Léo, comédie mettant en vedette Fabien Cloutier (à droite)
Léo, comédie mettant en vedette Fabien Cloutier (à droite)

La liste: des séries réconfortantes 

1. Léo

La série, de et avec Fabien Cloutier, réussit un véritable tour de force : nous faire rire de situations qui, autrement, seraient considérées comme dramatiques. Mais pas seulement : les scénaristes parviennent à nous émouvoir. Pour moi, chaque épisode de Léo se veut un bouillon de poulet pour l’âme. Confinés ou pas. Éric Moreault

2. Lâcher prise

La comédie dramatique a pris fin cette semaine, après quatre ans de pur bonheur. Pour l’écriture brillante et drôle d’Isabelle Langlois. Pour ses personnages, particulièrement Madeleine (Sylvie Léonard), dont chacune des interventions frappait dans le mille. La meilleure façon de briser le spleen du confinement? Reprendre du début la quête de bonheur mouvementée de Valérie (Sophie Cadieux). Richard Therrien

3. La vie après la mort

D’abord parce que rire un bon coup, ça fait du bien, la série créée par le très caustique comique anglais Ricky Gervais touche la cible. Ensuite parce qu’entre deux vacheries, elle nous surprend de touchante manière à mettre en exergue la force de la solidarité et de beaux élans d’humanité autour d’un personnage endeuillé devenu misanthrope et que ses proches refusent de laisser sombrer. La deuxième saison arrivera sur Netflix le 24 avril. Geneviève Bouchard

4. This is Us (Notre vie)

Cette série «doudou» créée par Dan Fogelman en 2016 n’en finit plus de nous émouvoir à travers les hauts et les bas d’une famille tricotée serrée, les Pearson. Chacun des personnages, avec leurs qualités et leurs défauts, fait vibrer nos cordes sensibles. Sans doute parce qu’ils nous ressemblent, parce qu’ils sont... nous. Normand Provencher

5. Six pieds sous terre (Six Feet Under)

Oui, on y parle de la mort. Mais avec un humour noir si irrésistible et des personnages aussi singuliers qu’attachants. Cette famille dysfonctionnelle de croque-morts a fait tout un effet en arrivant sur nos écrans en 2001. De l’avis de plusieurs, sa finale reste à ce jour la meilleure finale de série de tous les temps. Richard Therrien