice Roy est aussi diffusée sur ICI Télé, qui doit écourter l’émission On va se le dire et retirer temporairement Silence, on joue!, dont toutes les émissions de la saison ont déjà été tournées. Chez Québecor, la chaîne jeunesse Yoopa, à laquelle on a ajouté du cinéma en après-midi, est débrouillée à l’intention des écoliers en congé forcé. D’autres chaînes seront débrouillées, dépendant des distributeurs. Plusieurs ont suggéré sur les réseaux sociaux que Radio-Canada rende disponible gratuitement l’Extra d’ICI Tou.tv, en tout ou en partie. Impossible, répond le service des communications, «en raison des droits de diffusion». «ICI Tou.tv offre plus de 3500 heures de contenus accessibles gratuitement. Rappelons également que le premier mois de l’Extra est gratuit lors d’un nouvel abonnement», affirme Marc Pichette, premier directeur des relations publiques et promotion.